Compte palombe.com de sped31

Pseudo : sped31
Inscrit depuis 6 ans et 158j
Participations :
Tribune : 1
Forum : 373
Photos : 77
Observations Migration:
pas de participations
 
Envoyée le...
25473 Samedi 10 Juin 2017 à 16:31     03
palombes
vues : 218 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
Et voilà 6 nouvelles petites palombes cette année
ça a l'air de fonctionner malgré les débuts désastreux
25327 Lundi 22 Mai 2017 à 07:38     07
palombes
vues : 333 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
Voilà trois petites palombes qui grandissent!
25268 Mercredi 10 Mai 2017 à 08:06     013
becasse
vues : 333 fois - publiée dans : Observations Migration-Toutes
La migration prénuptiale a débuté très tôt cette année. La plupart des oiseaux équipés ont quitté leur site d’hivernage avant le 20 mars alors que les départs se déroulaient durant la dernière décade de mars voir la première décade d’avril en 2015 et 2016. Le climat doux de début mars a probablement œuvré pour ce départ précoce. Mais le froid est revenu en avril sur la Russie et les migratrices au long cours sont restées bloquées face à ce front glacial. Seules les bécasses nichant le plus à l’ouest sont finalement arrivées tôt sur leur site de reproduction (Fréhel, Quinsou, Béröja et Montcalmes). Les autres n’ont atteint leur terminus que récemment et trois oiseaux n’ont probablement pas encore terminé leur migration (Isabelle, Mistrale et Fontemarie).
25237 Dimanche 07 Mai 2017 à 09:10     05
palombes
vues : 264 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
Aujourd'hui trois nouvelles petites palombes pour cette année
19492 Jeudi 21 Mai 2015 à 05:45     014
Suivi de Canard
vues : 469 fois - publiée dans : Observations Migration-Toutes
Aramis : toujours plus loin !
Publié le 20 mai 2015

Comme nous l’avions supposé, Aramis a repris son envol pour survoler la capitale russe. Il s’est posé sur un lac à 350km à l’ouest de Moscou près de la localité de Menshchikovo. Certainement que les vents d’ouest annoncés ont favorisé ce déplacement. Nous saurons bientôt s’il y restera pour la reproduction. Une météo clémente y est prévue pour les prochains jours (temps clair +16 à +26°C). Au total, il aura parcouru plus de 3000 km depuis son départ du Pas-de-Calais. A noter qu’il est à 1000 km au Sud-Est de Pénélope (en baie d’Onéga), la jeune femelle pourtant capturée et équipée au même endroit.
sped31 a posté le 06 Avril 2017 à 08:16
https://www.facebook.com/parcnationaldespyrenees/videos/1385625761469568/
patrick87 a posté le 06 Avril 2017 à 18:08
Canard colvert ?
PENARD a posté le 06 Avril 2017 à 18:52
d'après INSEA ce serait sarcelle d'hiver
25047 Mardi 04 Avril 2017 à 04:25     03
palombe
vues : 132 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
6 ième petite palombe
25044 Lundi 03 Avril 2017 à 06:36     06
palombe
vues : 127 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
5 ième petite palombe
lou lanusquet a posté le 03 Avril 2017 à 07:54
Bé, tu vois que les années se suivent et ne se ressemblent pas !
Bonne suite..................................
Chris65 a posté le 03 Avril 2017 à 08:48
J'allais dire la même chose lou ......
bernard34 a posté le 03 Avril 2017 à 20:33
hi, hi, Claude, Chris, vous avez bien raison, moi pas une cette année pffffff. Faut dire que j'en ai ramené 4 qui ne sont pas du coin, elles n'ont pas l'accent d'ici lol !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
24992 Mercredi 29 Mars 2017 à 18:38     02
palombe
vues : 153 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
4 ième petite palombe de l'année
24765 Mardi 28 Février 2017 à 09:51     08
palombe
vues : 160 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
3ieme petite palombe de l'année!
24575 Mercredi 25 Janvier 2017 à 06:21     07
palombes
vues : 493 fois - publiée dans : Observations Migration-Toutes
D’où viennent les palombes, où migrent-elles et où nichent-elles ? Dans la région, une scientifique, Valérie Cohou, suit les déplacements du pigeon ramier depuis l’espace
Chaque année, dès la mi-octobre, le grand Sud-Ouest, atteint de "fièvre bleue", scrute le ciel et guette la migration des palombes qui déferlent du Nord-Est. Traditionnellement, pour les chasser. Lorsqu’il pointe en automne le bout de son bec et survole en nombre les plaines de la région et les cols basques des Pyrénées, pour gagner des contrées plus chaudes de la péninsule ibérique ou prendre ses quartiers d’hiver en France, le mythique oiseau bleu constitue dans la région un gibier particulièrement prisé des "paloumayres". Mais aussi, pour le simple plaisir de les savoir de retour dans nos contrées.
PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

