page 4/5
Ce fil de discussion contient 125 réponses réparties en 5 pages de lecture (dernière page)
pages 12345
Message original de legitan 04 Déjà lu 5 800 fois avant vous
Posté le: Lundi 30 Mars 2020 à 06:00
Titre: Histoire de chasse des anciens...
Lire le message original ...
Réponse de RustyJames 02 n° 91/125
Posté le: Jeudi 09 Avril 2020 à 13:14
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Bjr...oui Lou ,comme quoi un chien qui paraît méchant peut être gentil et à inversement le gentil peut mordre !! ...
Je dis ça parceque un copain avait un berger allemand (femelle) gentille !!...et un jour en hiver alors qu'il avait neigé nous nous amusions à faire des boules de neiges et à se les envoyer ....nous étions une bonnes dizaines à jouer ,et à un moment, dans cette ambiance d'adolescent, un d'entre nous coupe à une maison une marquise en verre... et là de cet état de fait , d'un coup, la troupe de jeune fuit ,cette chienne qui était parmis nous et à côté de moi ,lorsqu'elle ressent cette état de panique se retourne contre moi et me mord violemment la main et s'en va en courant elle aussi ,alors qu'elle me connaissait très bien ...j'suis resté comme un kon et je suis rentré à la maison avec la main quelque peu ensanglantée !!!.

Réponse de HAIFFE Jay 02 n° 92/125
Posté le: Jeudi 09 Avril 2020 à 15:54
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Lou , les chiens , eux ont compris ils savent à qui ils ont à faire. 

Tè , une autre

Alors que j'habitais encore en Camargue, nous nous rendons avec un couple d'Amis dans une très belle et grande ferme gersoise , avec l'évidente intention d'y acheter de bonnes choses gourmandes

Il faisait très beau et les maîtres de lieux , n'étaient ni confinés, ni à la plage.

Personne., un bruit régulier de tracteur se faisait entendre non loin de là.

Un énorme chien , qui ne ressemblait à rien , attaché à une longue chaine , elle même fixée à un long cable aérien,, avec une liberté totale, se déplaçait librement

Moi , parlant le Gascon, je comprenais qu'il ne ne nous souhaitait pas la bienvenue, d'après son comportement.

Ne voulant pas repartir avec les poches vides , je dialogue avec le molosse, qui ne voulait rien savoir

Bearnais et Gersois étant fait pour s'entendre j'insiste, en m'approchant sans faire de gestes brusques, et lui parlant doucement.

Au bout d'un moment, nos fermiers sont revenus à la ferme

Normal,c'était l'heure du "five clock"

Ils m'ont trouvé , moi caressant leur chien, et ont poussé de hauts cris, me disant:

"Mais , qu'ess hauou" (Mais t'es fou)

Le chien lui n'était pas fou , il avait deviné que je n'étais pas animé de mauvaises intentions

Et......nous sommes repartis , avec pleins de bonnes choses dans le coffre

"Quaousess dé nouste"(choses de chez nous) aime dire mon frère qui lui aussi est expatrié

Un autre fois, bien lointaine, je me rends avec ma soeur chez des Amis à elle habitant Pau

Nous nous asseyons , et là , un chien"porte-clefs" un tekel qu'ils appellent ça, me saute sur les genoux;

 (lui qui d'habitude aimait gnaquer par derrière, les mollets des intrus,) à la grande surprise de sa maîtresse une "Bobo" Paloise

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponse de Banitcho 010 n° 93/125
Posté le: Jeudi 09 Avril 2020 à 18:48
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

J ai bossé un temps au zoo de Marseille, j ai eu aussi pas mal d amis de cirque.
Tous prédateurs confondus, hyènes, panthère ( j ai gardé avec moi selle que vous avez vue pour la pub gilette), lions etc.. je lai ai nourris, calinés, caresser,
Les seules saloperies qui m'on envoyé les dents s était un singe de 40cm de haut... et une bonne femme..S est pas pour rien que s est l " ancetre" de l homme....
Jamais un chien ne m'a mordu, des oiseaux ( peroquets) oui.. Jamais un rapace, et j en ai eu pas mal.
Méfiez vous des humains avant les animaux.

