page 1/2
Ce fil de discussion contient 43 réponses réparties en 2 pages de lecture (dernière page)
pages 12
Message original de jeanmich64 00 Déjà lu 1 865 fois avant vous
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 08:40
Titre: Les sédentaires migrent elles ???

Je lis ça et là que les palombes sédentaires se regroupent pour migrer.

Perso , pour moi, elles ne migrent plus et même mieux , elles incitent leurs congénères à rester dans nos regions.

Qu'en pensez vous ???

Réponse de roro11 03 n° 1/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 12:54
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonjour

euh...certaines migrent d’autres non.

Cela a été prouvé par les balises, on s’est aperçu qu’une palombe pouvait rester 2 ans de suite dans le même secteur (Sud Ouest) puis l’année suivant descendre au Portugal et en mars remonter en Pologne. Comme quoi rien n’est écrit..tout dépends de leur humeur et sûrement de leur appétit...

Réponse de jeanmich64 00 n° 2/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 13:58
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Certes roro,

mais disons, sur 100 combien migrent vraiment ? Le sujet est vaste .

Combien vont s'arrêter et ne plus jamais migrer ? 

Réponse de rené3268 06 n° 3/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 14:08
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonjour, bonjour,,

Eh les amis, (que j'apprécie -contrairement aux bêtes grises diverses, qu'elles soient loup ou rat- que j'apprécie beaucoup moins, particulièrement ces temps-ci - ! hi!) les palombes sédentaires n'existent pas. Elles sont momentanément stationnaires, erratiques ou bien migratrices. Les animaux ou oiseaux sédentaires naissent et meurent au même endroit, ce qui n'est vraissemblablement pas le cas de 'notre" oiseau bleu.

Preuve que les palombes ne sont pas sédentaires, même à Paris l'essentiel du contingent (si l'on excepte les quelques toutes vielles ou autres fatiguées qui n'ont plus de force) migre pour l'essentiel, et pourtant ce n'est pas la pression de chasse dans les boulevards qui les en déloge.

Certes, l'oiseau a de plus en plus de propention à stationner sur les sites où il trouve nourriture et quiétude qui lui sont nécessaires mais généralement les prémisces de dérangements (ouverture de la chasse, entre autres, ajoutés à son instinct naturel) stimule et provoque ses envies de quitter les lieux et "d'aller voir ailleurs". Enfin, là aussi, si son aire d'hivernage remonte de plus en plus (réchauffement climatique combiné à de plus en plus de nourriture disponible suite à l'évolution des pratiques agricoles) elles sont essentiellement présentes, et se concentrent même durant l'essentiel de l'hiver, où, au delà des deux éléments cités précédemment, où elles trouvent la quiétude nécessaire à un stationnement prolongé (zones de réserves; notamment).

Elles se sont adaptées à l'évidence au "monde actuel", à nous d'en tenir compte !

Euh, ce n'était nullement un cours de biologie, simplement l'occasion de vous saluer pour vous souhaiter une excellente semaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponse de rené3268 00 n° 4/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 14:11
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

(il y a au moins un 'ou " de trop mais que voulez-vous, c'est l'heure de la sieste !)

Réponse de CHUBAK79 03 n° 5/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 16:43
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonjour à tout le monde,

Une petite réaction à propos du poste de René3268; je ne crois pas que l'on puisse dire que les palombes parisiennes soient des migratrices: sur l'ensemble des reprises de bagues que nous avons obtenues depuis en gros 2001 à partir de palombes baguées sur 3 sites parisiens intra-muros, aucune n'a dépassé un rayon maximal d'environ 60 km. Et l'axe de dispersion en hiver des oiseaux se fait un peu en étoile tout autour de Paris. Donc il y a bien une dispersion hivernale, mais qui relève plus d'un erratisme que d'une migration à proprement parler. Les oiseaux semblent en fait se cantonner en hiver dans les zones agricoles les plus proches; les données qui commencent à nous arriver via des oiseaux équipés d'émetteurs et suivis sur plus d'un an confirment ce point, avec des zones d'hivernage généralement localisées dans un rayon de quelques dizaines de km autour de Paris.

Maintenant attention, ce qui est vrai à Paris ne l'est pas forcément pour d'autres zones urbanisées en France...

et bien sur, au-delà d'une tendance générale pour une population, il y a aura toujours quelques données marginales qui sortent de l'ordinaire, mais pour Paris, on attend toujours!!!

