Ce fil de discussion contient 10 réponses
Message original de LORRIS GATINAIS 00 Déjà lu 2 165 fois avant vous
Posté le: Samedi 15 Octobre 2016 à 07:26
Titre: Déchaumage

Depuis plusieurs années, nos agriculteurs déchaument systématiquement après récolte les champs de céréales. Directive européenne parait-il afin d'enfouir le plus rapidement possible et d'éviter le devellopement

de maladies. Je constate un gros impact négatif au niveau de la faune sauvage, enfin ce qu'il en reste..

Nos ramiers ne trouvent aucune subsistance lors de la migration. A l'heure ou nos politiques ne parlent que de biodiversité, il y a là un paradoxe que j'ai bien du mal à comprendre. Le déchaumage n'est qu'un exemple parmi d'autres.

Réponse de biljp64 00 n° 1/10
Posté le: Lundi 07 Novembre 2016 à 20:45
Titre: RE: Déchaumage Ou mulching

C'est théoriquement pour empêcher le développement de la pyrale parasite du mais mais le mulching a pour inconvenient de priver la faune de nourriture l'hiver mais ça les écoles-bobos de Bruxelles sont ils au courant ou sont ils capables de comprendre ?

Réponse de Calliouet 02 n° 2/10
Posté le: Lundi 07 Novembre 2016 à 22:25
Titre: RE: Déchaumage

Alors empêcher la prolifération de la pyrale, faire des pièges a nitrates ou que sais-je encore ! Ce qui est possible dans l'avenir, c'est que le manque de nourriture soit un problème en hiver pour les palombes . Alors va-t-on revoir une migration vers l'espagne plus abondante comme autrefois, avant la culture intensive du maïs qui les retient et ne les incite pas à passer les pyrénnées. Parceque pendant la migration elles trouvent de quoi se nourrir, glanfs, faînes ect...mais en hivernage suivant les années c'est autre chose. N'oublions pas que la palombe (ou le ramier) est le premier gibier au niveau national......qui doit certainement éviter l'évaporation de beaucoup de permis de chasser.

Réponse de LORRIS GATINAIS 00 n° 3/10
Posté le: Mercredi 09 Novembre 2016 à 21:05
Titre: RE: Déchaumage

Premier gibier national, notre belle oiseau est en train de payer un lourd tribu. Certains nemrods se sont même spécialisés sur la traque hivernale et sans discernement allant jusqu'à annoncer vaniteusement et imbécilement leur tableau annuel de 500, 600 et plus encore.

Depuis déjà quelques années je constate une diminution de l'espèce et que l'on ne vienne pas me raconter que les couloirs ont changé, ce sont surtout les moyennes migratrices qui "trinquent" fort.

Bouleversement des méthodes agricoles, mécanisation à outrance ont eu déjà raison de notre petite faune sédentaire.

Réponse de didier64 01 n° 4/10
Posté le: Mercredi 09 Novembre 2016 à 21:28
Titre: RE: Déchaumage

il faut travailler plus comme ca y aura plus dechaumage:-):-)

Réponse de Romain33 05 n° 5/10
Posté le: Jeudi 10 Novembre 2016 à 10:47
Titre: RE: Déchaumage

Arrêtons de croire ou faire croire qu'il n'y a plus de gibiers car le mais est enfoui, c'est du pipi de sansonnet dans la chaine des problèmes agro écologiques, même si ca joue sur les concentratins hivernales bien entendu. Absence d'habitats favorables et dégradation de ces derniers, épandage de produits en tout genre, destruction mécaniques des nichées et couverts aux périodes sensibles, perte de génétique des epèces dont les populations sont mises à mal et j'en passe avec les mauvaises reproductions et les prédations acrrues par l'absence d'habitats. Tout y passe et toutes les espèces sont concernées à plus ou moins fort degré selon leur exigences écologiques.

Avant on parlait du maîs comme la cause des migrations mauvaises auxquelles nous assistons d'année en année, maintenant il faudrait en remettre. Cette année, ni les conditions climatiques, ni la bouffe ne sont la raison de l'absence d'oiseaux à mon sens, car en théorie, les paramètres étaient trés bons pour voir passer beaucoup d'oiseaux et résultat... toujours un peu moins.