Réponse de B32000 03 n° 94/125
Posté le: Vendredi 10 Avril 2020 à 17:01
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

bonjour,

un jour des copains à moi vont dans une chasse privée, ils remarque un magnifique pointer attaché , demande au garde pourquoi, réponse son maître n' en veut plus, il est craintif et ne chasse pas, je vais l' abattre ce soir. Son propriétaire l' avait matraqué avec un collier électrique,ils vont le voir et repartent avec le chien, son pédigré était comme un jour sans fin mais rien à faire il refuse de chasser, un autre copain le prend pareil, il croyait faire l' affaire du siècle, il a une épagneul dans un petit chenil alors qu' il vit à la campagne, résultat à la spa. Mon papa était trop âgé avec lui ce chien aurait rerouvé une vie de rêve, sans peur ni crainte, il aimait les animaux et les animaux le sentaient. Je vous raconterai l' hstoire de 2 bergers allemands qu' on a eu

Réponse de Banitcho 05 n° 95/125
Posté le: Vendredi 10 Avril 2020 à 23:46
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

S est pas le chien qui chasse pas s est le maître qui est un plomb. Moi, je te fais chasser un pékinois ou un bouledogue si tu veux......

Réponse de HAIFFE Jay 05 n° 96/125
Posté le: Samedi 11 Avril 2020 à 15:46
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Ces jours-ci je vous parlais des parties de chasse, de mon labrador et de moi , au "grand radeau"

Pour avoir une idée prècise de cet endroit, vaste plaine sablonneuse, où le gibier y est Roi,(d'où les nombreux terriers) ainsi que,comme on peut le voir, les taureaux(deux jours de chasse par semaine)

Pour ceux qui ne le connaissent pas, et ceux qui ont le plaisir de le revoir

https://www.youtube.com/watch?v=YvpcpCCs_EQ

https://www.youtube.com/watch?v=WoouHnrBckM

N'y entre pas qui veut, il faut montrer patte blanche

Réponse de lou lanusquet 03 n° 97/125
Posté le: Samedi 11 Avril 2020 à 18:08
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Pitain Hayffe, que ça fait du bien les grands espaces...Je comprends de plus en plus pourquoi je n'aime pas les grandes agglomérations............

Réponse de HAIFFE Jay 04 n° 98/125
Posté le: Samedi 11 Avril 2020 à 18:52
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Lou, je suis comme ça , de tous mes voyages , toujours en campagne où dans la brousse, j'ai horreur des villes et du monde

J'ai toujours dis:"même si on me payait le voyage à New York je n'irai pas" , et bé , ils me l'ont payé , et j'ai dû y passer, (pas le choix)mais pas visité

Seul dans ces vastes étendues en Camargue, avec ton chien.......................

 

Réponse de legitan 01 n° 99/125
Posté le: Samedi 11 Avril 2020 à 20:33
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

J'ai pris du retard àlors je vais vous lire

Réponse de jno640 015 n° 100/125
Posté le: Samedi 11 Avril 2020 à 22:26
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Je préfère les histoires drôles... 

