Ce fil de discussion contient 8 réponses
Message original de urtxoa64 01 Déjà lu 1 525 fois avant vous
Posté le: Dimanche 05 Novembre 2017 à 20:03
Titre: passage sur les montagnes basques

Bonjour à tous,

 

pour faire un bilan de cette saison 2017 sur les montagnes basques, on s'aperçoit qu'il est toujours aussi maigre maintenant depuis plusieurs années.

Je pense sincérement que les réserves du 40 et 32 ont modifiées en quelques décennies l'instinct migratoire des palombes dans notre cher Pays Basque.

Il semblerait que la migration se fasse correctement et comme avant au nord de ces deux départements puis ensuite concentration pendant des jours, vols énormes qui passent , reviennent, repassent, reviennent.........

Les pinsons et grues continuent eux a passer a peu prés convenablement, les palombes plus du tout!!!!!!

Remarquez je les comprends , elles ont à mangé a profusion et ont d'immenses zones de quiétude !!!!!

Par contre c'est la mort assurées de l'ensemble des chasses traditionnelles du pays basques (filets et appeaux) a bréves échéances.Dommage pour ce patrimoine séculaire !!!!!

 

 

Réponse de jno640 08 n° 1/8
Posté le: Dimanche 05 Novembre 2017 à 20:21
Titre: RE: passage sur les montagnes basques

Bonsoir Urtxoa64

Je suis entièrement d'accord avec toi. La fin des grandes migratrices est proches, surtout les années comme celle-ci ou il y a une bonne glandée. Le maïs sera toujours là. Tu oublies la zone sud33 S.O. 47, N40,  où le stockage des palombe se fait depuis la mi-octobre; Certains plus au Nord comme dans le 47 ou 24 ou 19 ne comprennent pas pourquoi nous ne voyons pas les palombes qui les ont survolé deux jours plus tôt, alors qu'elles sont à deux heures de vol.... J'essaie de leur expliquer mais ils ont du mal à le colmprendre. 

La zone en question est maintenant localisée mais c'est vrai qu'elle s'étend à l'est jusqu'au Gers.

Oui, les réserves se vident maintenant le matin pour une promenade jusqu'à la frontière (et encore) et tout revient au point de départ. Inutile de dire qu'elles sont quasiment intouchables à l'aller et un peu sur le retour, lorsqu'elles sont fatiguées et presque à destination. Leur zone de repos est d'une bonne quiétude puisque dans cette zone, la chase au filet est bien pratiquée; Rien à voir avec notre département où, à part certains cantons,, le tir au vol est devenu une religion dès ka plaine et peu importe la hauteur, on vide le fusil du moment que ça passe au dessus. 

Je m'arrête là car j'aurais une dissertation à faire... Nous aurons le plaisir de nous voir je l'espère et d'en parler. Au début, je pouvais avoir des doutes mais, cette année j'ai des certitudes, grâce notamment à la carte en temps réel d'Olivier,où les vols en migration du "dessu" disparaissent purement et simplement dans cette zone. 

Laster arte

 

Réponse de Nico 64 03 n° 2/8
Posté le: Dimanche 05 Novembre 2017 à 20:41
Titre: RE: passage sur les montagnes basques

Et si on attendait que le passage soit fini avant de faire un bilan ???

Réponse de didier64 01 n° 3/8
Posté le: Dimanche 05 Novembre 2017 à 20:52
Titre: RE: passage sur les montagnes basques

c'est sur qu'il n'est pas fini ,nico mais il se fera surement mardi,en 2h de temps,les paloumayres avec les jumelles........ et toujours et encore vers la cote.tu crois pas?

Réponse de Herve64 01 n° 4/8
Posté le: Dimanche 05 Novembre 2017 à 21:27
Titre: RE: passage sur les montagnes basques

Bonsoir Messieurs, bien évidemment que la principale cause de la faible migration sur la montagne basque ce sont ces fameuses zones où il y a une concentration phénoménale de palombe, cette année peut être encore plus que les précédentes car le passage s'est fait très correctement en amont de notre region, et comme le souligne très justement JNO, on peut s'apercevoir de la "disparition" des vols en migration grâce au suivi en temps réel. ..