La palombe trinque car il ne reste plus que ca, l'espèce (la vraie pas celle qui s'installe en ville et avec laquelle on fait croire que la population est en excellente santé) recule petit à petit dans l'indifférence totale et n'a pas, selon moi, la capacité de supporter un tel prélèvement. Pour ma part, c'est difficile, mais je suis en cours de réflexion sur l'arrêt de la chasse au vu des migrations toujours plus tristes d'année en année (je parle de toutes les espèces confondues). Cette année m'a vraiment mis un coup au moral car je voulais y croire. Je n'ai même plus envie de tirer les oiseaux qui viennent poser dorénavant, même si je prends toujours plaisir à être à la palombière (je peste aussi énormément quand on ne voit rien et que les conditions sont bonnes).

Réponse de rené3268 00 n° 6/10
Posté le: Jeudi 10 Novembre 2016 à 15:32
Titre: RE: Déchaumage

C'est quoi le déchaumage, le retour au plein emploi ?

Réponse de garispe 02 n° 7/10
Posté le: Jeudi 10 Novembre 2016 à 19:22
Titre: RE: Déchaumage

tu as  aison Romain !  il  faudrait  commencer par  réduire  le  nombre de prises  ,donc  le   nombre d'usines  à  appeaux  ( quota  palombes   par chasseur )  ,  je  sais c'est difficile à appliquer  mais   que chacun se responsabilise  et  nos  administrateurs les premiers !

Réponse de LORRIS GATINAIS 01 n° 8/10
Posté le: Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:17
Titre: RE: Déchaumage

Reflexions et pensées pertinentes de Romain33. Je partage tant sur le contenu que sur le contexte que nous vivons aujourd'hui. 

Je n'ai jamais entendu autant parlé de biodiversité, d'agriculture raisonnée et en même temps déploré le "matraquage" de nos champs et bois. Faire bio et en même temps course au rendement, ma campagne gatinaise ressemble aujourd'hui à la Beauce.

 

 

Réponse de Calliouet 01 n° 9/10
Posté le: Jeudi 17 Novembre 2016 à 21:55
Titre: RE: Déchaumage

Alors,  pipi de sansonnet ou pas!!! Je précise ce que j'ai dit plus haut. Il y a quarante ans de cela en aquitaine , il y avais une migration plus importante et pas d'hivernage comme maintenant . La cause, a mon avis la culture du mais qui a augmenté dans le pays tout entier et qui réduit la migration pour favoriser l'hivernage dans des régions qui ne connaissaient pas cela. Alors oui les paloumayres voient de moins en moins de passage, certainement  à cause de cela. Par contre je me répète volontairement, mais en hiver on en voit des milliers qui se déplacent certainement  sur différents département de la région pour se nourrir (et pas avec celles qui sont en ville).Alors moi je dis que tout confondus il y a toujours autant de palombes, mais ce n'est que mon avis. Et je n'ai pas la prétention de juger ironiquement ceux qui ne pensent pas comme moi.

Réponse de bernard51 01 n° 10/10
Posté le: Mardi 22 Novembre 2016 à 14:00
Titre: RE: Déchaumage

Déchaumage obligation européenne ?

En champagne, du côté du Lac du Der, les paysans ne déchaument les champs de maïs que partiellement (en bandes d'une dizaine de mètres) afin de favoriser la migration des grues et autres oiseaux et cela depuis longtemps... Je pense que cette méthode présente deux avantages, les oiseaux qui se nourrissent de grains y trouvent leur compte et ceux qui se nourrissent de vers ou autres y trouvent aussi leur compte (à méditer pour vous dans le sud....) le résultat est exceptionnel, la semaine dernière il y avait plus de 120 000 grues sur le site (un spectacle extraordinaire). Le déchaumage total sera fait après la migration. Le site est devenu un lieu touristique ....Tout le monde peut en profiter....

Tous les messagesAjouter une réponse
Pour pouvoir ajouter votre réponse à ce sujet de discussion, vous devez être connecté à votre compte palombe.com.
Si vous n'avez toujours pas de compte palombe.com, merci de créer un compte, sinon, il suffit de vous identifier...