Le Forum

 
page 27/39
Ce fil de discussion contient 1149 réponses réparties en 39 pages de lecture (dernière page)
Message original de coco47 03 Déjà lu 37 595 fois avant vous
Posté le: Samedi 11 Août 2018 à 10:42
Titre: Rugby saison 2018-2019 !!!!
Lire le message original ...
Réponse de PATXI640 02 n° 781/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 11:30
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

BOnjour, pour notre part, la saison est bel et bien terminée. Une saison qui laisse des regrets mais on ne peut s'en prendre qu'à soit même. Une page qui se tourne avec des gars qui partent (sans regret pour certains) vers d'autres cieux, avec un pinsement au coeur pour Max. On suivra quand même nos voisins bayonnais, en espérant qu'ils récupèrent Saubusse mais j'en doute. Aupa BO. Ikus arte.

Réponse de coco47 00 n° 782/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 12:02
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

RE :::: He oui c'est les plus riches qui font la loi !!! 

Merçi JNO je savait pas que J Segond etait deja engagè par le Lou  ce  Loup il bouffe tout ce qu'il peut !!!! Mais ou trouve -il tout ce pognon c'est effarant !!!!!! 

Quand a Agen tu est modeste il y en a 5 ou6 jeunes qui partent !!! bientot ils vont faire jouer des juniors !!! A ++!!

Réponse de fifi11 01 n° 783/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 14:01
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Comme je l’ai dis hier agen est le meilleur club formateur du top 14.mais se font piller par les clubs riches.dans tous les sports c’est pareil.

Réponse de Francois24 01 n° 784/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 15:50
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

A Brive on a les 2 piliers Bamba et Devisme qui partent à Lyon aussi !!!

Réponse de domi19 01 n° 785/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 17:44
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Segonds à priori ce serait le racing , mais il resterait un an en pret à aurillac .....
Coco comment font ils ? C'est plus facile avec un budget de 35 millions que de 10 tout simplement

Réponse de fifi11 00 n° 786/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 19:32
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

CQFD

Réponse de Loustic 01 n° 787/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 20:16
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Vais  encore taper sur les arbitres , car il n'y a pas qu'en Pro d2 qu'ils sont mauvais .....z'avez vu le derby Paris/Racing ....?

Et monsieur  Ruiz c'est quand même une purge celui là ....

- Mêlée à la 12 ème. Il nous siffle. On voit le 1 et le talon qui poussent clairement sur notre 3 (le 5 sud af ne cale pas) jusque là normal, mais Slimani perd la liaison volontairement et sort de la mêlée pour pousser à gauche. Faute grossière de l'arbitre.

- le plaquage sans plaquage de Lopez qui se jette dans les jambes de Lam sans les bras, c'est jaune normalement

- sur le deuxième essai. Clermont attaque la zone de rupture post alignement (pas de couverture 3ème ligne pour nous: connerie), le joueur vise l'arbitre passe entre Jackson et Muller (autant lui mettre un tracé lumineux). Mais l'arbitre très mal placé empêche Muller de plaquer. Le joueur gueule et l'arbitre de lui répondre: "vous n'avez qu'à m'éviter". Bien joué Clermont, mal joué l'Usap et l'arbitre. Quand après la transfo il va voir Chateau pour lui dire qu'il a pris un coup d'épaule de Muller, qu'il n'a pas à lui rentrer dedans comme il fait, que celui-ci l'a "utiliser"et que la prochaine fois c'est carton...Qu'il aille apprendre à se placer, il met une heure à dégager de la zone de rupture. Nul!!D'autant plus que ce qui me choque le plus c'est qu'il adresse une petite tape dans la main de Slimani en fond d'alignement avant le lancé. Ça ne se fait pas lors d'une phase de jeu.

 C'était ma "frustation" du jour  , mais cool Raoul   c'est pas les arbitres qui nous font descendre .....

 

Réponse de domi19 04 n° 788/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 20:29
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

si la vidéo avait existé dans les années 70, béziers aurait il eu autant de titres ? 

perso, pas sur du tout .........

Réponse de Loustic 00 n° 789/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 22:48
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Perso  sur que oui .....tellement le pack et les demi(Astres Cabrol ) étaient au dessus physiquement et tactiquement ......plus "magic " Cantoni à l'arrière et des ailiers de feu ..

