page 1/5
Ce fil de discussion contient 137 réponses réparties en 5 pages de lecture (dernière page)
pages 12345
Message original de Loustic 010 Déjà lu 1 954 fois avant vous
Posté le: Samedi 07 Novembre 2020 à 20:56
Titre: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

 

Historique , pour quoi les chasseurs paient :

Jusqu’en 1968, les agriculteurs avaient le droit d’affût sur les terrains qu’ils exploitaient, c’est à dire qu’ils pouvaient chasser librement le grand gibier pénétrant dans leurs parcelles et ainsi limiter les dégâts aux cultures. Ce droit a été supprimé par la loi de finance du 27 décembre 1968 qui a mis, en contrepartie, à la charge de l’Etat le soin de régler les questions d’indemnisation des dégâts de grands gibiers, notamment par la création d’un fonds spécifique.

Plusieurs raisons ont guidé ce choix. Il s’agissait entre autres de mettre en œuvre : un mécanisme qui permette une meilleure gestion des populations de grand gibier, tant au plan quantitatif que qualitatif, une indemnisation plus aisée des victimes de dégâts de grands gibiers que celle fondée sur la responsabilité pour faute (indemnisation judiciaire classique). La loi a ainsi créé, à côté de l’indemnisation judiciaire, une procédure d’indemnisation non contentieuse, c’est à dire ne reposant pas sur l’existence d’une faute que la victime doit démontrer.

L’Office national de la Chasse, établissement public, devenu l’Office national de la chasse et de la faune sauvage,(ONCFS) assurait au départ, pour le compte de l’Etat, l’indemnisation non contentieuse des dégâts de grands gibiers. Mais la la loi du 26 juillet 2000 a transféré la charge de l’indemnisation directement aux fédérations départementales de chasseurs selon une procédure fixée par le décret 2001-552 du 27 juin 2001. Les loi du 23 février 2005 (et le décret du 30 août 2006) et la loi du 7 mars 2012 (et le décret du 23 décembre 2013) sont venus modifier et compléter le dispositif, maintenant à ce jour il ni y a plus de péréquation nationale , chaque FD paie ses dégâts ...et chaque FD a réparti son territoire en unité de gestion (UG) qui chacune paie ses propres dégâts , en fonction de sa superfie chassable .

Actuellement l'indemnisation des dégâts représente une enveloppe de 80 millions d’euros par an payée intégralement par les chasseurs quand 30 % des territoires ne sont pas ou peu chassés. Ce qui appelle une responsabilité financière élargie à d’autres acteurs...

par ailleurs, ne pouvons-nous pas nous poser la question de la responsabilité de la prolifération de certaines espèces. En effet, si l'on se re-concentre sur les objectifs initiaux de la PAC, on se rend bien compte que le but était et reste de produire,afin d'arriver à l'équilibre alimentaire. Il n'est plus un secret pour personne que cet objectif est atteint depuis longtemps et que la PAC gère aujourd'hui le surplus et les surproductions diverses (lait, fruits, etc..).

Ainsi, des milieux plurimillénaires se sont vus dévoués à la seule production intensive et mono spécifique de certaines denrées, ayant pour conséquence inévitable, directe et rapide,un appauvrissement de la biodiversité en milieu rural, tout en favorisant certaines espèces opportunistes. N'y a t'il pas là une part de responsabilité de la PAC sur l'explosion européenne du sanglier pour ne citer que lui? La PAC ne devrait-elle pas assumer ces ou peut-être pour être plus précis "ses"conséquences? ... Le pavé est lancé!...le niveau de tension et d'exacerbation des chasseurs et responsables cynégétiques pourrait sûrement aboutir à une vraie modification du système d'indemnisation devenu obsolète et conduisant les FDC vers la banqueroute...encore faudrait il rester uni  malgré nos divers mode de chasse , ce qui n'est pas vraiment le cas .

Les dispositions d'avant dans les années 70 ne sont plus d'actualité ni celles des années 2000, il convient donc d'adapter l'indemnisation des dégâts  sangliers à notre époque , ils  sont exponentiels chaque année et le nombre de chasseurs payeurs diminue  considérablement ....

cherchez l'erreur ....(c'est pas compliqué ).