Réponse de roro11 01 n° 6/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 18:05
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Oui Chubak tout est possible avec cet oiseau. 

Nous ici sur l’Aude et le pourtour méditerranéen, les palombes remontent au printemps (du Sud, Espagne je suppose) vers le Nord, comme toujours mais depuis quelques années un certain nombre s’arretent et restent pour nicher, ceci depuis environ minimum 5 ans) . Ensuite dès fin septembre elles partent toutes...où?  vers le Sud Ouest, mais où est l’arrivée? elles vont plus bas? Ou s’arretent t’elles en route?. Probablement une grande partie vont dans les réserve du Sud Ouest avant de poursuivre plus tard vers la péninsule hiberique.

Des fin novembre il reste très peu d’oiseau ici et ceci jusqu’en mars.

elles migrent donc mais la distance de la migration et pour l’instant un mystère ...

Réponse de cabane65000 01 n° 7/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 18:24
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

René a  écrit le messge  après  avoir pris une surdose de camomille. Il est heureux d'écrire  des  phrases au language  châtié, dont il  s' esbaudit. Texte  toujours  très long au demeurant ,  ça ne donne pasenvie de tout lire...

Pas  du tout  d 'accord avec ce qu'il  dit.

Cela ne repose  sur  aucune  étude  scientifique, seulement  des phantasmes.

Réponse de rené3268 02 n° 8/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 19:51
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Chuback, simplement ce qui me faisait dire ce que j'ai dit, c'est que pour avoir passé un an entier à Paris (Neuilly/Levallois/Paris) c'est que j"ai constaté qu'il y avait en fait très peu d'oiseaux en hiver comparé à ce qu'on voit l'été. Si tu habites Paris à temps plein tu pourras sans doute le constater également. Certes, qu'une bonne partie des oiseaux ne soient pas forcément trop loin est très possible et même vraissemblable; d'ailleurs l'on constate en effet de plus en plus d'oiseaux erratiques, y compris ailleurs qu'en Ile de France  qui, autrefois auraient sans doute été migratrices. De là  parler de sédentarité, il y a une nuance que je voulais simplement relever.

Réponse de JMC2 01 n° 9/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 20:15
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

C'est a croire que RORO ET RENE . Chasse que les sédentaires . Plus facile a poser . Hi hi!!!

Réponse de pescaire 04 n° 10/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 20:39
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Ne voulant parler que de ce que je connais, je chasse la palombe dans le sud Herault depuis 50ans  et depuis tout ce temps j'ai pu constater que les oiseaux appelés sédentaires chez nous ne sont en fait que des oiseaux de la remontée de mars qui profitent du climat et du changement de culture pour stationner et nicher ; ce phénoméme s'amplifiant comme chez nous dans l'hérault avec la fermeture de la chasse en mars 

Réponse de pescaire 02 n° 11/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 20:43
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Et pour confirmer les dires de Roro tout ce beau monde déménagent avec la migration de novembre 

Réponse de CHUBAK79 01 n° 12/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 21:10
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Tu as entièrement raison René3268, l'immense majorité des oiseaux quittent Paris en hiver pour le passer en périphérie. En revanche je suis loin d'être persuadé que cette population etait migratrice auparavant, la colonisation de Paris est relativement récente, donc ça serait plutôt des oiseaux de l'extérieur, a priori les plus proches, migrateurs ou pas, ça je ne sais pas, qui sont rentrés en ville.
Quant à l'hypothèse de pescaire, j'avoue être assez sceptique, même si je ne peux pas non plus totalement l'exclure. Notez toutefois qu'on n'a jamais eu à ma connaissance de reprise de bagues en France en periode de reproduction d'un oiseau bagué ailleurs en Europe (j'espère que ma mémoire ne me joue pas de tours !)

Réponse de bruno60 00 n° 13/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 21:22
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonsoir.

CHUBAK79.

Vous savez très bien que les oiseaux du Palais Royal et des Tuileries migrent et à ma connaissance c'est vrai ils ne décendent pas plus loin que le centre de la France !!! mais concernant quelques oiseaux comme AIA (Mal) Je crois!!! à récupéré son même nid trois années de suite et depuis quelques années je ne le vois plus !!! donc prélevé ou bague partie comme certains oiseaux !!!