Les palombes vues de l’espace

Un beau spécimen de palombe. Crédit photo : ARchives Sud Ouest/ Fabien Cottereau
En effet, ce n’est plus un secret pour personne, la biodiversité, sur Terre, n’est pas au mieux de sa forme. Pollution, réchauffement climatique, activités humaines…, autant de facteurs qui influent de
txoria a posté le 25 Janvier 2017 à 23:12
"...et survole en nombre...les cols basques des Pyrénées..." ça c'était avant....bonsoir a tous.
24475 Lundi 16 Janvier 2017 à 08:26     04
palombe
vues : 117 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
2° petite palombe de l'année 2017
24438 Jeudi 05 Janvier 2017 à 15:30     07
palombe
vues : 319 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
1° petite palombe de l'année 2017
24185 Vendredi 18 Novembre 2016 à 06:55     01
migration
vues : 704 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
Flux migratoires de la palombe de cette année... chez moi on a été gâtés
françois39 a posté le 18 Novembre 2016 à 13:36
Plutôt la carte des observateurs non ?
margo64 a posté le 18 Novembre 2016 à 16:40
on remarque juste que la nouvelle aquitaine est malade, elle a des pustules de partout
gregdo63 a posté le 18 Novembre 2016 à 18:12
la faute a qui Margo à ton avis
24178 Mercredi 16 Novembre 2016 à 17:26     02
becasse
vues : 409 fois - publiée dans : Insolites-Toutes
MIGRASION3
24179 Mercredi 16 Novembre 2016 à 17:25     02
becasse
vues : 234 fois - publiée dans : Animaux-Autres
MIGRASION 2
24180 Mercredi 16 Novembre 2016 à 17:24     03
becasse
vues : 215 fois - publiée dans : Animaux-Chiens de chasse
MIGRASION1
19232 Samedi 18 Avril 2015 à 17:56     011
Migration
vues : 1381 fois - publiée dans : Moments de chasse-France
Migration de la Bécasse!!!
didier64 a posté le 18 Avril 2015 à 20:41
super interessant .un grand bravo a tous ces gens qui s'occupent de tout ce qui est baguage ou pose de balises argos.on en apprend beaucoup plus d'années en années et grace a ces suivis on pourra gerer plus facilement les especes.
Webmaster a posté le 20 Avril 2015 à 12:31
là aussi tout comme avec les palombes on se rend copte que les oiseaux ne viennent pas "de si loin que ça"
gregdo63 a posté le 21 Avril 2015 à 08:43
elles au moins elles tirent droit,lol
Hervé57 a posté le 22 Avril 2015 à 02:09
j'aime bien cette trajectoire , en plein milieu du nord est :-D
sped31 a posté le 01 Novembre 2016 à 05:31
D'où viennent les palombes, où migrent-elles et où nichent-elles ? Dans la région, une scientifique, Valérie Cohou, suit les déplacements du pigeon ramier depuis l'espace
C
haque année, dès la mi-octobre, le grand Sud-Ouest, atteint de "fièvre bleue", scrute le ciel et guette la migration des palombes qui déferlent du Nord-Est. Traditionnellement, pour les chasser. Lorsqu'il pointe en automne le bout de son bec et survole en nombre les plaines de la région et les cols basques des Pyrénées, pour gagner des contrées plus chaudes de la péninsule ibérique ou prendre ses quartiers d'hiver en France, le mythique oiseau bleu constitue dans la région un gibier particulièrement prisé des "paloumayres". Mais aussi, pour le simple plaisir de les savoir de retour dans nos contrées.