Réponse de Banitcho 03 n° 1/137
Posté le: Samedi 07 Novembre 2020 à 21:08
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

100 pouces , mais pour qu ils comprennent.... on verra bien.

Biz aux hauts cantons 
Réponse de biljp64 02 n° 2/137
Posté le: Samedi 07 Novembre 2020 à 21:27
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Bonsoir Loustic et bravo pour la clarté de l'exposé .100 pouces de plus.

Réponse de Calliouet 00 n° 3/137
Posté le: Samedi 07 Novembre 2020 à 22:23
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Les techniciens et spécialistes cynégétiques sont là pour apporter un diagnostic en matière de dégats de sangliers en particulier. En attendant les chasseurs payent, et ça devient insuportable. Mais tant que le pognon ne sort pas de ta poche, ce n'est pas grave du tout !!!! Et la PAC tiens, parlons en, mais juste un peu. Quand mon singe me donnait des primes, d'abord ce n'était pas systématique et il me les donnait quant il estimait que je les avait gagnées. Et puis, et puis ce n'était pas de l'argent du contribuable.

Réponse de RustyJames 02 n° 4/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 00:24
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Notre FNC et nous chasseurs )sommes victimes de décisions très vieilles ou une fameuse loi des finances du 27 décembre 1968 a réformé le code rural  en profondeur  et a supprimé le droit d'affût des agriculteurs sur les terrains qu'ils exploitaient ou ils pouvaient chasser librement le grand gibier dans leurs parcelles ,et ainsi limiter les dégâts aux cultures .....


Les décisions de 1968 ont été pensées  avec beaucoup plus de chasseurs et beaucoup moins de sangliers ...

Aujourd'hui ,avec un mode de régulation dégressif tel la chasse  ,nous somme obligés d'ajouter  à ce mode traditionnel qui perd peu à peu de sa vigueur cynégétique   un autre moyen de freiner les naissances afin de réduire  l'explossion de l'espèce...la stérilisation ou ?....

Alléger financièrement parlant les chasseurs qui sont raquettés pour payer la facture des dégâts gros gibiers c'est très bien... 
Mais réduire la population de grand gibier est incontournable afin que le monde agricole soit moins perturbé et afin que les chasseurs soient moins sollicités  !...



Réponse de RustyJames 00 n° 5/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 06:24
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Oupss lire ... Rackettés  et non raquettés !

Réponse de B32000 03 n° 6/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 06:40
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

bonjour,

on avait le moyen de faire pression en refusant de faire les battues, on ne l' a pas fait sauf dans le Gers alors payons encore et toujours. Il fallait demander aux autres utilisateurs de la nature de les faire à notre place

Réponse de fliper 00 n° 7/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 08:19
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

bonjour a tous  chasseur de petit gibier vous avez raison B32000 la chasse aujourd'hui viens de se tirer une balle dans le pied lourd de consequence est ont va etre critiquer trop tard le mal est fait et difficile de reparer .soyer prudent 

 

Réponse de rené3268 16 n° 8/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 09:28
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

... il reste une autre solution : apprendre enfin à chasser le gros (ouvrir le sanglier quand il fait des dégâts -semis voire de nuit sous forme bien entendu encadrée-, et non après, sur les lieux où il les fait et non ailleurs, en développant l'affût (autrement que sur des palettes de bois ou des rouleaux d'arrosage), bref, chasser comme il faut.... sans afficher au grand jour son impuissance en ayant systématiquement recours au louvetier (et donc en lui délégant son propre droit de chasse ce qui n'est quère glorieux).

Certaines régions de France et la quasi totalité des autres pays y arrivent, il serait peut-être temps de se poser des questions, non, vous trouvez pas ?

Allez... à vos pouces en bas, (ça me manque ces temps-ci (hi !).