Cordialement

Réponse de CHUBAK79 00 n° 14/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 21:34
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonsoir Bruno60, je crois que c'est juste une histoire de terme utilisé ; bien sur que les oiseaux sortent de Paris durablement en hiver (Ils en sortent aussi chaque jour pendant la reproduction mais ce sont des aller retour sur la journée ), mais il s'agit d'une dispersion plus ou moins aléatoire au niveau de l'axe de dispersion. Pour qu'il y ait migration, il faudrait un axe de dispersion privilégié, répété chaque année à l'identique. Ça ne semble pas être le cas pour la population parisienne.

Réponse de bruno60 00 n° 15/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 21:50
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

CHUBAK.

En hiver je suis tous les jours sur des sites de références et en hiver je ne vois pratiquement plus un seul oiseau peut être un sur le palais royal et quelques un aux tuilerie mais beaucoup plus(une dizaine) sur le rond point des champs élysées !!!! (Pourquoi à cet endroit) et cela depuis plusieurs années et aucun oiseaux obsevés qui été bagués !!! Donc elles migrent bien mais c'est sur elles ne migrent pas comme des migratrices mais elles ont quand même l'istinct !!! Pourquoi les parisiennes migrent et quelles ont toutes leurs pitence sur place !!! La je ne comprend pas donc c'est bien l'instint car la pitence elle l'ont sur place tout le long de l'année dans la capitale !!! Je ne comprend pas...

Réponse de JMC2 03 n° 16/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 22:11
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

BRUNO 

Si un jour , je prend une palombe avec , une bague jaune a l'aile . Déja je la prendrais en photo , t'en informerais et puis la relacherais . Mais encore pas vue .

 

Réponse de palombe15 01 n° 17/43
Posté le: Lundi 17 Septembre 2018 à 22:26
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Moi je pense que celles des montagne de moyenne altitude en France migrent , mais elles vont pas loin .
Exemple comme violette équipé de balise argos , qui avait été équipé ver Toulouse en hivert , si je me trompe pas .
Elle était remontée aux printemps , sur mon acca et y été rester jusqu'à que la balise répond plus.
Distance parcourue env 400 KLM.
Bien-sûr ce n'est que mon avis.

Réponse de CHUBAK79 03 n° 18/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 09:12
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonjour Bruno60, je ne sais pas trop ce que veut dire le terme "instinct"; plus simplement, et tu le rappelles à juste titre, le principal moteur qui gouverne la circulation des oiseaux, ça va être la bouffe. A partir du moment où elles ne sont plus forcées de rester dans Paris pour la repro, elles quittent la ville pour se rapprocher des sources de nourriture, d'autant que simultanément, la durée du jour diminue et qu'elles ont donc moins de temps pour accéder à la nourriture. Dans ce cas là, mieux vaut stationner à côté du restau!

Par contre je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis qu'elles trouvent leur pitance dans sur place pednant la repro: c'est vrai qu'elles peuvent tirer parti de certaines ressources ponctuelles dans paris: en début de saison les bourgeons et jeunes feuilles sur certains arbres, qu'elles peuvent déplumer totalement! et puis aussi par ci par là, quelques restes alimentaires que l'on a laissé, mais c'est "peanuts" par rapport à ce qu'elles doivent consommer, en particulier lorsqu'elles doivent nourrir deux poussins. Et c'est ce que montre le suivi que l'on a mis en place: les oiseaux font chaque jour au moins 40km (aller-retour) pour aller s'alimenter dans les cultures prériphériques les plus proches de Paris (zone de Saclay entre autre). Si tu reçois la revue de la FICIF, tu verras un court article à ce sujet dans le dernier numéro, et une illustration d'un des trajet pour un individu.

Palombe15, c'est sur que les oiseaux plus en altitude sont plus forcés que les autres de se décantonner en hiver, en particulier si ils fréquentent en reproduction des secteurs plutôt boisés, qui seront peu fournis en nourriture ensuite (sauf dans le cas d'une bonne glandée...si il y a des chênes!). Pour mémoire, on a 25% de nos reprises de palombes baguées en période de repro en France qui sont reprises à plus de 50 km du lieu de baguage, et au sein de celles ci, certaines (presque 10% je crois) sont reprises à plus de 500 km, et cela quel que soit leur habitat d'origine: ville, campagne....