Au début des années 90, on pouvait encore chasser à la repasse jusqu'au 31 mars. Nous, à cette époque là, on pensait qu'on chassait alors que c'est uniquement parce qu'elle était classée nuisible que l'on pouvait aller au delà du 28 février. Les choses ont définitivement été arrêtées en 1998... 22 ans quoi ! Les conditions de "chasse" étaient souvent très difficiles avec des giboulées, parfois de la neige, enfin, il faisait souvent très froid et humide. Rien ne nous décourageait d'y aller, même quand il tombait des averses de grésil à l'horizontale. La cabane perchée à 18 m avait été montée en deux WE, à trois personnes, les appeaux se montaient tous à la main, raquette à la main par des échelles souvent tordues, faites en acacia. Quand je repense aux risques que nous prenions pour monter à 18/22 mètres de hauteur. M'enfin ! Nous étions 2 à chasser en général et un troisième venait le WE de temps en temps. On en prenait souvent plein les yeux avec des poses impressionnantes, malgré la hauteur des vols qui remontaient. Un de l'équipe d'octobre avait sa ferme à 500 m de la palombière et ne venait vraiment que s'il nous entendait tirer. On savait donc qu'il nous épiait et qu'il devait sortir de sa bergerie à chaque tir. Mon collègue, chef de cabane avait, il faut le dire, quelques penchants pour l'alcool; Cependant, c'était un excellent chasseur et je peux dire que j'ai beaucoup appris de lui. Un matin, sur le coup de 11h, mon collègue me demande si j'avais amené du rouge pour le repas du midi. Moi, je n'y avais pas pensé, pensant qu'il en restait de la veille... Mais non ! Ce jour là, il faisait très beau mais rien ne passait, ce qui était souvent le cas malheureusement. Il fallait y aller pour savoir s'il en revenait.

Suite à ma réponse négative, mon copain me dit : " Tu sais pas ? Antoine (le paysan) il doit écouter.. On va tirer deux doublés en l'air et comme il viendra, il amènera peut-être du rouge. Il a du bon rouge de sa vigne. Il pique un peu mais il est bon. Sur ce, on fait effectivement deux doublés en l'espace de 3 minutes et 1/4 d'heure plus tard, l'autre laron se pointe effectivement. D'en bas il demande : "Il en passe, j'ai entendu tirer"?

 L'autre répond : monte monte, monte vite ! Et l'Antoine arrive en haut tout essoufflé, avec son sac à dos et son fusil... - T'as amené du rouge au moins lui demande l'assoiffé ? -"Mais que ouiiii - Ah c'est bien, tu vois jean not, je t'avais dit... et l'autre bien sûr de regarder autour de lui et ne vois aucune palombe entreposée. - "Ah vous m'avez bien eu" ! - Oui oui, ton rouge, y pique un peu mais, moi j'aime ça ... Et donc après mangé, l'Antoine reparti chez lui, promettant que l'on ne l'y reprendrait plus...
- Quelques jours plus tard, voilà une journée de retour fantastique où quasiment tous les vols prenaient et posaient. Les doublés s'enchaînent. A un moment, un peu avant midi, on entend l'Antoine qui nous crie depuis le bas ": "Alors ça passe ?" - Mais bien  sûr que je lui réponds en criant ! -" Bah vous me faites marcher, j'ai rien vu et puis, les jours de lune, ça passe jamais m'a dit papy à la maison... " - Dépêche-toi de monter. T'as amené du rouge ? - Un franc silence, puis on entend : "Mais bien sûr, qu'est-ce que tu crois ?" 
En arrivant en haut, lorsqu'il vit les palombes alignées sur le banc, j'ai cru qu'il allait faire une attaque. "Alouha, depuis ce matin, j'entends mais je voyais rien...je croyais que vous faisiez encore les cons "! -Ben non, pas à tous les coups. Je t'ai déjà dit Antoine, pour savoir s'il en passe, il faut y être.
Et sa réponse fût celle que l'on avait entendu et réentendu chaque année en octobre, lui le plus « tire-au-cul » que j’ai jamais connu : "Bah, vous savez pas vous ce que c'est que d'être paysan !"
Voilà Une histoire authentique et marrante de la vie en palombière, comme tant d'autres, que je pourrais narrer comme si c'était hier, et pourtant, elles ont presque 30 ans, avec des expressions bien de chez nous. … A suivre d'autres, normalement, dans les prochains jours de confinement...