Il est certain que  le pessimisme gagne de plus en plus, et le décalage de la migration vers la côte se confirme chaque année davantage.

On fera le bilan dans quelques jours,  mais à ce jour il est bien triste...

Réponse de jno640 04 n° 5/8
Posté le: Dimanche 05 Novembre 2017 à 21:32
Titre: RE: passage sur les montagnes basques

Nico

Oui tu as raison, on fera un bilan vers le 20/11.

Mais en attendant, le phénomène de l'arrêt buffet devant nous est flagrant et il change toute la migration. Car,  au lieu d'en voir un petit peu tous les jours, on prend des tsunamis bleus sur la tronche dont on ne peut tirer gand chose et qui retournent à 90% d'où ils viennent, même si les conditions météo sont excellentes pour passer. Pour moi, ce sont les hivernantes du SO qui sont là, devant nous et qui vont faire une balade de temps en temps, histoire de se dérouiller les ailes. 

Et après certains diront que la palombe est en diminution car non comptée sur les cols basques. Là est la raison  de cette migration bizarre. Ca devrait me faire rire quand on voit ce que toi et moi voyons.  On va bientôt les chasser comme les hivernantes et ça ne marchera que mieux. 

Quand à la" zone bleue" ou triangle des Bermudes que certains maudissent, à ma connaissance on ne peut rien y faire pour les déloger, à moins d'y envoyer tous les jours les mirages de la BA 117 et le 5eme RHC. :-)))

Ikus arte eta Kasu bihar. 

Réponse de roro11 03 n° 6/8
Posté le: Lundi 06 Novembre 2017 à 05:37
Titre: RE: passage sur les montagnes basques

Bonjour

je suis pas de chez vous mais ce qui s’y passe a me semble t’il un retentissement pour les départements Sud de la France, je veux parler des départements de l’Aude des Pyrénées Orientales et de l’Ariege, et bien sûr des zones des départements plus à l’ouest qui se trouvent tout le long des Pyrénées...

Mais d’abord un peu de stats (a la louche ) sur le passage des cols basques:

Stats passages cols pyrénéens basques:

 

99=2,78

00=1,55

01=1,82

02=2,05

03=1,62 moyenne 5 ans= 1,96

04=1,82

05=2,47

06=1,52

07=1,64

08=2,20 moyenne 5ans= 1,93

09=1,31

10=1,02

11=1,44

12=2,44

13=1,59 moyenne 5ans=1,56

14=1,42

15=1,89

16=1,36

17=1,10 moyenne 4ans= 1,44

 

(Les chiffres sont en millions )

 

En faisant les moyennes tout les 5 ans depuis 1999 et seulement 4 ans pour les 4 dernières années on voit bien la diminution (pour ceux qui auraient des doutes).

 

enfin le retentissement pour nos départements du Sud.

En effet depuis qu’il existe ces énormes concentrations dans le « triangle magique » la migration semble se modifier dans certains départements du grand sud-Est:

je m’explique, si cette migration paraît inchangée pour ce qui concerne le trajet des oiseaux depuis l'Italie ou depuis le haut de la vallée du Rhône , en effet les chasseurs sur ce trajets ne rapportent pas de diminution, par contre à partir de la sortie de l’Herault, on constate depuis au minimum 5ans une diminution très nette du passage de ces oiseaux vers l’Aude puis les P-O ou l’Ariege, ainsi bien sûr que sur les départements qui sont plus à l’ouest au pieds des Pyrénées...ceci est surtout valable pour les migrations qui s’effectuent après le 10 octobre, car à contrario la 1ère migration qui débute à partir du 20septembre et se termine vers le 5 -10 octobre elles, passent bien par l’Aude puis les P-O et l’Ariege pour ensuite traverser plein sud les  Pyrénées (sans les longer) et passer en Espagne.

 

Apres le 10-15 octobre on dirait que les vols tirent tout droit à partir de la sortie de l’Herault,vers le « triangle magique » en passant donc au nord de l’Aude , essentiellement par le Tarn.

