page 19/23
Ce fil de discussion contient 664 réponses réparties en 23 pages de lecture (dernière page)
Message original de a.simon 04 Déjà lu 41 045 fois avant vous
Posté le: Vendredi 22 Juillet 2016 à 01:09
Titre: Loup et régulation 2016/2017
Lire le message original ...
Réponse de Palomayre30 02 n° 541/664
Posté le: Dimanche 14 Avril 2019 à 15:07
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Bonjour ,tout a fait Bernard  il y en a sur Cornus 12 ,sachant que ça marche beaucoup 50 km par nuit si pas trop de gibier .

Francois

Réponse de M@ïM@ï 03 n° 542/664
Posté le: Dimanche 14 Avril 2019 à 22:13
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Euh les gars y'en a un sur la tribune, un vieux , si vous vouliez bien me préter un ou deux patous, je vous en saurai gré,merci!!!!

Réponse de Quercus Pyrenaica 04 n° 543/664
Posté le: Lundi 15 Avril 2019 à 22:03
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Loustic, bonsoir.

Je suis désolé d’être désagréable mais je trouve tes propos critiquables.

D’abord, bobo bohème c’est un pléonasme parce que dans bobo il y a déjà bohème.

Ensuite, caricaturer les choses comme tu le fais n’a pas de sens. Tu n’aimes pas les parisiens et tu n’aimes pas les loups, donc tu en conclus tout naturellement que pour ne pas haïr le loup, il faut forcément être un parisien, bobo de préférence et qui n’a jamais vu une vache ni un mouton. Ça te fait plaisir de le croire mais c’est très réducteur.

En ce qui me concerne, si j’ai toujours eu envie de voir un jour des loups revenir sur mon territoire, ceci avant même de me soucier des dégâts des chevreuils aux jeunes arbres, c’est parce que j’ai toujours été passionné de chasse et de nature et que je ne conçois pas qu’on puisse être chasseur et préférer une nature aseptisée où le sauvage a disparu. Pour moi, la chasse, c’est un acte naturel qui s’exerce dans une nature où il y a des animaux sauvages de toutes sortes, y compris des prédateurs et non juste des cocottes lâchées la veille. Et figure-toi que des chasseurs qui aiment la nature sauvage, j'en connais plein d'autres. Mon père était déjà comme ça.

Mais je ne suis pas dogmatique. Le jours où les loups deviendront trop nombreux dans ma région, si l'espèce devient chassable ça ne me posera aucun problème. En attendant, j’ai de quoi m’occuper avec le sanglier et le chevreuil (trop nombreux tous les deux) et bien entendu, la palombe (en palombière au filet).

Réponse de Loustic 01 n° 544/664
Posté le: Mardi 16 Avril 2019 à 00:10
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Quercus ....que mes propos soient criticables par des opposants favorables au loup qui est l'objet du débat c'est normal .Suis pas là pour leur faire plaisir . Pour ce qui est de la caricature et de propos réducteur (pour toi ) tu fais un pléonasme toi aussi , alors que pour moi le bobo bourgeois parisien n'est pas forcément "bohéme " .et pis question caricature et termes réducteur , je ne suis qu'un petit garçon à côté des gentils écologistes qui ne disent que du bien des vilains chasseurs .et qui aiment le loup et l'ours ....

J'ajouterai à mes propos , la naïveté  des personnes qui croient que le loup va s'arrêter quand sa population aura  atteint 500 individus ....Bingo ce jour là il sera trop tard  , que ça ne te pose pas de problème de le chasser ,ça nous fera une belle jambe ...quel angélisme cette barre de 500 loups ,encore des bisounours rêveur (pléonasme )d'un monde ou tout peut se mélanger sans problèmes au nom de la biodiversité .

Réponse de Quercus Pyrenaica 00 n° 545/664
Posté le: Mardi 16 Avril 2019 à 08:15
Titre: Errare humanum est, perseverare diabolicum

 

Bonjour Loustic. Tape simplement "bobo" dans un bon moteur de recherche et lis la définition. Que représente le second "bo" de "bobo" ?

Mais bon, tu peux bien te tromper sur ça, parce que quand tu te compares aux " gentils écologistes qui ne disent que du bien des vilains chasseurs " là, tu es 100% dans le vrai. Tu adoptes une attitude parfaitement symétrique.