 

Réponse de Maposi 04 n° 101/125
Posté le: Dimanche 12 Avril 2020 à 09:22
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Le virus

J'avais 6 ans, facile de m'en rappeler mes parents venaient juste d'acquérir leur maison.

Mon pére d'ébauche à 18 h, d'écroche son Robust  et va chercher Black le korthals, me regarde et me lance vient......Nous sommes partis en bordure de Garonne....et, entre 2 maïs un prés.

Le chien y lève un manifique coq. mon pére épaule , tire , il tombe. Je cours le ramasser, et je me rappelle avoir du sang sur les mains. Dans ma petite tête çà ne me faisait rien. par la suite j'ai du franchir un profond fossé Mais de l'autre côté les orties étaient plus grand que le petit bonhomme que j'étais ,  çà m'a piqué mais une  nouvelle fois pas grave.

Le soir au lit j'ai vu et revu ce faisant tomber. Mon Père venait de me transmettre le virus. (heureusement pas de vaccin pour celui-là)

Par la suite à la pêche j'étaits de toutes les sorties avec son copain Jannot

A la carpe, au chénevis, aux carnassiers, platusses, anguilles de nuit, aux poissons mort pour prendre des monstre d'anguilles toujours la nuit, pêche à la mane (larve de l'éphémère) et à la fourchette la nuit sur les gravier de la Garonne l'été de nuit...

 

et la chasse  ?

Rouquetière en bordure du dropt, palombiére... pente alouettes, et par grand froid tonne à Gironde

 

 

Réponse de B32000 04 n° 102/125
Posté le: Dimanche 12 Avril 2020 à 10:08
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

bonjour,

comme Maposi haut comme 3 patates je pars à la chasse avec mon papa et notre setter irlandaise Isa. Un chaume de blé et des cailles , beaucoup de cailles, je portais la gibecière presque aussi grande que moi. Arrêt sur arrêt, des fois à l' envol la chienne attrapait vivante sa proie ou pam, par terre.. Mon papa avait un sacré coup de fusil.Nous sommes rentré, moi épuisé mais heureux comme un pape . Je passe très souvent devant ce champ qui est devenu un lotissement et il est rare que j' entende l' été le chant des cailles, lointain souvenir mais très vivace !

Réponse de roro11 06 n° 103/125
Posté le: Dimanche 12 Avril 2020 à 11:37
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Je vais vous dire simplement pour faire rêver ceux qui ont pas connu cela...comment j'ai chopé le virus de la chasse...et ceci n'est pas une galégeade.

je devais avoir près de 7 ans, donc il y a un petit moment et pour la première fois mon père (qui était un chasseur invétéré) me dit "vient avec moi tu es assez grand pour venir aux lapins"...à l'époque il y en avait et pas qu'un peu...

on part donc sur le chemin qui longe un petit ruisseau dans les corbières , c'était en septembre et à cette époque le ruissseau coulait toute l'année, il y avait des vairons des barbeaux truités et même des  ecrevices, bref, on part aux lapins sans chiens.
Après une cinquantaine de mètres mon père s'arrête et me dit. Regardes comme je fais, il mets son fusil sur le pli du coude et ensuite il frappe 2 fois dans ces mains(!) ...aux bruits 3 lapins démarrent le long de la rivière et dans les 2 secondes l'un d'entre eux boule au coup de fusil!

il a refait cela 3 fois, chaque fois 200m plus loin... pour dire qu'à l'epoque le lapin il y en avait trop! 
 

c'est là que j'ai commencé à baratiner mes parents pour avoir une 14mm....