Réponse de Banitcho 04 n° 9/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 10:37
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Bien sûr rené, mais y faut reautoriser le tir de nuit et apprendre aux gus a faire un affut: vent, clair de lune, tir fichant, telemetrer de jour le pas de tir, placement de la balle, marquage au goudron , placement bien avant et en silence,  

90% des chasseurs n ont jamais pratiqué, et ne connaissent que le tir de battue.....
Réponse de RustyJames 02 n° 10/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 12:20
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Oui ok .mais bon faut pas croire que le tir de  nuit règle  le problème sanglier en Alsace  ...mais bon on connaît l'auteur pour son chauvinisme cynégétique .(y a pas de mal à ça )


Prolifération des sangliers : les chasseurs du Haut-Rhin invitent les agriculteurs à discuter

Jeudi 10 octobre 2019 à 19:08 - 
Les agriculteurs avec des masques de sanglier devant la préfecture de Colmar mercredi 9 octobre 2019Les agriculteurs avec des masques de sanglier devant la préfecture de Colmar mercredi 9 octobre 2019 © Radio France - Guillaume Chhum

Les chasseurs répondent aux agriculteurs, après la manifestation ce mercredi 9 octobre à Colmar, contre la prolifération des sangliers. Mis en cause, les chasseurs invitent les agriculteurs de montagne à se mettre autour d'une table, pour discuter et trouver des solutions.

Les chasseurs du Haut-Rhin répondent aux agriculteurs, au lendemain de la manifestation de ce mercredi 9 octobre à Colmar. 

Des agriculteurs qui mettaient en cause les chasseurs sur la prolifération des sangliers et les dégâts qu'ils entraînent dans leurs prairies, 1.000 hectares touchés dans le département. 

Invitation à une rencontre entre chasseurs et agriculteurs, dans les semaines qui viennent 

Des chasseurs qui, selon les agriculteurs, sont responsables de l'agrainage massif,  pour attirer le gibier dans les forêts. 

Faux répondent-ils, l'agrainage (mettre du maïs dans les forêt pour attirer le gibier) est en recul dans le Haut-Rhin. Ils ajoutent que  12.500 sangliers ont été tués l'an passé dans le département, mais il faudrait en tuer plus. 

Gilles Kaszuck, le président des chasseurs du Haut-Rhin, souhaite dans les semaines qui viennent, rencontrer les agriculteurs de montagne, pour que tout le monde se mette autour d'une table et trouve des solutions face à ce fléau des sangliers .

Réponse de rené3268 10 n° 11/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 13:59
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Merci Fabio pour ta remarque très pertinente. 


Quant au Tram allias Rusty, il aura beau changer 10 fois de pseudos il restera toujours aussi borné et sectaire. De plus sa démo,  qui ne démontre rien au demeurant si ce n'est la communication d'une info d'une banalité affligeante, est d'un creux pitoyable. Je ne prendrai pas la peine d'expliquer le fond du sujet ou si peu, que je connais mieux que lui, qui est d'une insignifiance  vraiment au ras des paquerettes et qui n' intéresserait pas grand monde. 
N'importe quel individu normal qui réfléchit un peu aura compris que 12 500 sangliers (qui sont plutôt 15ooo compte tenu que personne -ou du moins le fait à grand minima s'il le fait- ne déclare les prélèvements à  l'affût) comprendra,  au contraire de ce qu'il tente de démontrer,  que les 4000 chasseurs du département ont la parfaite maîtrise des populations sur un département pourtant très exposé aux dégâts (monoculture intensive du maïs insi que beaucoup de prairies de montagnes dont les propriétaires amplifient très largement les dégâts compte tenu du "système"(les estimateurs sont eux-mêmes des agriculteurs alors que les locataires des chasses sont helvètes pour grand nombre d'entre et donc...tout à fait solvables). 
Enfin.. !
Réponse de RustyJames 01 n° 12/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:13
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Hé, la démo n'est pas ma démo mais la démo d'un  journaleux de chez toi ok ...

Alors mesure tes paroles car pour le moment je suis correct ,ton arrogance verbale  sur un fond de rancoeur garde là pour celui qui t'habille  le matin .
Réponse de Leglaude 41 05 n° 13/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:19
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

René 32  68

Le pouce en bas, c'est pour le borné et sectaire.

Je me demande qui est le plus borné des deux.

Preuves à l'appui, tu veux toujours avoir raison.

Bon dimanche.

