page 2/2
Ce fil de discussion contient 38 réponses réparties en 2 pages de lecture (dernière page)
pages 12
Message original de marcassin62 07 Déjà lu 1 166 fois avant vous
Posté le: Vendredi 20 Mars 2020 à 20:39
Titre: coronavirus : coup de gueule au gouvernement
Lire le message original ...
Réponse de veritablement 02 n° 31/38
Posté le: Jeudi 26 Mars 2020 à 10:32
Titre: RE: coronavirus : coup de gueule au gouvernement

Bonjour, les masques commencent à être présents en force (dpts42/71) explication : depuis plus d'une semaine,(agréement de la DGA du 16/3) deux trois entreprises de tissage produisent des masques - Sur leurs fonds propres elles ont financé des transports helico (lyon grenoble) - En gros chaque entreprise produit           100 OOO masques jours (il convient de rajouter les fabrications des sous traitants) et aujourd'hui nous avons des ventes au public dans les grandes surfaces à des prix coutants. je pense que toutes les annonces de commandes faites à grand renfort de médias devraient bientot nous parvenir. Sachant que beaucoup de régions, de départements ont aussi commandé donc le manque cruel ce jour est celui des respirateurs

Réponse de roro11 010 n° 32/38
Posté le: Jeudi 26 Mars 2020 à 12:02
Titre: RE: coronavirus : coup de gueule au gouvernement

Moi il y a un truc qui me fait sourire (car j'ai pas le cœur à rire...quoique le rire est une très bonne thérapie..)bref ce qui me fait sourire,

c'est que l'histoire se souviendra de l'ironie de cette époque: être immobilisés chez soi par un gouvernement "en marche".... hi!

Réponse de RustyJames 00 n° 33/38
Posté le: Jeudi 26 Mars 2020 à 12:27
Titre: RE: coronavirus : coup de gueule au gouvernement

Wikipedia.....
Comment faire ?
La collapsologie est un courant de pensée[1] apparu au début du xxie siècle qui étudie les risques d'un effondrement de la civilisation industrielle et ce qui pourrait succéder à la société actuelle[2],[3].

La collapsologie a été développée en France au sein de l'Institut Momentum co-fondé par Yves Cochet et Agnès Sinaï. Ces derniers définissent l'effondrement comme « le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi[4] ». La collapsologie est nommée et portée à la connaissance du grand-public par Pablo Servigne et Raphaël Stevens dans leur essai : Comment tout peut s’effondrer. Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes publié en 2015[5].

La collapsologie s'inscrit dans l'idée que l'homme altere son environnement durablement, et propage le concept d'urgence écologique, lié notamment au réchauffement climatique et à l'effondrement de la biodiversité. Les collapsologues estiment cependant que l'effondrement de la civilisation industrielle pourrait provenir de la conjonction de différentes crises : crise environnementale, mais aussi crise énergétique, économique, géopolitique, démocratique, etc.[6].

La collapsologie se présente comme un exercice transdisciplinaire faisant intervenir l’écologie, l’économie, l’anthropologie, la sociologie, la psychologie, la biophysique, la biogéographie, l’agriculture, la démographie, la politique, la géopolitique, la bioarchéologie, l'histoire, la futurologie, la santé, le droit et l’art[7].

Malgré que le fait que certaines critiques denient son caractère scientifique, des universités préstigieuses comme Oxford ou Cambridge au Royaume-Uni ont créé de centres de recherche entrièrement dédiés à l'étude du sujet[8].


Certains scientifiques estiment qu'un effondrement systémique global est probable si rien n'est mis place pour l'éviter[12]. En outre, la science est en mesure d'établir que pour certaines populations et certains éco-systèmes, des effondrements sont en cours ou se sont déjà produits.

L'effondrement doit être considéré comme un processus plutôt que comme un évènement soudain. Il pourrait s'étaler sur plusieurs années, voire plusieurs décénnies. En ce qui concerne les délais, il s'agit de différencier prévision et projection. Les projections utilisent des données scientifiques existantes et tentent de se projeter dans le futur à l'aide de modèles informatiques/mathématiques et de plusieurs hypothèses comme c'est le cas pour les projections établies par le modèle World3 du Club de Rome qui évoquait un effondrement vers 2030[13] dans son schéma « Business as usual ». A contrario, les prévisions se fondent généralement sur des intuitions.