 

savent t’elles que le garde à manger et les zones tranquilles les attendent (? ) et donc elles tirent tout droit...

Je ne pense pas que ce soit les chasseurs sur le trajet qui les dévient , en effet leur nombre est aussi important dans les cols de l’herault (Voir plus...) que celui qui les attends dans la plaine de l’Aude.

 

Réponse de lande47 04 n° 7/8
Posté le: Lundi 13 Novembre 2017 à 18:16
Titre: RE: passage sur les montagnes basques

Bonsoir

 je suis dans l'ensemble assez d'accord avec vos "analyses", mais je voudrai me permetre une petite precision.

Le fameux "triangle" existe bien, ( j'y suis en plein dedans), mais il ne s'agit pas de réserves !!!

Imaginez les migratrices qui arrivent dans une région avec d'immenses forêts ( dortoir), une fraicheur relative avec la rivière "Ciron" et ses nombreux petits affluents, bordée de chênes, la proximité des grandes étendues de maïs landaises, à deux tirées d'ailes de la vallée de la garonne et de ses cultures !

Ajoutez à cela , du moins en ce qui concerne le 47, l'interdiction de tir au vol depuis les installations de chasse, plus l'interdiction de tir au vol à moins de 300m d'une palombière !!

notez que les Palous du secteur privilégient le filet au fusil, voir s'entendent ( pas de tir après 9 h par ex)

j'entend très peu de tirs à l'ajouc ( dortoirs).....vous avez  là une petite explication de ce fameux triangle !!

Notez que cette année il n'y a pas eu de champignons, donc nos chères bleues pouvaient glanner tranquiles !

Ces jours ci ce sont les "bécassiers qui vont les faire bouger !!!

Rassurez vous, il n'y a pas d'hécatombe, elles apprennent très vite, mais il y a le plaisir des yeux !!

Perso , les palombes je les donne, je manque pas de copains moins heureux, et je pense que si la vente ( bon coin , etc..) était interdite et controlée, il n'y aurai pas d'abus à certains endroits au niveau des prélèvements !

Réponse de jno640 04 n° 8/8
Posté le: Lundi 13 Novembre 2017 à 19:42
Titre: RE: passage sur les montagnes basques

Bonsoir Landes 47

Merci. Ca fait du bien d'avoir un témoignage (ils sont tellement rares...). Ca prouve qu'Internet passe bien dans cette zone... bleue ! 

Tu expliques bien la situation que tu connais. Tu ne vas hélas pas te faire que des amis, notamment chez les viandars.

Je ne suis pas envieux. Les circonstances font que cette anneé, avec la glandée exceptionnelle, cette zone tampon a carrément arrêté le flux de la migration en cours de route.

Tant mieux pour vous et tant pis pour nous plus au sud. 

. On se doute ( sans certitude) que dans les deux jours qui viennent, certaines vont venir, en grand nombre,faire un tour plus bas, que quelques-unes finiront par partir en péninsule Ibérique et que beaucoup reviendront dans cette zone très hospitalière.A défaut de pouvoir les toucher, on les regardera passer... 

Après, avec l'arrêt des filets, le mulching etc. , elles devraient se disperser plus au sud et un peu partout dans le S.O. pour un hivernage qui devrait être plus qu'important (vue la glandée). 

Quand aux abus que tu exposes, c'est comme partout :  Il y a ceux qui sont raisonnables et ceux qui ne changeront jamais de mentalité, n'en ayant jamais assez, quitte à ne plus savoir qu'en faire... sauf du commerce. Ils peuvent aussi les relâcher avec certaines bagues dont je suis le dépositaire. Il suffit juste de me contacter pour que je leur expose les modalités, expliquées depuis plus de deux ans à Casteljaloux, lors du salon de Palombexpo.  

Cordialement

 

 

 

Tous les messagesAjouter une réponse
Pour pouvoir ajouter votre réponse à ce sujet de discussion, vous devez être connecté à votre compte palombe.com.
Si vous n'avez toujours pas de compte palombe.com, merci de créer un compte, sinon, il suffit de vous identifier...