Réponse de rené3268 10 n° 14/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:21
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Je me permets de préciser que  tu parles de faits qui se passent en Alsace dont tu ne connais absolument rien alors que je ne me permettrai jamais  de commenter de façon intellectuellement manipulée comme tu le fais de faits qui se dérouleraient dans l'hérault que je connaîtrais forcément moins bien que toi (même si j'y ai de la famille). 


Alors mollo STP merci !
Réponse de rené3268 01 n° 15/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:23
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Merci Leglaude, je peux comprendre la solidarité héraultaise !

Réponse de rené3268 01 n° 16/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:28
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Mince, j'avais oublié de te mettre le pouce en l'air, voilà qui est fait !

Réponse de RustyJames 02 n° 17/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:36
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Toi ,tu connais notre topographie dans l'Aude pour dire qu'il faudrait qu'on apprenne  à chasser , mais tu te prends pour qui pour dire ça ,pour  la lumière cynégétique absolu, de ton département peut être mais stp on a pas à recevoir de leçon et ton avis méprisant et arrogant envers les chasseurs de sangliers qui n'ont pas le matricule 68 ça suffit .

Alors toi aussi calmos !.
Réponse de Leglaude 41 01 n° 18/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:36
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

René  3268

AUDOIS   11, comme Roro 11,  Héraultais 34

Va falloir changer tes lunettes, bientot u vas finir par tirer sur une taupe en croyant que c'est un sanglier, ( humour ) .

Et en plus je te mets deux pouces en l'air.

Réponse de rené3268 00 n° 19/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:44
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Merci pour la précision (que je connaissais, j'ai voulu parler du Languedoc et non de l'Hérault et j'ai "fourché");

Mais je connais des audois très biens et non sectaires et sincères (ex. Roro) ainsi  d'ailleurs que des Héraultais ... et puis, c'est comme partout ailleurs, il y en a d'autres  !

Réponse de RustyJames 03 n° 20/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 14:56
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Moi aussi je connais des  Alsacien,des vrais  ,plutôt sympas et pas du tout arrogant et méprisant ...mais bon ,faut de tout pour faire un monde .

Réponse de rené3268 10 n° 21/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 15:35
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Propos initial du pompier incendiaire Tram (message 10) :"on connaît l'auteur pour son chauvinisme cynégétique".

C'est sûr que quand on a rien à dire sur le fond du sujet auquel je me suis simplement et seulement personnellement tenu c'est plus facile de s'en référer à sa spécialité éprouvée de longue date: l'insulte.

Enfin !

Je crois que cette joute stérile n'intéresse personne et qu'il serait sain que l'on s'en tienne au sujet soumis par Loustic.

Merci.

 

Réponse de RustyJames 00 n° 22/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 15:53
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

C'est grave de dire à quelqu'un ...son chauvinisme cynégétique ?....ce n'est pas à connotation injurieuse que je sache ,ou c'est toi qui veut que ça le soit pour décharger sur moi ta rancoeur  !? ...alors arrêté  de faire ton Calimero ,de te  positionner en victime ,ce n'est pas bien malin , alors que c'est toi qui es partie dans une furie totale !!...

Oui stérile complet ton attitude ...et ton tempérament ,bref !
Basta !

Réponse de Loustic 00 n° 23/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 16:16
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Bonjour ,

L'Alsace en particulier et L'Est en général n'échappe pas aux problémes d'indemnisations des dégâts , Les régions Grand Est et le Sud sont parmi les plus impactées , et pourtant les biotopes sont bien différents ....vs ne chassez pas mieux que nous les  sudistes qui pratiquons aussi les tirs d'affuts  et l'approche depuis longtemps .   Les chiffres parlent .(voir ci dessous )Si vs maitrisiez "parfaitement " la situation comme tu l'écris René  , les chiffres seraient en baisse et c'est pas le cas en 2019/20......vous êtes moins nombreux je le reconnais .Pour autant il y a de sacrés problémes chez vous aussi .Pour autant   le problème tant pour vous que pour nous et au niveau national ,c'est le paiement des dégâts point barre ..... on va vers la banqueroute   si la loi ne change pas et que l'effort financier ne soit pas partagé .  Le débat est là , pas au niveau de ceux qui chassent bien ou pas ....

doit on rester des chasseurs transformés en banquiers seuls  payeurs en contrepartie de pouvoir chasser et faire oeuvre au passage on le voit bien d"utilté publique" en régulant le sanglier ?   Faut faire changer cette loi qui nous pousse à la faillite .