Réponse de coco47 02 n° 19/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 09:42
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonjour Jeanmich ::: Ecoute je ne sait pas particulierement si les sedentaires migrent mais etant dans une vallèe ou il y avait des nids ,des palombes dans tous les sens et subitement presque plus rien !!!!! alors ou sont-elles passè   c'est qu'il doit y avoir du mouvement mais dans quel sens ???? A ++++ !!

Réponse de roro11 02 n° 20/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 13:12
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonjour

alors Chubak 2 points:

-D’ abord tu es septique sur l’hypothese (?) de Pescaire qui ne fait que confirmer mes dires à propos des oiseaux sur le pourtour méditerranéen ?  C’est pourtant l’exacte verité.

- d’autre part tu écris « Pour qu'il y ait migration, il faudrait un axe de dispersion privilégié, répété chaque année à l'identique. »

permets moi de te dire que je suis pas tout à fait d’accord sur ta définition de la migration... il y a de multiples exceptions....en effet j’ai lu un dossier sur les devenirs des oiseaux équipés de balises et ainsi on s’est rendu compte en contrôlant régulièrement leur position gps sur plusieurs années (3) que certains oiseaux qui avait passé l’hiver dans le Sud Ouest remontaient au printemps en Pologne pour ensuite à l’automne descendre au Portugal et au printemps suivant terminer sa migration en Tchécoslovaquie. Enfin certains oiseaux qui dont une année une migration longue, s’arrete l’année suivante au nord où au centre de la France.

Comme quoi la migration me paraît parfois tout à fait aléatoire voir pour quelques oiseaux totalement absente pour une ou 2 années...

precision pour ce qui concerne les oiseaux qui restent de mars à octobre sur le pourtour méditerranéen...je n’ai pas dit qu’année après année c’etait les mêmes qui revenaient, (ce qui m’etonnerait d’ailleurs...) car je n’en ai pas la preuve.

Réponse de fifi11 01 n° 21/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 13:24
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

reponses données sur la revue nationale de la chasse de ce mois ci.très bon article.

Réponse de xcel30 07 n° 22/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 14:54
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Salut a tous;

Pour rajouter au dire de roro11 et pescaire un peu plus d’éléments

 

Non aucune palombe n’est sédentaire, on à attribuer se nom car certains oiseaux font de moins en moins le long trajet de leurs migrations d’avant du à quoi ?

Tout simplement du à la modification de notre territoire et oui nous devenons un pays d’accueil .

pour rejoint les lieux de reproductions il leurs faut pratiquement 2 mois ça les fait arriver en Mai ,en partant des lieux d’hivernage.

Pour celle qui remontent fin mars voir après de l’Espagne et Portugal il est trop tard pour arriver sur les lieux de reproduction et vue qu’a cette époque elles trouvent nourriture dans notre pays et bien elles reproduisent et restent chez nous en toute tranquillité.

les contingent qui station sur mon département 30 sont plus ou moins important suivant les années mais une préférence pour le bordure de mer, le jour de l’ouverture ou l’on peu voir de 600 a 2500 palombes sur le secteur ou je suis  et une semaine après l’ouverture de septembre elles repartent vers l’Espagne.

Oui on peut dire que nous avons des longues migratrices et des courtes migratrices mais en aucun cas des sédentaires .

 

C ’est bien de la migration qui concerne uniquement notre pays qu’elles partent vers l’Espagne et Portugal qui à cette heure ci sont déjà sur les lieux de ces pays.

Pourquoi partent elles alors qu’il y a de la nourriture ?

par où passent elles ?

 

Ce que je peux dire que samedi 15 vue plus de 350 palombes en vols de 50, 30, part 8,6, 5 et part 3 ou 2 durant 1h 30 direction nord ouest vers l’Hérault et idem le jour de l’ouverture dimanche 9 alors que le mercredi 12 a peine 30 palombes de vue.

 

le même phénomène se produit depuis quelques années en octobre du a ce problème de terre d’accueil alors qu’avant nous étions une terre de transition et surtout notre pays.

 

 

Réponse de CHUBAK79 00 n° 23/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 15:42
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Salut Roro11, bon par définition un scientifique se dit toujours sceptique! :) c'est plus fort que lui!!!