Et c'est justement l’attitude qui m'indispose tout autant chez certains écolos que chez certains chasseurs.

Pour le reste, je te rassure, si j'ai bien compris le nombre 500 ne représente rien d'autre que le seuil minimal à partir duquel on estime que l'espèce peut se maintenir sans risquer de disparaitre.

Mais la France a une superficie de 643.801 km2. Si on considère qu’un couple par 100 km2 serait une densité moyenne faible et tout à fait acceptable, avec laquelle on ne va pas trébucher sur un loup à chaque pas fait en dehors de la maison, ça veut dire que la France pourrait supporter 12.800 loups sans problème...

A titre de comparaison, sur 100 km2, il y a en moyenne 200 sangliers. Si tu comptes en plus les cerfs, chevreuils, renards, blaireaux, etc. qui seraient également prédatés, ce ne seraient donc pas deux misérables loups qui viendraient à bout de la faune et on ne serait pas dispensés de chasse.

Réponse de robust59 04 n° 546/664
Posté le: Mardi 16 Avril 2019 à 09:54
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Il y a un problème récurent dans ce pays .On veut aider l'agriculture et les éleveurs mais à côté de cela ,on réintroduit des animaux qui vont forcément , à un moment donné ou l'autre ,  se tourner vers des proies plus faciles à moins de leur amener chaque jour ,sur un lieu bien défini des carcasses de ....Mais la personne ne sait le résultat et cela ne relève plus d'un caractère d' animal sauvage .Deux oppositions donc à cela ! Penser que cette espèce est le remède contre la prolifération d'autres n'est pas la solution exacte .L'équilibre "naturel " se concentre essentiellement dans la partie SUD de la France ,dont le biotope apparemment est très propice à l'expansion de cette espèce.Jouer à l'apprenti sorcier voila ce que c'est ,et bien entendu ,c'est comme au jeu du ballon ovale ou de la pomme de terre sortant du four  ,tout le monde se le  renvoie ,ce n'est pas vrai , c'est ça ,etc...un peu comme si on mettait la peste porcine africaine dans une région d'élevage d'une espèce essentiellement destinée à la charcuterie en souhaitant qu'elle ne s'attaque qu'au SUS SCROFA.La il est flagrant que dans des temps qui s'apparentent plus à des temps de disette , que certains ont totalement occultés la misère et le désespoir que cela peut engendrer chez des personnes issues du monde rural pour la plupart ,et qui n'ont que leur gagne pain quotidien ,aimant leur travail et leurs animaux.Peut être aussi que certains de mes compatriotes aiment le mouton Néo Zélandais ou australien ,c'est leur affaire ! De plus combien d'éleveurs sont indemnisés au prorata des pertes ?? Tout cela doit certainement avoir un cout global ! Et l'étude de l'espèce en question depuis maintenant quelques années a également un coût qu'il serait bien de connaître ? Dans ce monde actuel ou le bien être d'un animal n'est pas loin de dépasser le bien être d'un humain ,il est sage de bien faire la différence entre "vouloir cela " et "pouvoir cela" ,aimer un animal est normal mais de la en faire une sorte de "dieu" ,je sais pas ou nous allons mais on y est déja ! Mes pensées vont vers les éleveurs qui luttent depuis maintenant des années pour vivre de leur travail décemment et non des aides de l'état .En saint hubert.

Réponse de Palomayre30 05 n° 547/664
Posté le: Mardi 16 Avril 2019 à 18:22
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Bonjour , la tonte est finiiiiiiiiiiii 143 de plus  dans 2 mois c'est l'Estive , dans 1 mois les premières coupes de Luzerne et après les foins et bien NON c'est pas fini ,un éternel recommencement .

banitcho ,je pense que ta pas vu mon message , 0.70e le kg de laine l'an dernier ( mélangé ) cette année nous avons trié .

