Ce fil de discussion contient 28 réponses
Message original de domino59 03 Déjà lu 1 331 fois avant vous
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 12:40
Titre: merles , moineaux , mesanges .

Bonjour ,voilà ,  je poste  mon message car j'.ai constaté  depuis l annee 2018 sur mon secteur que je ne vois plus un merle , plus un moineau et très peu de mésanges . Pourtant  je leur mets de quoi manger  et cette annee c'est la  la catastrophe rien !!! Je voudrais savoir si dans les hauts  de france et les autre departements  vous constatez la meme chose merci .( Là ou je reste il n'y a pourtant aucun chasseur )

Réponse de jmb-33 02 n° 1/28
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 13:57
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Bonjour  Domino

Avec la mono culture intensive il ne faut pas chercher plus loin. la sauvagine ( Moineaux mésanges hirondelles ect) ne trouvent plus de quoi se nourrire donc desertent certaine campagnes.Quant le miel est moins polué en villes il faut se pauser des questions.

ordialement JM

Réponse de Éric 80 01 n° 2/28
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 16:13
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Bonjour domino , de nombreuses espèces rentre de migration ,attend quelques jours et tu en rêvera sûrement enfin j espère 

Réponse de pilou24 02 n° 3/28
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 20:06
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Les merles sont beaucoup autour des maisons
Les moineaux sont bien revenu depuis deux ans mais pas rien de comparable avec les années 80
Les mésanges bleu et charbonnière stable pas trop de chat dans les environs
Par contre pour les pinsons c'est là misère cette année

Réponse de patrick87 02 n° 4/28
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 20:21
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Peu de mésange en mig cette automne, donc peu à la mangeoire, pas de gros bec en mig egalement.

Pour les moineauxdomestique, j'en ai pas mal sur la commune mais le moineau friquet à presque disparu

Réponse de bruno60 01 n° 5/28
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 20:35
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Bonsoir.

Concernant les merles il y a une nette baisse pour celui-ci, mais pour les mésanges et autres j'en ai vu pas mal cette saison de chasse et même aujourd'hui tout piaf confondu, même à la cabane de mon pote j'avais mis trois boules de graines autour de la cabane et même pendant la neige j'avais une dizaine de mésanges...mais il n'a pas fais assez froid pour que tout ce petit monde descende plus bas...

Réponse de roro11 03 n° 6/28
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 20:59
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Oui Bruno tu as raison quand tu dis que le temps n’a pas été assez rude pour que les oiseaux qui restent au nord descendent dans le Sud. Mais ceci étant le nombre d’oiseaux est en nette diminution. Tout le monde le sait, et je peu dire que si le climat il y a plus de 40 ans avait des hiver plus rude il y avait aussi des années aussi douces que maintenant, et à l’epoque Les bois étaient bien fournis en oiseaux...à ce jour le silence dans les bois est impressionnant ici!

Réponse de robust59 04 n° 7/28
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 21:16
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Tout d'abord le manque d'oiseaux n'est pas le fait de la chasse ! Le problème est bien plus profond et plus divers que cela .Depuis plusieurs décemnies les petits oiseaux dont les grives sont de moins en moins nombreux .En cause ,à l'étranger les filets sur les côtes sur des centaines de kilomètres et leurs commerces ,puis l'utilisation y compris et surtout dans les pays de l'EST , qui sont les pays recevant énormément d'espèces retour migration ,de pesticides et insecticides toutes catégories ,conséquences directes de leurs diminutions ,plus d'insectes donc famines ,oeufs pollués donc pas de poussins  .De nombreux reportages l'ont montré et cela ira en empirant dans les années à venir.En saint Hubert !

Réponse de Banitcho 03 n° 8/28
Posté le: Dimanche 17 Février 2019 à 23:57
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

J ai constaté comme vous que les merles et grives cet année c le désert, bon,ici dans le s est on peut mettre ça sur le compte du climat:pas d hiver ou presque. Mais y'a des mésanges,fauvettes,sitelles,verdiers,rouge gorgés pt être moins que les autres années. Par contre plus de rouge queues, ni de gros becs ,guere de pinsons, plus tôt, des geais en pagaille, on vas voir si y'a des huppes Plus tard, et le coucou chante de plus en plus tot. En plaine, plus d alouettes !!, peu ou pas de vanneaux ni pluviers(hte. durance), bref, tt ce qui migre est en diminution. Même les palombes par ici.