Ce qui me pose question dans votre interprétation, c'est comment valider que l'oiseau qui s'installe pour la repro dans votre secteur est un oiseau issu de la migration prénuptiale du moi de Mars. Là encore je suis d'accord avec vous que les nicheurs locaux, de plus en plus nombreux par ailleurs, dispersent en hiver et reviennent ensuite pour se reproduire; mais cela n'implique pas nécessairement qu'ils soient partis loin en migration... Il est difficile de démontrer cela, à moins de deployer un paquets de balises. Pour aller en partie dans ton sens cependant, on commence à avoir un certain nombre de reprises de pigeons ramiers bagués pendant la repro sur le pourtour méditerranéen en France, et effectivement, certains d'entre eux (mais pas tous!) sont repris ensuite dans le nord de la Catalogne espagnole, voire parfois un peu plus au sud encore. Donc c'est encore assez complexe à comprendre comme mécanisme...  

Pour le 2ème point (définition de la migration), j'ai un peu simplifié mon propos en me reférant à une tendance générale d'une population, mais clairement autour de cette tendance générale il existe une certaine plasticité inter-individuelle.

Et puis si je maintient l'idée d'un axe de dispersion préférentiel en automne pendant la migration, je reconnais cependant qu'il peut y avoir une certaine souplesse sur l'emplacement du site d'hivernage, en réponse à la disponibilité alimentaire. Donc pour résumer, les oiseaux partent toujours dans la même direction, mais selon les années vont s'arrêter un peu plus tôt ou un plus loin, un peu plus à l'est ou à l'ouest, voire vont bouger pendant l'hiver, si les conditions locales les y forcent. Pour info, dans notre jeu de données, les oiseaux repris à plus de 100 km de leur lieu de baguage sont dans leur immense majorité des oiseaux bagués dans le Nord-est, Est et Sud-est du territoire, avec un axe de dispersion sud-ouest (ils sont repris essentiellement en Aquitaine et Midi-Pyrénées, pour les moins chanceux en région Centre, et quelques uns en Espagne/portugal). On a un axe secondaire de dispersion pour les oiseaux bagués dans le Nord-Pas de calais, qui sont alors plutôt repris en Bretagne. Le truc qui interpelle le plus c'est que au même moment, d'autres oiseaux bagués dans les mêmes contrées d'origine sont repris sur place. Donc certains, issus de la même commune, traversent le territoire, d'autres restent sur place, pourquoi? on cherche encore...

Au sujet des résultats de balises Argos (qui ne sont pas dans ce cas précis couplées à des GPS), j'ai le souvenir que les modifications des sites d'hivernage des oiseaux équipés allaient toujours dans le même sens, à savoir: un oiseau équipé sur son site d'hivernage, pouvait, les hivers suivants, hiverner sur un site différent mais à ce moment là toujours plus près de sont site de repro. Ceci meritrait une discussion avec quelqu'un du GIFS qui connait le jeu de données bien mieux que moi, mais il me semble qu'il n'y jusqu'à ces dernières années, aucun oiseau équipé qui ait hiverné, suite à la pose de la balise, plus loin que là où il avait été équipé les précédents hivers. Je crois me souvenir qu'un oiseau équipé en hiver en france était resté l'hiver suivant sur son site de repro en suisse, mais je n'ai pas le souvenir qu'il ait pu ensuite hiverner au contraire plus loin (par exemple espagne ou portugal). Mais je peux me tromper.

La question que je me suis toujours posée dans ce cas, c'est est-ce que l'oiseau a raccourci la distance entre son site d'hivernage et son site de repro en réponse au surcoût énergétique induit par la balise, ou pas....

Réponse de roro11 01 n° 24/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 16:19
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Oui Chubak comme tu le dis beaucoup de question sans réponses sur les déplacements de ces oiseaux...

Cependant le seul argument que je peux avancé en ce qui concerne les oiseaux qui arrivent en février-mars sur le pourtour méditerranéen et qui stationnent pour y nicher, à mon avis ce sont des oiseaux qui arrivent d’Espagne.

En effet de novembre à début février il n’y a plus d’oiseaux ou presque...et brusquement lors de la migration de remontée on en voit de plus en plus non pas en vol mais isolé ou en mars déjà en couple. 

D’autre part on s’est bien que la veine migratoire qui passe chez nous en bord de mer (Leucate par exemple) ce sont des oiseaux qui arrivent direct d’Espagne en passant les Alberes. On voit par contre très peu d’oiseau en vol qui arrivent de l’ouest (ceux qui auraient stationnés dans les Landes où le nord du grand sud-ouest)

d’où mon opinion que ces oiseaux qui apparaissent chaque année a la fin de l’hiver sur le pourtour méditerranéen sont des oiseaux qui ont passés la période hivernale de l’autre côté des Pyrénées...