Francois

Réponse de Banitcho 05 n° 548/664
Posté le: Mardi 16 Avril 2019 à 19:23
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

12800 loups mais je rêve ou vous voulez me rendre kalu ??? Pour en récupérer les 2/3 ici !! Parce que chez vous, je veux rien dire mais le biotope n est pas du tout adapté, landes,Bretagne,Jura et Vosges,Ardennes d accord mais c est toujours ou yen a jamais q on rêve d en avoir, vous le verrez peut être passer mais vous,vous ne le connaissez pas!!!!
Et je le souhaite à personne..parce que moi : je l ai à 200m de la maison...

Réponse de jj0513 04 n° 549/664
Posté le: Mardi 16 Avril 2019 à 21:01
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

La France pourrait supporter 12800 loups ?? Oups !! Je les vois mal dans le bois de Vincennes mais ils vont y arriver !! laissons les faire sans les mettre dans des caisses et vous verrez que vous allez pleurer !! Je viens de regarder le film "les lourdes conséquences du retour du loup "Chèvrerie du Barbant .Version 1 .A regarder sans arrière pensée et sans a priori .Pour se faire une opinion .

Réponse de Quercus Pyrenaica 01 n° 550/664
Posté le: Mardi 16 Avril 2019 à 22:29
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Banicho et JJ0513, il faut relativiser. J'ai parlé de 2 loups par 100 km2. Qu’est-ce que c’est par rapport aux 200 sangliers et aux dizaines de cerfs et de chevreuils qui y sont aussi ? Et qu’est-ce que c’est par rapport aux 10.872 humains qui occupent cette même surface ? Et on trouve que c’est le loup qui est en surnombre ?

Je me permets de faire remarquer que vous trouvez ça énorme, mais s'il n'y avait que 2 sangliers ou 1 chevreuil aux 100 km2 je connais des chasseurs qui pleureraient en trouvant que c'est beaucoup trop peu...

Robust59, on ne fait pas que « vouloir aider » l’agriculture, on l’aide. J’ai une voisine qui loue des terres pour son bétail, elle touche en PAC 3 fois le montant de son loyer. C’est pas mal non ? Ensuite, il lui suffit de vendre quelques broutards et quelques génisses pour son argent de poche.

Tu dis aussi, on réintroduit des animaux et là je ne suis qu’à moitié d’accord. Certes on a réintroduit des ours mais c’est uniquement parce qu’ils avaient été détruits volontairement. Et encore on est bien loin du compte. S’ils n’avaient pas été braconnés, ce serait comme en Espagne, il y en aurait encore et on n’aurait pas eu besoin d’en importer.

Pour les loups, avec toutes les bêtes équipées qui ont été suivies par télémétrie, on a la preuve qu’ils sont capables de faire des déplacements de plusieurs centaines de kilomètres sans difficultés (jusqu’à 2000 km pour un loup suivi par un biologiste à l’université de Ljubljana). Ils sont donc parfaitement capables d’arriver en France d’Italie, d’Espagne ou d’Allemagne s’ils ne sont pas tués en route. En revanche, on n’a aucune preuve qu’il y aurait eu des réintroductions clandestines qui, je le redis, seraient complètement imbéciles puisque le loup peut se déplacer sans aide. Pour l’instant et jusqu’à preuve du contraire, je considère que c’est un fantasme des opposants qui ont besoin de trouver des responsables autres que le cours naturel des choses.

Après, en faire une sorte de dieu, c’est peut-être vrai de la part d’une infime minorité d’urbains, mais c’est faux pour la majorité des gens. Cette espèce n’est pas plus un dieu que tout le reste de la faune. C’est juste un élément de notre faune indigène. Il mérite la même considération, ni plus, ni moins. En revanche, certains ont tendance à en faire le diable, ce n’est pas justifié non plus.

Quant à jouer aux apprentis sorciers, je crois hélas que l’Homme y joue depuis longtemps en faisant disparaître la biodiversité (et les agriculteurs ne sont pas les derniers avec leurs pesticides), et en pillant les ressources de la terre, mais c’est un autre sujet, bien plus grave à mon sens...

Réponse de PALOU13 03 n° 551/664
Posté le: Mercredi 17 Avril 2019 à 10:36
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Bonjour tout le monde , 

J'aime bien lire tous les sujets et analyser tous vos écrits  . Sur l'élevage , bien que je fréquente un éleveur d'agneaux de la crau , je ne connais pas suffisamment le sujet et je ne me risquerais pas de venir polémiquer sur les aides aux éleveurs . 