Extrait .....

[Data] Chasse, surfaces détruites, coûtLe panorama complet, département par département, des dégâts de sangliers

06/09/2018 | par Arnaud Carpon | Terre-net Média

Un comité de lutte contre les dégâts de gibier est installé par le ministère de l'agriculture jeudi 6 septembre. 700 000 sangliers ont été abattus en 2017-2018. Un record qui témoigne d'une surpopulation alarmante : la France en compterait autour de 4 millions. Les dégâts qu'ils causent sur les cultures agricoles - maïs, prairies, blé surtout - sont de plus en plus importants et coûtent autour de 50 M€, dont 30 M€ d'indemnisations aux agriculteurs. La situation reste très contrastée d'une région à l'autre. Certains départements, notamment du sud de la France et du Grand Est, concentrent les abattages, mais aussi les surfaces et cultures détruites

Les populations de sanglier (dans les champs) en Alsace ont augmenté de telle sorte qu’entre 2007 et 2010, la superficie couverte par ces dégâts et les coûts consécutifs ont doublé (en l’espace de 3 ans !). Pour l’année 2010, cela correspond à des frais couvrant environ 2 724 ha de dégâts. En Alsace-Moselle, il existe un fonds d’indemnisation des dégâts de sanglier dans chacun des deux départements (67 et 68)......   

Voilà un extrait de ce qui se dit dans les milieux agricoles et j'invente rien .Et ce n'est pas dans un esprit polémique .On discute .

Réponse de rené3268 01 n° 24/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 17:45
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Merci Loustic pour ton sens du débat contrairement à d'autres... euh pardon, d'autres au singulier (ne mettons pas tout le monde dans ler même panier).

Je ne voulais absolument pas me focaliser sur le cas alsacien (dont je n'ai quasiment jamais parlé jusqu'ici) mais comme tu insistes (toi pacifiquement) mais aussi Tram (qui lui m'a nommément provoqué -pas forcément pacifiquement- sur le sujet, mais qu'importe) je me doit donc de préciser le "pourquoi du comment".

Tu n'ignores pas que la Chasse en Alsace est soumise au Droit Local: pour faire le plus court possible tous les terrritoires sont regroupées par les communes qui en font des lots qu'ils mettent en adjudication pour des baux de 9 ans. Les lots domaniaux sont loués pour 12 ans. Ainsi, les lots de forêts, notamment, les meilleurs et donc les plus chers sont la plupart du temps loués par des étrangers au départerment (l'immense majorité par des suisses dans le HR) qui, en effet, font de "l'élevage" afin de faire des tableaux de 30, 40 voire bien davantage dans la journée. Bien entendu, ces populations font beaucoup de dégâts mais qu'importe puisque ce sont les chasseurs qui payent directement les dégâts, chasseurs tout à fait disposés par ailleurs à en assemer les surtaxes conséquentes, ce qui (ne) constitue (que) le prix à payer leurs battues pléthoriques. Les lots les plus modestes sont loués par des locaux, comme moi, (même si ...il y a plus local que moi, mais ça tu le sais) ... qui forcément payent moins de dégâts même s'ils sont commis sur leurs chasses, les taux de contribution (selon des calculs "savants") étant beaucoup plus élevés pour les locataires de forêt. Ainsi, forcément, la lecture que vous faites de ces publications est forcément pipée et faussée par la méconnaissance des divers éléments à prendre en compte.

Bref le système est trop complexe pour que je l'explique précisément, mais, pour résumer, les coûts des dégâts sont plutôt " provoqués et consentis" et trompeurs pour qui, comme toi, ne connait pas le système, car à côté de ça nous avons les moyens et "le savoir-faire" pour réduire les populations "à la demande" par les divers dispositifs mis en place (tir de nuit -UNIQUEMENT sur les cultures- avec éventuellement source lumineuse, ouverture du sanglier au 15 avril soit au début des semis, battues interdites avant fin octobre permettant ainsi de localiser -au lieu de les déplacer (ce que fait inévitablement) la battue- les sangliers et les maintenir plus ou moins en forêt compte tenu de la pression d'affût exercée en plaine. Enfin, comme les estimateurs sont des agriculteurs bienveillants avec leurs amis agriculteurs, je n'ai pas davantage de dessin à faire pour supposer qu'ils sont "généreusement (sur)évalués ... mais, ma foi, comme le payeur rouspète davantage sur la forme (faut bien, quand même, non ?) que pour le fond, ainsi vont les choses.