Les palombes vues de l'espace

Un beau spécimen de palombe.© Photo ARchives Sud Ouest/ Fabien Cottereau
En effet, ce n'est plus un secret pour personne, la biodiversité, sur Terre, n'est pas au mieux de sa forme. Pollution, réchauffement climatique, activités humaines..., autant de facteurs qui influent de façon dramatique sur la faune. En quatre décennies à peine, la biodiversité de notre planète a chuté de plus de moitié, selon le rapport Planète Vivante, publié en 2014 par le WWF. La Liste rouge nationale des oiseaux nicheurs, actualisée en septembre 2016, vient de révéler qu'un tiers des oiseaux nicheurs est aujourd'hui menacé en France, contre un quart en 2008.
Le système satellitaire Argos
Pour mieux protéger ce patrimoine naturel, en complément des outils d'observation et de comptage classiques (baguages, radars..), les biologistes français utilisent le système franco-américain Argos de localisation et de collecte de données environnementales par satellite, grâce auquel ils ont pu suivre depuis l'espace, ces 30 dernières années, plus de 100 000 animaux : les manchots royaux dans les territoires australes, les éléphants de mers sur les banquises antarctiques, les rennes en Sibérie, les tortues marines à La Réunion, en Guyane... Et, plus près de chez nous, les pigeons ramiers européens, les fameuses palombes.
Palombes à foison
La palombe (Columba palumbus), dont le nom vient du latin via le gascon, compte parmi les oiseaux les plus répandus et abondants en Europe. L'effectif total est estimé entre 5 à 10 millions d'hivernants en France dont 3 à 6 millions de nicheurs étrangers. Les dortoirs du Sud-Ouest en abritent un bon million, et l'hivernage ibérique représente entre 2 et 3 millions  d'oiseaux. Si leur population se porte à merveille, ces oiseaux mythiques font partie de ces espèces emblématiques que les scientifiques observent à la loupe, afin de mieux les connaître, pour mieux les protéger.
Les palombes passent encore... Oui, mais où ?


Vol de palombes.© Photo ARchives Sud Ouest/Jean-Louis Duzert

Au début des années 1990, on craignait que les "belles bleues" ne cessent de franchir les Pyrénées, dans leur migration post-nuptiale, pour se rendre sur leurs sites d'hivernage en péninsule ibérique.
Le flux bleu est stable
Réelle, l'inquiétude provenait des comptages réalisés par l'association naturaliste Organbidexkacol libre (OCL) et la Fédération départementale de chasse des Pyrénées Atlantiques (FDC 64), qui avaient observé un déclin constant du passage automnal des pigeons ramiers sur les cols pyrénéens basques d'Organbidexka et d'Iraty, depuis les années 1980. Pour expliquer le phénomène, on évoquait notamment la responsabilité du réchauffement climatique. 
Aujourd'hui, à la faveur de données récoltées au sein de divers réseaux d'observation, il apparaît qu'il n'en est rien. Le poste de comptage d'Iraty a été supprimé et quatre postes ont été installés à Urrugne, Sare, Banca et Arnéguy sur lesquels on n'a pas enregistré d'écarts significatifs. Si le réchauffement climatique est une réalité dont il faut étudier l'éventuelle incidence sur l'espèce, le flux bleu est stable… En revanche, les détails des parcours de la migration des palombes ne sont toujours pas encore bien cernés.
Valérie Cohou, sentinelle de l'oiseau bleu
En quels points de la chaîne pyrénéenne le pigeon ramier migre-t-il aujourd'hui vers la péninsule ibérique ? Un contingent toujours plus important passerait-il aujourd'hui l'hiver dans le Sud-Ouest ou ailleurs en France ? Quelles sont ses haltes migratoires et ses zones d'hivernage, avec leurs habitats associés ? Pour tenter de lever ces mystères immémoriaux, le Groupe d'investigation de la faune sauvage France (GIFS) - association qui regroupe les treize Fédérations des Chasseurs d'Aquitaine et de Midi-Pyrénées  a missionné une scientifique, titulaire d'un master Environnement, Valérie Cohou.
Née à Arcachon, la jeune jeune femme, âgée de 40 ans, experte en dynamique des populations animales, piste les battements d'ailes des palombes depuis l'espace, sans bouger de Pau, où elle a son bureau au siège de la FDC 64. 
63 balises Argos
Son secret ? Pour suivre l'oiseau bleu dans sa migration et ses haltes, sur ses lieux d'hivernage comme sur ses lieux de nidification, et comprendre ce qui le guide sur les routes migratoires, de l'Espagne au nord de l'Europe, la chercheuse utilise la télémétrie satellitaire. Valérie Cohou a fait déposer 63 balises Argos, semblables à de petites barrettes munies d'un émetteur, sur des oiseaux capturés pour la plupart dans le grand Sud-Ouest de la France, de 2001 à 2015.