Pour les prédateurs , que sont les loups , comme je suis né à une époque ou il n'y en avait plus , comme la plus part d'entre vous , je n'ai d'informations que ce que l'on peut lire dans les témoignages des pays qui en ont encore ou dans les livres d'époque .  

Je sais par contre , que nous vivons dans un siècle ou l'individualisme prend beaucoup de place  , et que chacun fait ce qui l'interesse au détriment de son voisin . 

Sachant qu'au siècle dernier , la solidarité et la sagesse avait beaucoup plus de place que de nos jours , j'ai lu tout le mal que se sont donnés les peuples pour faire reculer les populations de loups et j'aurais tendance à dire qu'il y avait une raison . Les gens n'étaient pas moins intelligents que de nos jours et beaucoup plus terre à terre . 

En conclusion , je dirais , maintenons et régulons toutes les espèces qui ont encore leur place sur terre , mais n'essayons surtout pas de vouloir réimplanter  des espèces que notre époque ne nous permet plus de faire vivre Naturellement . 

Par contre , posons nous la bonne question , pourquoi autant de sangliers dans nos campagnes , n'avons nous pas été responsables de cette invasion , voulons nous faire la même chose avec le loup ? 

Ici , dans les Alpilles , il y a quelques couples de Percnoptères , depuis quelques années la LPO cherche à augmenter sa population en implantant des aires de nourriture à base de carcasses d'animaux , alors que le garde manger ( lapin de garenne )a pratiquement disparu . Quel va en être le résultat ? 

Vivons avec notre temps et protégeons ce qui a lieu de l'être . 

 

Réponse de Quercus Pyrenaica 01 n° 552/664
Posté le: Mercredi 17 Avril 2019 à 13:51
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Salut PALOU13, comme tu aimes bien lire tous les sujets, je me dis qu’avec un peu de chance, ce que j’écris peut aussi t’intéresser, alors voici encore un peu de lecture :

Au siècle dernier 20ème, jusqu’à la loi de 1976 sur la protection de la nature, celui qui tuait l’animal le plus rare était considéré comme un champion et avait sa photo dans le journal.  Je ne crois pas que ce soit vraiment de la sagesse… Et avant, jusqu’au 19ème, on croyait encore aux sorcières. Quand la grêle ruinait un champ et épargnait celui du voisin on soupçonnait ce dernier d’avoir jeté un mauvais sort. Ce n’était pas de la sagesse non plus…

Dans nos sociétés marquées par la religion chrétienne issue de la Bible, l’Homme était là pour dominer la Terre et tout ce qui y pousse, qui nage, qui vole, qui marche ou qui rampe.

Les espèces étaient donc classées en 3 groupes :

  1. Ce qui était utile à l’homme (les animaux domestiques, et quelques insectivores)
  2. Ce qui était nuisible et qu’il fallait détruire (beaucoup d’espèces, dont tous les prédateurs, du loup à la belette en passant par la loutre, et de l’aigle à l’épervier)
  3. Ce qui n’était ni l’un ni l’autre et qu’on pouvait chasser ou pêcher, si c’était mangeable...

Tout ceci sans aucune considération pour le fonctionnement des écosystèmes dont on n’avait rien à faire. Que la belette mange plus de campagnols que de poulets importait peu.

Sous d’autres cieux, et avec des religions différentes (amérindiens par exemple), l’approche à la nature était différente. Ce qui n’empêchait pas de chasser pour se nourrir ou se défendre.

 

Comme toi, sur le loup, je n’ai d’information que les récits oraux des anciens dans mon enfance, la lecture de différents ouvrages scientifiques, le visionnage de reportages et les témoignages de certains, y compris sur ce site. Contrairement à ce que j’ai pu laisser croire en comparant les causes de mortalités, je sais que le loup n’est pas un chien de salon et qu’il faut lui imposer une certaine crainte. La solution de l’effarouchement au plomb 8 ou 7 ½ en cas d’attaque me semble la plus éducative parce qu’un animal qui a pris du plomb sous le cuir pourra transmettre sa prudence aux autres alors qu’un loup mort ne racontera à personne ce qu’il lui est arrivé.