Pablo Servigne et Raphaël Stevens estiment que le système économique mondial, dont la structure est hautement interconnectée, peut être soumis à un phénomène d'effets en cascade déclenché par une perturbation initiale minime, appelée femtorisque. La possibilité d'un effondrement, bien qu'elle devienne de plus en plus « palpable », est impossible à dater. En effet, les outils classiques de gestion de risque ne peuvent prendre en compte les femtorisques. Et toute prévision scientifique bute sur une impossibilité théorique due aux « cygnes noirs », qui sont des évènements rares impossibles à prévoir. Selon le mathématicien et ancien opérateur boursier Nassim Nicholas Taleb, les méthodes classiques d'évaluation des risques s'appliquent très mal pour ces « cygnes noirs » ainsi que pour les systèmes complexes. Bertrand Russell, repris par Taleb, illustre cet aspect des choses avec ce qu'il a appelé le « problème de la dinde inductiviste » selon lequel dans un élevage de dindes, ou la température est constante et idéale, et l'apport en nourriture régulier, s'il existait une dinde statisticienne spécialiste de la gestion des risques, elle dirait le 23 décembre qu'il n'y a pas de souci à avoir pour l'avenir ![14]

Si certains collapsologues ne souhaitent pas partager leurs intuitions concernant la temporalité de l'effondrement, d'autres ont décidé de les partager conscients du caractère non-scientifique de celles-ci. Ainsi, pour Yves Cochet, l'effondrement est « possible dès 2020, probable en 2025, certain vers 2030 ». Il estime qu'il « n’y aura plus de voiture en 2040. Il y aura quelques calèches, avec des chevaux, oui. Il n’y aura plus de voiture, il n’y aura plus d’avions. Le mode de transport du futur, c’est le cheval ! »[15],[16]. Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle estiment quant à eux que « l'effondrement de la civilisation thermo-industrielle [est] une évolution géographiquement hétérogène qui a déjà commencé, mais n'a pas encore atteint sa phase la plus critique, et qui se prolongera pendant une durée indéterminée. C'est à la fois lointain et proche, lent et rapide, graduel et brutal. Cela ne concerne pas seulement les événements naturels, mais aussi (et surtout) des chocs politiques, économiques et sociaux, ainsi que des événements d'ordre psychologique (comme des basculements de conscience collective).»[17]

Comme l'écrit Dmitry Orlov : « L'effondrement peut se produire à différents moments pour différentes personnes. Vous ne saurez peut-être jamais tout à fait que l'effondrement s'est produit, mais vous saurez que c'est arrivé à vous personnellement, ou à votre famille, ou à votre ville. Grâce aux efforts des historiens, il se peut que le tableau d'ensemble ne se dessine que beaucoup plus tard. Individuellement, il se peut que nous ne sachions jamais ce qui nous frappe et, en tant que groupe, que nous ne soyons jamais d'accord sur une seule réponse. Regardez l'effondrement de l'URSS : certaines personnes se disputent encore pour savoir pourquoi c'est arrivé.»[18]

Réponse de Janine33 04 n° 34/38
Posté le: Jeudi 26 Mars 2020 à 14:21
Titre: RE: coronavirus : coup de gueule au gouvernement

Bravo Roro fallait la faire!!! C'est parce que tu es confiné que tu "t'agites" comme ça????

Réponse de rené3268 03 n° 35/38
Posté le: Jeudi 26 Mars 2020 à 14:25
Titre: RE: coronavirus : coup de gueule au gouvernement

Comme quoi le confinement, ça marche !

Réponse de roro11 02 n° 36/38
Posté le: Jeudi 26 Mars 2020 à 15:16
Titre: RE: coronavirus : coup de gueule au gouvernement

Tout à fait Janine..mais en ce moment je ne peux faire marcher que...mes cellules!

Réponse de Patlaf64 02 n° 37/38
Posté le: Vendredi 27 Mars 2020 à 11:10
Titre: RE: coronavirus : coup de gueule au gouvernement

Bonjour 

 

Le centre hospitalier de Bayonne  lance un appel aux dons !!  pas d'organes ni de sang  mais 

 Pour récolter , gants , blouses, ...   .  Voir le  sud ouest regionnal .  Impressionant .

Réponse de Ricou 47 03 n° 38/38
Posté le: Samedi 28 Mars 2020 à 20:08
Titre: RE: coronavirus : coup de gueule au gouvernement

J ai la haine
Soit disant plus d argent pour augmenter les salaires depuis des dizaines d années, et maintenant on en trouve de partout.
Q uel foutage de gueule.
Je sais que ça représente beaucoup
d argent , il en faut pour nos infirmières, et dire qu'il y a juste 6 mois elles prenaient des bombes lacrymo sur la gueule.
Quelle ypocrisie de ce gouvernement

Précédent pages 12
Tous les messagesAjouter une réponse
Pour pouvoir ajouter votre réponse à ce sujet de discussion, vous devez être connecté à votre compte palombe.com.
Si vous n'avez toujours pas de compte palombe.com, merci de créer un compte, sinon, il suffit de vous identifier...