 

Réponse de dd65 06 n° 104/125
Posté le: Dimanche 12 Avril 2020 à 15:17
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

    re bonjour          mes tous débuts , mon père né en 1920 un fou de chasse et de pêche (mataste ! ?  ) et braconnier à fond ! je ne lui ressemble pas --- pour lui tout gibier qui était à porté de fusil allé pan !! toutes les prises étaient pour vivre à l'époque , nous avons eu les mêmes passions ,  le rugby , la chasse et le même travail , il n'avait que le vélo et plus tard la mobylette pour se déplacer . bref il m'a fillé la palombite à 5 ou 6 ans juste aprés la guerre en 1945  maintenant le sport et le boulot s'est arrêté , la palombite s'est accentuée !! que cela puisse durer je vais arrêter le bavardage pour aujourd'hui ------peut être le reprendrais je

          bonne fin de journée

 

Réponse de Banitcho 01 n° 105/125
Posté le: Lundi 13 Avril 2020 à 09:59
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Les lapins.. yen avait encore, le premier à la 8mm, pour dire... Après, les vieux mon appris comment économiser les cartouches...
Entre autre passer le furet, le soir boucher les trous avec une pierre et un chiffon à longueur de bras. Le lendemain mettre les 2 fauves de Bretagne en piste et un gant, 1 trou sur 2 t en sortait un.. et hop dans le sac.

Réponse de Banitcho 00 n° 106/125
Posté le: Mardi 14 Avril 2020 à 16:17
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Ma première copine avait une trottinette, ma 2e un vélo, ma 3e une mobylette, ma 4e des sous ,ma 5e un chien et un fusil: devinez qui j ai gardé

Réponse de rené3268 01 n° 107/125
Posté le: Mardi 14 Avril 2020 à 16:27
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Je me doutais bien que tu avais un faible pour...la trottinette !

Réponse de uxoa64 00 n° 108/125
Posté le: Mardi 14 Avril 2020 à 17:03
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Le chien

Réponse de HAIFFE Jay 01 n° 109/125
Posté le: Mardi 14 Avril 2020 à 17:09
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Te connaissant comme je te connais au travers de ces lignes , je suis sûr que tu as tout gardé

Réponse de mezig 51 01 n° 110/125
Posté le: Mardi 14 Avril 2020 à 17:22
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Ta 4 ème  , le temps que tu ais pu t'acheter,ta trottinette, ton vélo  , ta mobylette, ton chien  et ton fusil ! Et  La 5 eme , comme tu n'avais pas de porte bagage sur aucun de tes engins ,faute de pouvoir l'emmener, c'est elle qui t'as quitté avec arme , bagages et le chien !

Réponse de uxoa64 09 n° 111/125
Posté le: Mardi 14 Avril 2020 à 20:03
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Bonjour à tous , une petite histoire qui mais arrivé une fois à l'époque où je chassé au vol . Un jour mon père prit le fusil de mon grand père qui m'avait donné en me disant plus tard tu pourra chassé avec je le donne. Arrivé au poste je dit à aita pourquoi tu à pris le fusil aitatxi il ma dit aujourd'hui tu va tué ta première comme moi à ton âge , j'était fière et très excité à tous juste treize ans le droit de tirer mais deux premiers cartouches. La matinée était Long rien de rien pas une palombe. Mon père me dit je descends boire un verre avec otio tu viens, je lui dit non je reste il y a toujours le petit vol de midi alors je reste et il me dit tu reste et tu touche à rien je reviens vite , je lui dit ok à toute aita .
Dix minutes plus tard je vois un vol d'une trentaine arrivé en recul très bas et très serré, je me voie encore prendre le vieux fusil un juxtaposer manufrance je me baise les regarde arrivé par les petit trou ,elle arrive elle arrive et la d un coup je me lève elle tourne et tir mais deux coup pim pam un Putain de recul terrible un mal à épaule et mais deux premiers palombe parterre. Mon père arrivé comme un fou en crient je prend une ramoné terrible . A la fin je lui dit aita je peu aller chercher le champignons au gros chêne. Il me dit oui tu y a et revient vite après on rentre. Je reviens au pose avec deux palombe et un gros sourire au lèvres et la aussi mon père à souri était fière

Réponse de Banitcho 03 n° 112/125
Posté le: Mardi 14 Avril 2020 à 22:49
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Ah non jj, le chien je lai gardé, le vélo y avait la roue à plat et le fusil y lavait du jeu...alors tu vois j ai pas perdu au change ...