 

Pour ce qui est des réimplantations, les seules espèces qui en font l’objet auraient pu survivre naturellement si elles n’avaient pas été exterminées. Ce sont l’ours brun et le bouquetin ibérique dans les Pyrénées. La nature peut largement les nourrir, même à notre époque et même surtout à notre époque où les campagnes sont moins peuplées.

Le loup lui, je le répète, n’a jamais fait l’objet de programmes de réimplantation. Il se démerde très bien tout seul et je pense que dans beaucoup de coins, il a assez de quoi manger avec les ongulés sauvages.

 

Pour ta question sur les sangliers qui prolifèrent, je dirai dans l’ordre : le maïs, la déprise agricole, les lâchers des années 70-80, le nourrissage, des prélèvements insuffisants, peut-être le climat qui change (moins de mortalité des marcassins l’hiver) et (je sais que je vais faire plaisir à certains) le manque de prédateurs.  ;-)

 

Enfin, à moins qu’il existe une sous-espèce particulière dans les Alpilles, les percnoptères ne bouffent pas de lapins, sauf des lapins crevés. Ce sont des vrais charognards qui consomment de la viande pourrie qui intoxiquerait toute autre bestiole… Les seules choses vivantes qu’ils consomment courent moins vite qu’un lapin, ce sont les œufs d’autruche en Afrique. A part ça, ils sont aussi capables de manger des excréments (mais ça ne court pas très vite non plus).

Ce qui a causé leur déclin chez nous, c’est ce qu’on pourrait appeler le saturnisme actif. Une décharge de plomb n°2 ou 4 voire 6 … La LPO ne fait rien de mal à vouloir l’aider un peu à refaire ses effectifs mais ce sera forcément long car ça pond moins d’œufs qu’une mésange et le taux de reproduction est très faible.

Et je ferai mienne ta conclusion : « Vivons avec notre temps » (qui n’est plus celui de l’obscurantisme du passé mais de la connaissance éclairée par la science)

Bonne après-midi.

Réponse de Palomayre30 03 n° 553/664
Posté le: Mercredi 17 Avril 2019 à 13:58
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Bonjour Quercus ,faut que tu m'explique : ...ta voisine touche en PAC ,3 fois le montant de son loyer ???

Combien elle loue sa propriété ?,

combien elle déclare a la PAC , terrain ,bosqué ,prairies ,luzernes  ??

combien elle touche de la PAC en totalité  ?? 

quelle PAC pous chaque terrain ?? 

Le montant PAC de chaque parcelle ??

et je m'arrête la ,pour voir ta réponse ,j'attend .... dis moi l'adresse de ta voisine si la propriété fait + de 300 hc de prairies ,ça m'interresse .

Francois

Réponse de PALOU13 04 n° 554/664
Posté le: Mercredi 17 Avril 2019 à 15:39
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Je sais très bien Quercus que le percnoptère consomme beaucoup de charogne. Dans la région , avant l'arrivée du VHD et de la coccidiose , il y avait des milliers de lapins , je n'exagère pas en disant des milliers . La myxomatose en détruisait une part et beaucoup de malades étaient ensuite la proie du percnoptère qui nettoyait le terrain . Quand on avait la chance d'en voir un posé dans la plaine de la crau , en s'approchant quand il abandonnait sa proie , c'était un lapin en décomposition ou le placenta d'une brebis . 

Le bonelli et le grand duc présents eux aussi dans les Alpilles consomment beaucoup de lapins . 

Tout ça pour dire qu'avec la disparition du lapin , voilà des espèces que l'on essaye de conserver dans le secteur , mais au détriment de quelles autres espèces !  La chaîne alimentaire étant fragilisée , pourquoi vouloir maintenir une espèce dans une région . Laissons là plutôt se déplacer dans des secteurs plus propices . Partout ou l'homme veut mettre sa patte , il fait des bétises , car il croit maitriser beaucoup de choses , mais la nature est beaucoup plus forte . 

Pour la sagesse , il ne faut pas tout mélanger entre les sorcières et observer ce qu'il faut faire ou ne plus faire dans la nature . 

Des exemples nous pouvons en trouver de bons et de mauvais que ce soit de nos jours ou par le passé . 