Une palombe portant une balise Argos sur son dos, au moyen d'un harnais en Téflon.© Photo GIFS - France

Energie solaire
Un premier programme financé par le GIFS a ainsi équipé onze palombes, de 2001 à 2003, de balises de 20 grammes, d'une durée d'émission limitée à un an, dont huit sur le site de Bourdalat, dans les Landes. Depuis 2009, 52 autres oiseaux - dont dix palombes capturées en février 2011, sur leur aire d'hivernage, au Portugal et dans les Landes, à Créon-d'Armagnac et Banos - ont été équipés de nouvelles balises à énergie solaire. D'un poids de 12 à 18 grammes, ces dernières ont l'avantage de pouvoir fonctionner plusieurs années.
Alors, quoi de neuf sur la palombe ?
Fidèles à leurs lieux de nidification et de reproduction, les oiseaux ne le sont pas à leurs quartiers d'hiver.
La deuxième étude s'est achevée en 2015. Ses premiers résultats, présentés le 5 octobre 2016 par Valérie Cohou au siège du CLS (Collecte Localisation Satellites), à Toulouse, lors d'un séminaire Argos, suggèrent que les pigeons ramiers utilisent des routes bien définies pour effectuer leurs migrations, stationnant pendant plusieurs jours en différents points. S'ils sont fidèles à leurs lieux de nidification et de reproduction, les oiseaux ne le sont toutefois pas à leurs lieux d'hivernage. Certains s'abstiennent même de migrer à la saison froide, et restent dans le Sud-Ouest.
"Ces études ont remis en cause des théories plus anciennes", explique la scientifique. Grâce aux balises Argos, on sait désormais que ces grandes voyageuses, qui parcourent à tire d'aile des milliers de kilomètres, n'ont pas de comportement systématique en migration, mais qu'elles partent plus tard. "Nous avons pu observer que le départ en migration prénuptiale s'étalait de fin février à fin mars, précise Valérie Cohou, avec un pic lors de la deuxième décade de mars."
Trois axes de migration principaux


Carte des voies migratoires des palombes.© Photo Valérie Cohou, GIFS-France

"Nous avons également identifié trois axes de migration principaux, un couloir nordique, un couloir méditerranéen, et un couloir central, avec une prédilection pour ce dernier, clairement orienté sud-ouest/nord-est", poursuit la scientifique. Sur cinq oiseaux équipés entre 2001 et 2003, quatre avaient emprunté un axe sud-ouest/nord-est lors de leur migration prénuptiale, achevant leur périple en Allemagne, République tchèque, Pologne et Finlande. Le cinquième s'était arrêté en Haute-Garonne, près de Toulouse.
Fidélité aux lieux de nidification
Les pigeons ramiers, munis de balises Argos à énergie solaire, ont ensuite donné d'autres informations sur la durée des périples et des haltes migratoires, très variables, qui peuvent aller d'une journée à trois semaines. Enfin, les palombes semblent très fidèles à leurs sites de reproduction, ce qui confirme les résultats d'une première publication de Valérie Cohou qui, en 2011, avait décrypté le suivi du comportement de deux d'entre elles, Aniza et Grosso, équipées de balises solaires au Portugal, le 11 février 2009.
Grosso, la Polonaise
Grosso, a débuté sa migration prénuptiale le 20 mars 2009 au Portugal pour s'installer en Pologne pour nidifier, le 22 juin suivant, à Kozy, avant de repartir le 27 octobre 2009 pour s'installer en Dordogne, du 10 novembre 2009 au 27 mars 2010. Elle a ensuite entrepris une nouvelle migration prénuptiale vers le sud de la Pologne, atteint le 24 avril 2010, avant de revenir à l'automne suivant vers le Sud-Ouest via l'Allemagne, pour gagner son lieu d'hivernage le 29 octobre 2010, entre Houeillès et Durance, dans le Lot-et-Garonne. Le 5 mars 2001, elle était toujours au coeur de la forêt des Landes de Gascogne. En 2011, sa nouvelle migration prénuptiale l'a ramenée  par un autre chemin, via le sud de l'Allemagne, puis le nord de l'Autriche, avant de gagner une fois de plus le sud de la Pologne, à 200 km de Kozy.
Aniza, la Suissesse
Aniza, elle, a débuté sa migration prénuptiale depuis le Portugal,  le 13 mars 2009, pour s'installer en Suisse, à Uesslinen-Buch, en mai 2009, où elle a séjourné un an et demi. Repartie le 4 octobre 2010 pour sa migration automnale, via le Doubs et la Saône-et-Loire, elle s'est finalement installée pour hiverner à Gibret,  en Chalosse, dans les Landes. Elle y est restée du  29 octobre 2010 au 19 mars 2011, date à laquelle elle est entrée en migration prénuptiale. Le 26 mars suivant, elle se trouvait à nouveau sur la commune suisse de Uesslingen-Buch pour nidifier, après avoir fait halte dans le Lot-et-Garonne, à Montcrabeau, puis  en Saône-et-Loire.
"L'ensemble de ces résultats, conclut Valérie Cohou, une fois étoffé par d'autres données, aura des implications importantes dans une optique de gestion conservatoire de cette espèce emblématique."
L'INFO EN PLUS