Peut-être comprends-tu mieux à présent mes propos selon lesquels on maîtriserait les dégâts et le raccourci "si on veut on peut".

Je l'ai faite très courte par rapport à ce qu'il y aurait à dire mais je précise que ce n'est pas pour autant que j'approuve le système, élitiste et sélectif par l'argent, le local non fortuné (dont je fais partie) étant plus souvent garde chasse (ce que fus longtemps), ou bien locataire (avec "mon" équipe d'amis doubistes) de lots pas trop chers (ce que je fus pendant 3 baux -27 ans quand même !-).

Donc, dire que le "système" alsacien est idéal, je ne l'affirmerais jamais, même s'il offre -et c'est le point positif- la possibilité d'une chasse très diversifiée (affût, approche, poussée silencieuses, battues). Mon rêve secret aurait été un "mélange heureux" de chasse populaire, auquel je demeure néanmoins attaché, et de ce type de système qui permet une chasse beaucoup plus aboutie (mélange que je n'entrevoits pas hélas) ne dépendant:

- ni en aucun cas du "tout chien courant" (d'ailleurs ces chiens sont interdits dans le HR) seuls les chiens leveurs (terriers principalement) étant utilisés pour les battues et bien évidemment les chiens de sang dont je précise que toute goutte de sang fait quasiment l'objet d'un contrôle,

- ni du lieutenant de louvetier dont chacun se fait ici un point d'honneur de ne jamais voir intervenir sur sa chasse, lequel intervient dans des lots ou manifestement les chasseurs font preuve de la plus grande mauvaise volonté à réduire les populations et lers lieux non chassés (réserve naturelles entre autres).

Pour finir, au delà de la grande chance que j'ai eue de m'imprégner d'autres chasses que celle pratiquée en "vieille France" et fort de cette expérience, je puis affirmer encore une fois que les populations de suidés sont maîtrisables à condition d'avoir un arsenal juridique adapté et de savoir chasser (ce qui vient naturellement quand on est en face des possibilités qui nous sont offertes).

J'espère, malgré un propos (volontairement) très incomplet, m'être fait mieux comprendre.

Réponse de rené3268 00 n° 25/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 17:48
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

"assumer et non essemer" ... et autres fautes de frappe rapide .

Réponse de Banitcho 02 n° 26/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 18:47
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

J ai été invité en Alsace et je peux confirmer tes dires. En rajoutant que le sanglier n a pas de frontière qu il lui est plus facile de franchir la votre que les alpes ou les Pyrénées...et cela en fonction de la nourriture et des etes chauds.

Vous êtes une région de tradition grand gibier,  nous ici dans le sudest en aucun cas  et ici certains ont fait de la reintro en masse avec un caryotype frisant le ridicule. Juste pour récupérer des cartes avec la mode battue sanglier.
Je parle même pas de l agrainage intensif..
Resultat des courses: déséquilibre, impact sur les nichées de petit gibier y compris en montagne, colonisation du périurbain cause tranquillité.
En 75, il se tuait 5 sangliers maxi par commune à part le var. Et encore moins en montagne.
Pas de cerfs ni chevreuils ( à part dans le var aussi pour le chevreuil).
Le fond de chasse s etait le lapin, le perdreau rouge, les grives, le lièvre au courant, le petit gibier de montagne et le gibier d eau en zones humides. A l occase la palombe... .
En 30 ans, tout a basculé sur le tout sanglier..... et quelques plans grand gibier, avec les conséquences q on constate. Ils ont même remplacé les sénégalais pour ramasser les poubelles .....
Notre génération ne veut pas du sanglier au contraire des jeunes qui n ont que sa ou le gibier de tir......et parce q ils dorment avec le catalogue kettner ou decakon....
Moi je peterai a la becasse ou débarré au chamois ou gelé aux grives ou noyé au gibier d eau mais ne me parle pas de sanglier, a part pour régler ma carabine, et je les donne ou je les laisse par terre.
Ni d ailleurs de ces beaux faisans qui ont rien a foutre ici et seront mieux dans leurs volières de sologne.....
Ainsi soit il.