Réponse de eric33 00 n° 9/28
Posté le: Lundi 18 Février 2019 à 18:32
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

petits oiseaux ,moineau mesange verier charonneret merle et musicienne j en ai ici , les merles musicienne verier et charoneret qui font leurs ni ans ma grane haie e laurier et tuya ,pas mal e chauves souris aussi,par contre plus  hironelles a la saison ans mon hangar epuis 5ans au moins si c est pas plus sa passe tellement vite

Réponse de andre 62 13 n° 10/28
Posté le: Lundi 18 Février 2019 à 18:47
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

vous oubliez aussi la predation hier j etais poste  pres du bois  toute la journee je n ai entendu que les cris  d alertes des  oiseaux , les memes predates par la multitude de rapaces j ai du mal a croire que les seuls qui  vont echapper aux serres vont reussir leur couvee avec  cet etat de sress permanent en plus vous ajoutez la predation du chat sur les couvees sortant du nid . l annee derniere j avais une couvee de mesanges installee dans une vieille fontaine et bien si je n avais pas intervenu un chat alle les croquer un par un a leur sortie malheureusement 2 non pas etaient sauves.un ecureuil pourpre a fini devant mes yeux sous les serres d une buse ou d un bussard j avais des tourterelles sauvages qui venaient a l agrainoire pareil predatees elles aussi ,comme les herons et les cormorans qui vides completement les ruisseaux de toutes forme de vie

voila proteger entierement d accord mais pas creer un un desequilibre ! en allemagne dans berlin une etude a prouve que la disparition des oiseaux dans la ville etait du a la predation importante de nos petits felins

certains me diront que j ai tort mais sans aucune pretention j ai passe ma vie dans la nature et j ai observe de multiples scenes et comportement qui me donne en partie raison et j ai appris en pleine nature tous les comportements en reelle pas en lisant et regardant mon ordi 

sinon pas encore d hirondelles par chez moi

Réponse de pilou24 02 n° 11/28
Posté le: Lundi 18 Février 2019 à 20:11
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Les hirondelles dont arrivée dans le sud 24
André tu as raison, la suppression des haies à été un grosse erreur pour la faune de nos campagne

les pesticides herbicides etc ... n'arrange rien non plus

Réponse de domino59 03 n° 12/28
Posté le: Lundi 18 Février 2019 à 20:53
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

merci pour ces quelques réponses . J' observes un peu partout  et le meme constat : rien !!!Pourtant le climat est identique aux années précédentes .Avant   je voyais les  merles  garder leur territoire de partout  avec des temperatures  plus inferieures et de la neige  , bizarre !!!  pour ceux qui me connaisse le fusil est  huilé et  rangé depuis 3 ans  ,  trop de massacre à mon gout ,  trop de  viandars !!!   Un jour peut-etre je reprendrai  !!! Et mes palombes je les ai toutes relachées au printemps 2015 avec beaucoup de tristesse . Bonne soirée à tous .

Réponse de Banitcho 01 n° 13/28
Posté le: Lundi 25 Février 2019 à 00:20
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Beaucoup et de +en+ de geais à l époque des nids,ça plus les chats et le manque de couvert ça y fait.

Réponse de benoit 00 n° 14/28
Posté le: Lundi 25 Février 2019 à 07:56
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .
Les merles sont décimés par une maladie Y a déjà des articles dans les journaux charentais
Réponse de PALOU13 04 n° 15/28
Posté le: Lundi 25 Février 2019 à 09:41
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Bonjour , 

Ici aussi , en Provence , beaucoup moins de petits oiseaux . Quand on pense qu'il y a quelques années encore , les petits oiseaux étaient chassés , il y avait un marché à Cavaillon , les anciens chassaient sous les figuiers et sureaux au fusil avec des demi-charges , tous les gamins en milieu rural avaient une fronde et quelques pièges , ils étaient solicités à l'époque et pourtant , ils étaient en grand nombre .   