Ne crois tu pas que nous avons remplacé les sorcières et les sâges par des rêveurs de nos jours ? 

Réponse de roro11 05 n° 555/664
Posté le: Mercredi 17 Avril 2019 à 16:05
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

 Euh...les sangliers mangent pas des lapins?,,, peut être pas le lapin adulte, mais le lapereau dans la rabouillère...d’un coup de museau il l’ouvre et d’un coup de mâchoire il mange la portée.

ici dans l’Aude beaucoup de surfaces cultivés ont disparues et se sont transformées en friches ou pire en « forêts »  impénétrables car bien sûr il y a pas que des arbres qui poussent. Ceci explique la proliferation des sangliers et la disparition du lapin (et pas qu’eux...les œufs dans les nids au sol aussi) qui lui ne vie pas en forêt ici mais dans les zones cultivées, et le sanglier se charge dans ses expéditions nocturnes de nettoyer le peu qui reste (suite à son atteinte  par la myxomatose).

pour preuve de cela il suffit de constater où dans l’Aude il y a beaucoup de lapins...curieusement là où il y a pas beaucoup de sangliers ...étonnant non?

Pour en revenir au loup en France, puis non c’est inutile je l’ai déjà dit et on peut pas faire boire « un âne » qui a pas soif...(c’est une image) l’ane a parfaitement le droit de pas avoir soif...

Réponse de jaures 02 n° 556/664
Posté le: Mercredi 17 Avril 2019 à 16:19
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Pour ta dernière phrase Roro, applicable à bien des égards. J'adore, pas impossible que dans un futur proche je la fasse mienne.

Réponse de Quercus Pyrenaica 00 n° 557/664
Posté le: Mercredi 17 Avril 2019 à 17:40
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

PALOU13, c’est certain que la disparition du lapin bouleverse tout l’écosystème mais le bonelli n’a pas souffert que de ça. C’est une espèce en grave déclin pour diverses causes. Il est normal qu’on essaie de le préserver mais je ne pense pas que ce soit une espèce qu’on nourrit. On peut juste essayer d’éloigner les éoliennes et les lignes d’électricité aériennes des aires et des secteurs de chasse et faire de la pédagogie en direction des chasseurs et autres utilisateurs de la nature pour qu’ils le respectent. Mais quand une espèce devient très rare, il suffit d’un seul con pour tout faire échouer. Le grand-duc lui est moins mal en point. C’est un sacré hibou capable de bouffer les chats qui divaguent et même les jeunes renards… Dans mon secteur, comme il n’y a pas de sites propices pour qu’il nidifie, il est absent.

 

Pour en revenir au lapin, les maladies importées lui ont fait beaucoup de mal, et sans doute pas qu’à lui. Je vois aussi beaucoup moins d’écureuils dans les bois.

Il y a quelques années, j’avais remis des lapins chez moi dans un coin où ça pullulait avant la myxomatose. Chaque printemps et début d’été, j’ai eu l’impression que ça allait marcher car j’en voyais pas mal mais quinze jours avant l’ouverture, patatras, la population s’effondrait en ne laissant que quelques rares survivants. Du coup, je ne le tirais pas en espérant que ce soit mieux l’année suivante…

Mais c’était toujours le même scénario, un printemps prometteur et une fin d’été catastrophique. La comédie a duré 4 ou 5 ans et la population a fini par disparaitre. Je n’en ai tué aucun et je n’en ai plus relâché…

 

Pour les sorcières, on y fait toujours un peu la chasse, on leur donne le nom d’écolos ou de bobos en les accusant d’être responsables de tout le mal-être des ruraux… Quant aux sages, ils sont intemporels, mais très rares. Il faut savoir que les années qui passent ne font pas que des sages, elles font surtout des vieillards.

             

Roro11, bien sûr que les sangliers bouffent tout ce qui leur tombe sous le boutoir. Il vont aussi bien croquer des lapereaux que des poussins de perdrix, des pontes de tortues ou de lézards, des faons de chevreuil, des rongeurs, etc. C’est presque pire qu’une ensileuse, mais je pense que sans les maladies, le lapin serait plus présent quand même.