Réponse de Loustic 01 n° 27/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 19:26
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

 

René ....

Je sais parfaitement (quoique )que la chasse en Alsace c'est assez compliquée ,  depuis l'instauration des Fonds d'Indemnisation des Dégâts de Sangliers en Alsace/Moselle, , tant sur l'application du code de l'environnement qui régit les Fonds que de la gouvernance totalement fermée de l'association ça disfonctionne pour le paiement des dégâts  et pas que ...le FIDS 67,dans sa stratégie souhaite  faire une nouvelle réforme de la sectorisation, soi-disant "moins injuste" en faisant payer encore plus les lots de chasse à dégâts,(le pognon !!) soit forcément la plaine, sans distinction entre les territoires "défaillants-négligents-désinvoltes" et ceux qui font "le job", en plaine comme en forêt.

, c'est pas tout blanc blanc chez toi non plus ...et les "prolos" (c'est pas méchant )vs êtes mal .

Mais au dela  de nos problémes de régions  reste  celui du national et de la loi qui nous oblige à payer,les riches pourront toujours , (la preuve chez toi en Alsace  avec les "petits " Suisses" et ailleurs aussi , mais nous le peuple  issus des chasses populaires (loi verdeille qui nous péte à la tronche ! )on va l'avoir dans l'os .

 

Té de quoi alimenter la discussion , vu sur un autre site .
 
Dégâts de gibier : la faillite à nos portes…
 
C’est peut-être encore un peu tôt pour l’affirmer, car il y encore quelques réserves financières bien cachées au fond d’un tiroir dans quelques FDC, mais la situation empire de jour en jour, avec peu d’espoir de rétablissement. Bref, la faillite guette et les grandes manœuvres ont commencé… Ne cherchons pas les responsabilités, le président de la FDC de Haute Marne les énumère dans un courrier qu’il vient d’envoyer à tous les chasseurs de son département.
 
. Aujourd’hui, et après quarante ans de dérives, les solutions qu’il faudrait appliquer sont connues, mais comme dans bien d’autres domaines, un peu (trop) de démagogie freine leur application. Est-il trop tard pour renverser la vapeur ? Oui affirment certains présidents de FDC sans aucune hésitation. Non, soutiennent d’autres qui ont encore l’espoir de redresser une situation au bord du gouffre.
 
Deux problèmes majeurs émergent : celui de la faible abondance du gibier, et son antinomie, la baisse du nombre de chasseurs… Malheureusement, et compte tenu de l'évolution des mentalités, la diminution du premier va accélérer la disparition du second. Alors à quand la mise en application du remède souverain ?
c'est signé jfg, jean-françois guerbert, l'ancien rédacteur en chef de feu la revue plaisir de la chasse...
 
Réponse de xcel30 03 n° 28/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 19:43
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .

Salut à tous,

je lis vos posts sur les sangliers et personnes ne dit le pourquoi on en est arrivé là,

si 1 a dit il y a 30 ans il s’en tué 5 sangliers, et oui la connerie et le caprice de certain en fait

que nous sommes à une sur population de sangliers mais quel sanglier je me rappelle avant c’etait

les chiens qui courraient après maintenant c est le sanglier qui cours après les chiens voir après l’homme

et tout ça à commencer dans les année 1980-1990 que les premiers lâché ont eut lieux surtout des femelles,

en disant les mâles sauvages sens chargeront bien on voit le résultat, et le comble tout le monde était au courant, agriculteurs, société de chasse, fédé etc.

Certains en avaient mare de faire le voyage dans le nord-est de notre pays pourquoi pas en avoir chez nous,

et je ne parle pas des lâchés clandestins et on a poursuivi avec la grainage régulier,.