Les chats et prédateurs étaient aussi nombreux et n'étaient pas nourris aux croquettes , certains oiseaux ne s'approchaient pas des habitations ou étaient moins familliers ( bouvreuil , pipi des prés , alouette etc , ) et pourtant ils disparaissent aussi . 

Comme l'indiquent nombreux d'entre vous dont jmb-33 , la mono-culture , mais aussi tous les pesticides , insecticides et glyphosates sont en trés grande partie la raison de ce massacre . 

Certains petits oiseaux vivant en moyenne montagne ou en forêts arrivent à s'en sortir dans des milieux un peu moins pollués , ceux qui mangent des baies naturelles non traitées , et comme ils sont plus rares font la convoitise des rapaces qui eux sont moins touchés par la pollution . 

Espérons que l'utilisation réduite des désherbants pour les particuliers (surtout autour des habitations ) , protège ce qui reste à protéger .   

Ouvrons l'oeil en espérant que la tendance s'inverse , maintenant que beaucoup ont pris conscience . 

 

Réponse de Dan de la Castagnère 09 n° 16/28
Posté le: Samedi 02 Mars 2019 à 09:37
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Bonjour à tous

D'habitude, dans mon petit parc où j'ai planté 100 espèces différentes d'arbres et arbustes, nous nous régalions en voyant ou en écoutant tous ces piafs qui chantaient à tue-tête. Et c'est flagrant, depuis deux ou trois ans, plus rien. Les 4 moineaux de la toiture ne sont même plus là!

Et en se promenent en France, on note partout ce grand déficit. Certes, j'ai encore entendu des alouettes remonter et vu quelques vols de passereaux, mais pour ce qui est du sédentaire, c'est une catastrophe.

Bien sûr que les déséquilibres en ont entraîné d'autres et l'équilibre se rompt de jour en jour. Quand on voit les populations de rapaces et de grues, oui c'est beau mais ce n'est pas en bon accord avec ce que nous avons connu antérieurement. Les défenses oiutragères de certains corpuscules défenseurs de la nature et leur pouvoir ont fait oublier la loi fondamentale de la chaîne alimentaire, celle qui régit le monde. Où en est-on de cette sagesse paysanne qui permettait à tous de couler des jours heureux?

Réponse de jean-paul13 05 n° 17/28
Posté le: Dimanche 10 Mars 2019 à 10:50
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Moineaux... remplacés depuis belle lurette par les tourterelles turques qui ont la même niche écologique, de plus en plus de palombes sédentarisées et quasiment domestiquées. Tout celà évolue. Cette année, beaucoup de mésanges, sauf les charbonnières, peu de merles...mais beaucoup-beaucoup de chats et de pies !!!... il n'y a pas que les agriculteurs qui soient en cause, d'ailleurs ils exploitent les terres avec de moins en moins de pesticides, j'en sais quelque chose puisque je travaillais en chambre d'agriculture. Il faut un peu arréter de tout leur mettre sur le dos

Réponse de courou 01 n° 18/28
Posté le: Dimanche 10 Mars 2019 à 12:29
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

en ardeche cause maladie les merles et grives on reçu mésange et autre se porte plutot bien sauf peut etre  une diminution de la mésange charbonniere il parait  que les graines de tournesol vendu dans le commerce sont des trangénique donc les rendrait stérile a voir l'info.  

Réponse de JMC2 10 n° 19/28
Posté le: Dimanche 05 Mai 2019 à 15:35
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Se ne sont surèment pas les seuls responssable , de la disparition des oiseaux et reptilles . Mais quand on parle de deux millions . Sa doit en faire partit . S'ils sont livrés a eux même . Pas de secret faut qu'ils se nourrissent .

En Australie, le gouvernement s’est fixé l’objectif de tuer 2 millions de chats errants d’ici 2020, en utilisant des saucisses empoisonnées. Responsables chaque année de la mort de plusieurs centaines de millions de reptiles et de volatiles, ces chats redevenus sauvages sont considérés comme dangereux pour la biodiversité du pays.