Comment fonctionne le système Argos ?
Les balises Argos sont les premières composantes du système satellitaire opérationnel depuis 1978,  qui comprend : la constellation de 6 satellites, le réseau terrestre de 80 antennes de réception et les centres de traitement de données.
La balise, qu'elle équipe un oiseau, un animal marin ou un bateau, envoie des données à intervalles réguliers aux instruments Argos embarqués dans des satellites qui les renvoient vers une station terrestre de réception avant de les rediriger vers la station de traitement située à Toulouse. Après avoir été saisies, les données concernant les palombes sont ensuite communiquées au GIFS France.
Cette nouvelle technologie est complémentaire du baguage des oiseaux, avec lequel un réseau d'observateurs agréé par le Muséum d'histoire naturelle, a marqué quelque 20 000 palombes depuis 1988. A des fins scientifiques, les balises Argos suivent la migration d'autres oiseaux que les palombes, comme celle des bécasses.


Recevez par email le Récap Landes
Dès 17h40 du lundi au vendredi, le résumé de l'actualité du jour dans les Landes
S'inscrire
S'abonner à partir de 1€




21 commentaires
A lire aussi


L’homéopathie est-elle fiable ?


Retour en images sur la 10e Féminine de Pau


Landes : elle trouve un cèpe de 1,144 kg !


Rocade de Bordeaux à sens unique : la réponse d'Alain Juppé
Recommandé par

21 commentaires

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Se connecter

trolldu47 il y a 9 heures - 31/10/2016 à 20h15
Un très beau reportage sur les palombes le film " la vague bleue " on le trouve facilement sur internet

Alerter

Répondre

zouf40 il y a 11 heures - 31/10/2016 à 18h45
@Bleu24
Je ne suis pas chasseur mais je connais assez les "moeurs" du sud-ouest.
On fait tout un pataqués pour porter plus bas que terre les viandards du SO parce qu'ils tuent une cinquantaine de palombes ou de tourterelles .
Et bien figurez vous que ces gentilles besztioles sont classées nuisibles dans certains pays comme la grande Bretagne où elles sont détruites par tous les moyens possible.Et ce n'est pasz 50 mais des milliers qui sont trucidées.Parce qu'elles sont un vétitable fleéau pour les agriculteurs.
Alors, arrétez donc vos c.....s ,ce n'est pas en France que l'espèce risque de péricliter!Elles sont considérée en GB comme l'est le sanglier ou le renard dans le SO.

Alerter

Répondre

Mrs what's going on ? il y a 11 heures - 31/10/2016 à 18h37
ce matin du côté de la côte landaise beaucoup de vols d'oies sauvages en route pour le sud un vrai régal !!!!!

Alerter

Répondre

philou17 il y a 11 heures - 31/10/2016 à 18h02
@trolldu47
Un peu comme les oies et les canards siffleurs gazés au Pays bas

Alerter

Répondre

trolldu47 il y a 12 heures - 31/10/2016 à 17h28
La palombe est une espèce en pleine expansion aujourd'hui on ne compte plus les millions d euro de dégâts dans les champs si bien que dans certains pays il les empoisonne et ici quand un chasseur en tue une cinquantaine on l appele " viandar " voire " assassins " vous êtes sur vous les antitouts d avoir la lumière à tous les étages ?????