Vous n arriverez pas à réguler cette espèce malgré la volonté de certains ils reproduisent trop vite un peu comme le lapin chez moi ou sur la Camargue c’était des troupes sur la route des saintes maries de la mer la nuit on connaît la suite.

Réponse de Loustic 02 n° 29/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 19:45
Titre: RE: Dégâts sangliers , indemnisations historique et débat .
Cette loi qui oblige maintenant les FD à payer les indemnités de dégâts il faut la changer ...des discussions (blablabla  ) sont en cours depuis 2 ans mais rien ne bougent ,si ce n'est l'augmentation de nos taxes pour les dégâts ...Chez nous la CTSD (cotisation territoriale de solidarité départementale  ) a été votée en AG annuelle de la FD , pour pallier et abonder en plus des permis les frais d'indemnisation des dégâts  sanglier , elle est de 46 euros ....Elle  est obligatoire pour tous petit gibier compris ...D'autres département ne l'ont pas voté , certaines acca riches la paie à la place des chasseurs.....d'autres non .
 
Bref  à moins de chasser le sanglier au napalm  ,(je caricature ne me décapitez pas ) on a pas fini de payer .
Pourquoi payer seul ? Pourquoi payer plusieurs fois le même proprio qui ne fait aucun effort pour clôturer des parcelles très exposées  en bordure de maquis ou de forêts , en plaine ou dans le piémont .? 
Exemple ; chez nous en Roussillon pays d'arboriculture et maraîchage (400 000 euros de dégâts ) , un exploitant agricole pour vivre décemment doit cultiver environ 30 HA  de terre ..Sachant que pour récolter il doit impérativement de janvier à juin effectuer minimum 15 traitements avec des atomiseurs  ,plus en fonction de la météo , (clauque , oïdium , pourriture , insectes divers mouches ect ect )
Le coût des traitements est de 1000 euros/ha  X par 30 = 30 000 euros  à sortir chaque année.
C'est un prix de revient incompressible .
 
Pourquoi ce même type  ne protège  til pas ses parcelles les plus exposées avec une bonne clôture pérenne une fois pour toute .... ça fait partie de son job de protéger ses récoltes ....des aides sont prévues pour ça par les FD , y compris avec l'Europe .... 
Je suis ok pour indemniser une fois , voir té 2 fois ....mais 3 fois la même parcelle sans vouloir clôturer négatif ! C'est arrivé chez nous .... et bé chiche on va  au tribunal  , l'effort doit être partagé , faut pas rester les seuls à casquer . En plus c'est souvent les plus gros qui ne font aucun effort ......
chez nous beaucoup se sont convertis et ont planté des Ha d' amandiers et de noyers (c'est la nouvelle mode et il y a de la demande )  les pêchers c'est trop compliqué avec les maladies ,et bien pour préserver les jeunes arbres des sangliers , ils ont érigé de solides clôtures ....ils sont tranquilles pour longtemps et dorment bien .
Au delà ce cet exemple bien parlant , la loi doit changer , et le coût des dégâts doit  être  partagé entre l'Etat , les agriculteurs , les chasseurs et d'autres ....mais pas nous seulement ! ,....l'Europe doit nous aider après avoir encouragé les cultures intensives   .... on voit où ça nous a mené.Dans le mur .
 
Les "affaires" d'avant  entre gros chasseurs plein de ronds  et agriculteurs  qui se sont arrangés pour les uns chasser plus de sangliers et les autres laisser leurs terres en contrepartie , c'est fini en 2020 ..... Faut tout revoir et changer cette loi qui stigmatise et rackette les chasseurs , en sachant très bien que la plupart de nos FD se couchent ...(pas de bruit pas de vague ) mais par contre chaque année  nous demandent plus à,payer .C'est sans fin ...
Réponse de Loustic 01 n° 30/137
Posté le: Dimanche 08 Novembre 2020 à 19:53
Titre: ....

Heu Xcel 30 .... j'ai expliqué me semble t'il l'historique de l'affaire et pourquoi on en est là ......encore faut il lire ... A quoi ça sert que  Ducroc se décarcasse !!

On parle de l'avenir , comment s'en sortir ,on ne cherche pas les causes qu'on connait tous ..    On ne peut plus payer seuls...

Suivant pages 12345