Réponse de courou 01 n° 20/28
Posté le: Dimanche 05 Mai 2019 à 19:31
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

et oui ça se complique pourtant en ardeche pauvre département français pas culture intansive pas trop de pestiside des vaches des chevres des moutons mais les oiseaux on morflé plus d'insec a se mettre sous le bec je crains que les temps vont etre dur pour tout le monde 

Réponse de JMC2 04 n° 21/28
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 20:06
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Etant dans se travail . Sa c'est ben vrais . 

Réponse de JMC2 01 n° 22/28
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 20:09
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Quelques oiseaux que l'on as dans nos jardins .

Réponse de domi19 04 n° 23/28
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 20:25
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

ce matin, un client allait tailler son lilas et il ne l'a pas fait : les chardonnerets avaient fait leur nid 

Réponse de Francois24 02 n° 24/28
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 21:20
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

N'oubliez de piéger les becs droits .50% des nichées des petits oiseaux sont détruitent par lles pies 

Réponse de Romain33 05 n° 25/28
Posté le: Jeudi 09 Mai 2019 à 10:55
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Sujet alarmant, au combien repris, toujours d'actualité et qui est trés remarquable avec une perte de densité énorme en moins de 10 ans (les oiseaux étant un des 1ers indicateurs de biodiversité, ca montre l'état de tout le reste), mais à mon sens la situation peut repartir dans un sens favorable (ca va être difficle de faire pire) alors bien sûr on ne parlera pas des abondances d'antan, mais avec :

- une diminution globale des phyto (pas encore d'actualité), mais surtout une augmentation des surfaces non traitées

- une augmentation, même faible des surfaces écologiques au sein des zones agricoles (c'est loin d'être byzance, mais les plantations de haies champêtres ont de nouveau la cote même dans les vignes) 

- une intégration de la biodiversité dans les aménagements urbains paysagers (bosquets champêtre, haies et prairies, plutôt que des merdes d'ornementales traitées) 

- une modification de la gestion forestière du massif landes de Gascogne avec un retour à la raison (bon là je parle pour le local et  surtout à contre courant car on en prend pas la direction à court terme)

On pourra voir du mieux.

Pour les oiseaux des prairies, là pas de miracle, la marche arrière n'est à mon sens plus possible, les surfaces sont dorénavant trop faibles et les valorisations économiques trop difficiles. Et les pertes de surface s'accentuent même en Russie du fait de la déprise agricole traditionnelle (source ONCFS)

Pour la prédation, si pas d'abris, fort impact de cette dernière, si la faune retrouve des habitats, l'impact sera diminué et acceptable, comme ca l'a toujours été. 

Par rapport à ces causes, le réchauffement global (pour les migrations) est à mon sens et pour l'instant une cause minime des moindres migrations.

PS. J'étais au nord du cercle polaire dernièrement, j'ai été surtout du nombre de pies (oiseau le plus commun que j'ai vu je pense). Par contre, pas de passereau début avril ou trés peu, même au bord de l'eau ou le golf stream régule à la hausse les températures.Sinon j'ai survolé la Norvège et je suis content de voir qu'il reste des espèces sauvages remplis de lacs, marais et autres milieux naturels préservés (c'est la même coté Suède), des milliers d'iles et ilots préservés

Réponse de JMC2 02 n° 26/28
Posté le: Samedi 29 Juin 2019 à 14:22
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Dans les grandes plantations d’oliviers du bassin méditerranéen, la récolte industrielle – effectuée de nuit – cause la mort de plusieurs millions d’oiseaux migrateurs chaque année. 30millionsdamis.fr se scandalise de cette hécatombe, et s’inquiète d’un possible désastre en France.