Alerter

Répondre

Croa il y a 13 heures - 31/10/2016 à 16h27
Ces pauvres bêtes ont maintenant une charge sur le dos et une grosse traînée de plus !
Déjà que le voyage n'est pas facile !
Mais laissez-les tranquilles !

Alerter

Répondre

Bleu24 il y a 14 heures - 31/10/2016 à 15h19
Le balisage Argos a été mis place par les " massacreurs du sud ouest" pour vu que la migration ce décale pour qu' elle se fasse détruire par des irresponsables, sud est oú au Nord qui utilisent des appelants et tirs dans les les vols en pleine migration le combat dès chasseurs du sud ouest qui veulent que cet oiseaux chassé depuis des millénaires au posé oú au filet oú les oiseaux sont moins matraqué.....
Les massacres au Portugal et en Espagne le tir au mois de mars en belgique Allemagne, les massacres en Angleterre, oú encore en Italie que faite vous les défendeurs LPO etc pour empêché tous cela ???

Alerter

Répondre

jeankiri il y a 14 heures - 31/10/2016 à 14h58
Espérons que les palombes dévieront un peu de leur couloir de migration et éviteront le sud ouest et ses viandards.

Alerter

Répondre

reflex40 il y a 14 heures - 31/10/2016 à 14h56
@bobby33
et le raisin on l'écrase pour faire du vin....c'est horrible ,bobby si tu as autant de respect pour les êtres humains tu es un saint...c !

Alerter

Répondre

bakezale il y a 15 heures - 31/10/2016 à 14h43
je n'ai pas peur pour les palombes,ni pour les autres oiseaux d'ailleurs,mais je suis très inquiet pour tous ces Kurdes que notre AMI Erdogan fait disparaitre,avec l'aide (ou le silence)de l'europe.Les blaireaux qui ont craché leurs poison sur ce forum ne s'en inquiètes pas plus que ça-----pourtant il s'agit d'humains.

Alerter

Répondre

Afficher davantage de commentaires
sped31 a posté le 01 Novembre 2016 à 11:23
J'ai mis cette article pour signaler que tout le monde n'est pas d'accord sur la chasse a al palombe! c'est leurs opinions!!! moi de toute façon je la chasse et j'aime ça ! désolé pour les protecteurs de la nature qui eux ne font rien alors que nous gérons la chasse et la nature !
françois39 a posté le 03 Novembre 2016 à 13:21
Il passe beaucoup de palombes à Falsterbo (Suède) toutefois, sauf erreur de ma part, parmi toutes celles qui sont suivies depuis..., il ne me semble pas en avoir vu s'y rendre. Explication particulière ?
fifi11 a posté le 03 Novembre 2016 à 18:03
excellent article.merci
hubertpalombe a posté le 03 Novembre 2016 à 19:22
bravo sped 31 et toutes mes felicitations car beaucoup de gens critiquent la chasse en general mais ni connaissent absolument rien
23990 Mardi 01 Novembre 2016 à 05:41     03
palombe
vues : 315 fois - publiée dans : Observations Migration-Toutes
Et voilà une belle Palombe équipé de la balise "ARGOS"
23989 Mardi 01 Novembre 2016 à 05:29     02
vol de palombes
vues : 313 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
joli vol de palombes
23816 Dimanche 23 Octobre 2016 à 17:56     00
colombins
vues : 726 fois - publiée dans : Colombidés-Palombe
Voilà deux autres qui dorment sur le chêne de ma palombière!
jérome 64 a posté le 23 Octobre 2016 à 22:59
on dirait qu'il y en a 3 sur la photo. Non?
sped31 a posté le 24 Octobre 2016 à 04:43
Et oui avec mon téléphonne je ne peux pas les prendre tous mais il s'ont une dizaine et c'est la première fois que j'en vois autant!!
FRBLEU a posté le 24 Octobre 2016 à 06:47
Ce sont des faines de hêtre
FRBLEU a posté le 24 Octobre 2016 à 06:48
Zut ma réponse n'est pas pour cette photo...