Par contre ces mêmes oiseaux quand ils partent en septembre je sais pas si il en passe beaucoup en Espagne via les Alberes (?) mais à mon humble avis la plus part partent soit via le Tarn soit via l’Aude plein ouest.

tout cela bien sûr reste à prouver par des relevés de balises...

Réponse de JMC2 00 n° 25/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 19:12
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Ici , encore début SEPT . On avait de beaux vols de palombes . Et bé depuis une semaine plus perssone les voient a part quelques couples , d'isolé . Pourtant on as des beaux champs de tournesol , qui ne sont pas encore moissoner . Donc et bé oui elles ont barré . Quel sens ? La je ne peut le savoir . Alors la bouffe sa les tient pas toujours . 

Ceci est pareil dans d'autres endroit . Alors pouvont nous parler de sédentaire ? Hors mis quelques couples . 

Réponse de fifi11 00 n° 26/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 21:36
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Ici aussi malgré des tournesols cames encore sur pied comme tous les ans entre le 15et le 20 septembre pratiquement tous les oiseaux ont disparus.ou?

Réponse de juantxo64 00 n° 27/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 21:37
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Sans oublier qu'elle n'est plus chassée au mois de mars,  ici sur la cote on n'a jamais vu autant de palombes qui nichent, à aujourd'hui il n'en restent plus beaucoup

 

Réponse de Romain33 01 n° 28/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 22:03
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

La pression de chasse de l ouverture joue aussi beaucoup à mon sens sur le fait de voir moins d oiseaux d un seul coup car le phénomène ne se rencontre pas par chez nous en bord d aire urbaine alors que dans le reste de bocage medocain par exemple tu passes de tout à rien en quelques jours. Dans le massif forestier, les palombes dispersées et penardes restent sur zone. Pour moi si quelques palombes mettent les voiles pas très loin car aucun site de suivi ne voient des oiseaux en migration a cette époque, le reste se stationne sur des endroits calmes en se regroupant souvent dans les bois au feuillage bien dense à cette epoque. et aussi pas mal de palombes se font tuer à l ouverture sur les zones à forte densité. C est un peu pareil lors de l ouverture du gibier d eau après la 1ere journée et nuit ben les marais sont bien plus calmes les colverts sont passés de vie à trépas pour pas mal d entre eux.

Réponse de JMC2 00 n° 29/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 22:09
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

ROMAIN 33

Si tu pouvais dire vrais ? Et que toute les palombes qu'ils massacrent en limite belgique depuis dimanche . Pouvais décendre se serait plus tranquille pour elles . Au vue de certaines photos que jais vu sur FACEBOOK . Sa me donne nevie de vomir , et surtout honte de dire que je fait partit de la famille des chasseurs . 

Chez moi , pas un chasseur , autres que battues sanglier , les autres attendent les bécasses , perssone dans les champs , et plus de palombes . ALORS ??

Réponse de CHUBAK79 01 n° 30/43
Posté le: Mardi 18 Septembre 2018 à 22:20
Titre: RE: Les sédentaires migrent elles ???

Bonsoir romain33, un petit témoignage : il y a maintenant environ un dizaine d'années, on suivait des jeunes ramiers équipés d'emetteurs VHF. Ils avaient été équipés certains en forêt, d'autres en zone agricole. Fin août début septembre, tout ce petit monde vaquaient à ses occupations (essentiellement manger!) un peu partout dans la campagne. On voyait des oiseaux un peu partout. Dans les jours qui ont suivi l'ouverture générale, on est rapidement retourné au contact des oiseaux pour voir si on avait des pertes. Il n'y avait plus aucun oiseau visible. En se rapprochant des oiseaux grâce aux émetteurs, on s'est retrouvé dans des réserves d'ACCA, et là, en arrivant au contact des individus équipés, c'est parti dans tous les sens: en fait, en 24 heures, tous les oiseaux locaux s'étaient concentrés dans ces zones de quiétude en réponse à l'ouverture de la chasse. Quand on discutait avec les chasseurs locaux, pour eux les oiseaux avaient quitté la zone, alors qu'en fait ils étaient toujours là mais distribués différemment.

Suivant pages 12