Pour l’âne qui n’a pas soif, c’est vraiment une formule passe partout, applicable à tout le monde. Je le prends pour moi mais je le laisse aussi à bien d’autres. :-)

Réponse de Banitcho 02 n° 558/664
Posté le: Jeudi 18 Avril 2019 à 00:05
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Ouvre les deux yeux d un borgne, il te sortira 2 fois plus de conneries....

Réponse de Quercus Pyrenaica 00 n° 559/664
Posté le: Jeudi 18 Avril 2019 à 10:02
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Banitcho, je ne sais pas si cette formule est de toi, mais là on atteint des sommets. Respect !

A quand le prix Nobel ?

Réponse de jules64 01 n° 560/664
Posté le: Jeudi 18 Avril 2019 à 12:56
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017
Réponse de jules64 01 n° 561/664
Posté le: Jeudi 18 Avril 2019 à 13:00
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017
Réponse de Banitcho 01 n° 562/664
Posté le: Samedi 20 Avril 2019 à 20:28
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Nobel: inventeur du fameux trinitrotoluene TNT Pour les intimes et de la cartouche de dynamite efficace pour condamner les tanière et ..Pour la pêche.

Réponse de jyzz25 02 n° 563/664
Posté le: Dimanche 21 Avril 2019 à 00:01
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

La présence de loup dans le Val d’Usiers se confirme. En mars dernier, un correspondant du réseau loup-lynx du département du Doubs a recueilli des images d’un canidé sur la commune de Bians-les-Usiers. 
Après expertise de l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage, le canidé a été identifié comme un loup Canis lupus.

La préfecture du Doubs fait savoir « qu’une zone de présence permanente de l’espèce dénommé zone du Marchairuz, a été identifiée au sud-ouest du département, secteur de Mouthe à Chapelle des Bois – zone partagée avec le département du Jura et le canton de Vaud en Suisse ».

Un dispositif spécifique de suivi intensif a donc été mis en place, en été et en hiver dans ce secteur.

Ces images recueillies au mois de mars prouvent le passage de l’espèce dans le Doubs, « après la découverte d’un cadavre de loup mâle adulte ou subadulte suite à une collision avec un véhicule à Chaffois en mars 2018 ». Aujourd’hui les correspondants de l’ONCFS assurent la présence dans la zone du Marchairuz d’un loup mâle et un loup femelle, qui seraient principalement localisés en Suisse.

Réponse de Banitcho 00 n° 564/664
Posté le: Dimanche 21 Avril 2019 à 20:51
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Jizz, renseignements pris effectivement présence sur le canton de Bâle.

Réponse de jj0513 02 n° 565/664
Posté le: Mercredi 01 Mai 2019 à 20:01
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Bonsoir à tous

Un loup a frappé à ST André d'Embrun ..3 brebis et 2 agneaux occis .Enquète en cours..

Réponse de lou lanusquet 01 n° 566/664
Posté le: Mercredi 01 Mai 2019 à 20:08
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

(je mets le pouce en l'air pour confirmer que je suis d'accord pour l'enquête, pas pour le repas des loups !)

Réponse de garispe 02 n° 567/664
Posté le: Mercredi 01 Mai 2019 à 21:21
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

bonsoir!   cette chère Claverina  est passée en Soule  cette semaine   depuis l'espagne  ,   elle était à Larrau  vendredi dernier  ,  on en sait pas plus  mais  à l'aube  des estives  je sens que çà vat donner la haut  vers   Santa Graci  et  Larrainé !

Réponse de Banitcho 00 n° 568/664
Posté le: Mercredi 01 Mai 2019 à 21:50
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Garispe, elle est pleine l ourse ??

Réponse de JOJO34-42 02 n° 569/664
Posté le: Jeudi 02 Mai 2019 à 10:38
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

salut banitcho pour  claverina il semble qu elle ne soit pas suitee par contre l autre sorita  a ete observe au pic d ardiden dans les hautes pyrennees accompagnee de deux oursons infos france bleu bearn   c est les gardes du parc  national qui les auraient observees au jumelles bonne journee

Réponse de Banitcho 00 n° 570/664
Posté le: Vendredi 03 Mai 2019 à 08:54
Titre: RE: Loup et régulation 2016/2017

Donc risque de les voir rester sur luz ??