Réponse de LE PALOUMAYRE ERIC 07 n° 113/125
Posté le: Mercredi 15 Avril 2020 à 19:16
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Dans les années 2000 je chasser encore à louchats

On avait 4ou5 invités et mon père qui était chasseur mais pas trop à la Palombe , en plus joli passage !!!les invités venaient d'arriver on avait tué 4ou5 Palombes !!

Juste le temps de nous dire bonjour et une dizaine de palombes arrive deux coups de volant un coup d'appeaux elles se pose un peu trop tôt pour le filet !!

Je regarde sur un ou deux pins je vois 4 ou5 palombes et 2 Rouquets je dit à tout le monde de prendre les fusils je place mon père  sur un Rouquet juste à côté de la cabane mon copain place trois invités et moi je place le bof à mon frère qui était jamais venu et il me dit comment tu commande ??je lui dit comme ça :en sifflant tout doucement et poumm!!! un pet me surprend !!mon père avait entendu et tirer en manquant le Rouquet en plus !!on a quand même tous éclaté de rire en lui disant tu est pas encore sourds un bon souvenir !!!!!

Réponse de Banitcho 03 n° 114/125
Posté le: Mercredi 15 Avril 2020 à 19:18
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Hihihihi s est pas 1-2 pan, s est 1-2 prouutt

Réponse de Banitcho 01 n° 115/125
Posté le: Vendredi 17 Avril 2020 à 10:08
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Un jour au bord d un vallon avec des rang de vigne dessus je vois un poste..
Té, qui s est qui la fait ici ou on a pas d arbres de pose??
Et là réponse est arrivée un samedi:
J ai surpris un type en train de se pignoler en matant les putes qui tapinaient dessous, la nationale était à 100m.....
J ai lâché une boîte, je te dit pas la réaction...hihihihi.

Réponse de rené3268 01 n° 116/125
Posté le: Vendredi 17 Avril 2020 à 11:04
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Fabio, tu t'es trompé, tu as voulu dire "picoler " ?

Réponse de RustyJames 04 n° 117/125
Posté le: Vendredi 17 Avril 2020 à 11:37
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Banitcho j'ai la même histoire que la tienne sauf que c'était une meuf du village et une jolie qui se baignait nue à la rivière à l'abri des regards indiscrets ,mais bon les gens le savaient ,et des fois certains allaient se rincer l'oeil ...
Il y avait 3 inséparables jeunes toujours ensemble qui souvent allaient la mater nue en été lorsqu'elle se baignait et lorsqu'elle était allongée sur sa serviette de bain,ça pouvait durer des heures entières !!!..et elle n'était pas farouche du tout !! ...et un jour en été un des 3 copain n'était pas au village et les deux autres avaient compris où il pouvait bien être ...ils prirent leur mobylette ,une fois sur le lieu ,ils s'approchèrent tout doucement du plan d'eau où se baignait cette jeune femme nue et virent leur camarade en train de se pignoler... aussi,depuis ,ce dernier a été baptisé... Pignole.... hihihi...

Réponse de lou lanusquet 03 n° 118/125
Posté le: Vendredi 17 Avril 2020 à 12:20
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

...pignoler n'est pas français !!! Fignoler, et dans le dico...!!!

Réponse de LE PALOUMAYRE ERIC 01 n° 119/125
Posté le: Vendredi 17 Avril 2020 à 13:16
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

Lou tu n'a pas regardé le dico :pignoler stimuler les parties génitales !!!et c'est pas pour ça que c'est fignoler :-))))

Réponse de Banitcho 01 n° 120/125
Posté le: Vendredi 17 Avril 2020 à 14:52
Titre: RE: Histoire de chasse des anciens...

De la main gauche tu pignole,, de la droite tu fignole.....Mdr.