Relayé en France par un article du média La Relève et la Peste (21/05/2019), l’appel de deux chercheusesdans la revue scientifique Nature met en lumière une tragédie méconnue : la récolte nocturne d’olives à l’échelle industrielle tue des millions d’oiseaux chaque hiver en Europe ! De nuit (pour éviter le flétrissement du fruit au soleil), d’imposantes machines ratissent les plantations d’oliviers. Surpris et désorientés par les phares des véhicules, les oiseaux migrateurs venus hiverner dans le bassin méditerranéen se retrouvent aspirés et succombent alors à des crises cardiaques.

2,6 millions d’oiseaux par an décimés en Andalousie

Les chercheuses s’appuient sur un rapport choc des autorités andalouses qui révèle que plus de 2,6 millions d’oiseaux seraient décimés chaque année par la récolte mécanisée d’olives, rien qu’en Andalousie. L’Espagne étant le premier producteur d’huile d’olive avec 57 % de la production en Europe et 38 % de la production mondiale (1,26 million de tonnes en 2017-2018). Au Portugal, ce sont 96 000 volatiles par an qui périssent dans ces circonstances. « Les gouvernements locaux ainsi que les communautés locales, nationales et internationales doivent de toute urgence évaluer l’impact de cette pratique, et prendre des mesures pour y mettre un terme », exhortent les scientifiques.

« C’est un problème réel, actuel, avec de graves conséquences environnementales qui dépassent les limites géographiques andalouses et hispaniques », affirme la Direction de la gestion des milieux naturels et des espaces protégés d’Andalousie, qui estime à une centaine le nombre d’oiseaux retrouvés dans chaque remorque d’olives – soit 100 morts par hectare. Pour les oiseaux migrateurs venus de France, des Pays-Bas, de Belgique, d’Allemagne et de Scandinavie, l’étape espagnole sera fatale, avec des espèces protégées fauchées à un stade particulièrement vulnérable de leur vie.

La France épargnée… mais pour combien de temps ?

Les autorités andalouses concluent leur rapport en recommandant « l’interdiction de la récolte intensive d’olives aux heures nocturnes ». Contactée par 30millionsdamis.fr, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO France) affirme que ce phénomène serait pour l’instant marginal en France du fait d’une « production plus artisanale » d’huile d’olive, où la récolte s’effectue souvent de nuit mais reste heureusement en très grande majorité manuelle. L’association met toutefois en garde contre une industrialisation du secteur, qui conduirait la France – et ses oiseaux – à un désastre comparable. Un impact néfaste supplémentaire sur une biodiversité déjà en berne : les populations d’oiseaux de nos campagnes se sont réduites d'un tiers en 17 ans.

 
 
Réponse de Banitcho 01 n° 27/28
Posté le: Samedi 29 Juin 2019 à 22:27
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

Entièrement d accord jmc, avant la récolte commençait en décembre, maintenant début novembre alors que la migration n est pas terminée. L olive nourrit des grives mais aussi des 10aines d espèces de passeraux.sans compter l etourneau ce fléau...les moyens mécaniques pour cause de rentabilité sont un fléau.
Surtout que l olive, si elle est fletrie s est qu' elle a perdu l eau, pas l huile!!!!
Merci pour ton intervention. Fabio.

Réponse de B32000 02 n° 28/28
Posté le: Dimanche 30 Juin 2019 à 08:06
Titre: RE: merles , moineaux , mesanges .

bonjour,

j' ai des messanges, une bande de moineaux coquins (je les adorent), pas de merles, deux pies, je sais certains diront que ce sont des prédateurs mais il y a une trentaine d' années chez moi o nn' en voyait plus alors je les laisse tranquilles.J' essaie d'' avoir un jardin le plus bio possible comme ça il y a des insectes, je ramasse les limaces à la main tous les matins. j' ai des champs autour de la maison mais plus un grillon ni de sauterelles. Un copain a des grillons chez lui je vais aller en tuter pour les mettre dans une friche à côté de la maison. L' hiver je nourris tout ce petit monde et je leur donne de l' eau quand il gèle

Bonne journée

Tous les messagesAjouter une réponse
Pour pouvoir ajouter votre réponse à ce sujet de discussion, vous devez être connecté à votre compte palombe.com.
Si vous n'avez toujours pas de compte palombe.com, merci de créer un compte, sinon, il suffit de vous identifier...