Réponse de jno640 01 n° 790/1149
Posté le: Lundi 06 Mai 2019 à 23:35
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Bah, avec la vidéo, ils n'auraient pas terminé un seul match à 15 mais plutôt tous les matchs à 12.

Réponse de coco47 02 n° 791/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 08:29
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Bonjour les Amis  !!! 

Perso je suis de l'avis de JNO pas un seul match de l'AS Beziers ne se serait terminè a quinze !!!! car a chaque matchs soit le Grand Esteve ou Vaquerin qui faisait leurs petits reglements de comptes !!!!

Ceçi dit Loustic il y avait de grands joueurs ceux que tu site et bin d'autres mais a l'ASB tout commençait devant apres on y voyait plus clair !!!!!!

Mais peut-on comparer Avant et Maintenant = Non ce n'est plus le mème Rugby , physyquement les joueurs  dont beaucoups avait une vie Pro etait des gas endurçis des leur plus jeune age durs au mal !!!! a present avec les genèrations , Smartphone , Tablettes , Ordi pour le travail chez les jeunes , personne ou presque travaille avant 20 ans ! tout ça fait que l'on ne peut compares Avant dont le Rugby etait tres physique et Rugueux et Maintenant ou tout est baser sur la musculation , physique en salle , et diverses prèparations (  ?????? )  

Enfin faur vivre avec sont temps me disent les jeunes !!!! alors vivons jeunes !!!

JNO , Façile prochain match Nevers completement a l'agonie !! Tout juste capable de battre Aurillas et son èquipe B alors façile ? mais apres ?????? !   Salut A +++!!!

Réponse de Francois24 01 n° 792/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 11:23
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

N’oublions pas Palmier qui n’etait pas mal non plus !!!

Réponse de Loustic 01 n° 793/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 14:29
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Salut les mordus ,

Ahhhhh la "mauvais foi sudouestiste" je vs y prend .mes lascars ..

le Sud ouest  n'a jamais digéré le régne de la grande AS Béziers  qui a foutu des branlées à tous le monde (sauf en finale ) , et nous Usap y compris ,qu'ils nous ont souvent barré pour le titre nos chers voisins languedociens ....Oui ils  étaient rugueux , et tout commençait  devant avec un pack surpuissant , comme le sont ceux des grands clubs maintenant .. mais l'équipe était majoritairement composée de gonzes des patelins voisins  , de pas loin avec un pitain d'accent  du Midi ....

Certes l'amateurisme était bien marron (achat de bar  ect ect ) mais Béziers ne pillait pas les meilleurs clubs français de l'hexagone comme l'a eu fait et encore maintenant Toulouse avec son fric (Et Bordeaux )......  Et si vs croyez par ce que ça vous arrange que les biterrois étaient les seuls à arroser sur le terrain  , eh bien vs vs plantez ...A l'epoque les Brive ,Nice , Toulon ,Clermont , Narbonne ,l'Usap ,Lavelanet etaient pas des enfants de coeur ...

Il n'y a que dans le sud ouest qu'ils jouaient très correct .... pas de baffes ,, rien ...des anges .....Hé hé hé !!

 

Réponse de Loustic 01 n° 794/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 14:34
Titre: ...

Té rien que pour vous faire râler et parce que vs vs embêtez , je vs poste un petit article sur la grande AS Bittéroise .....ah c'est long , mais ils ont régné longtemps ces "enfoirés" de bitérrois " ...bonne lecture !!!

L’A.S. Béziers, ancien « grand » du rugby français

Parmi les clubs qui ont marqué l’histoire du rugby amateur en France, il y a l’A.S. Béziers, dont les équipes ont remporté, entre 1961 et 1984, onze fois le Bouclier de Brennus. C’est même le troisième club le plus titré (11 titres) après le Stade Toulousain, recordman absolu (19 titres dont 12 depuis 1985) et le Stade Français (13 titres dont 5 entre 1998 et 2007), mais devant le S.U. Agen et le F.C. Lourdes (8 titres). En outre, tout autant que le F.C. Lourdes dans les années 50 ou le Stade Toulousain depuis une vingtaine d’années, l’A.S. Béziers a dominé les années 70 et même le début de la décennie 80 (10 de ses 11 titres furent acquis entre 1971 et 1984) autant qu’il fut possible de le faire, la seule différence se situant au niveau de l’apport à l’équipe de France.

Celui-ci, en effet, fut très faible en regard de la main mise biterroise sur le championnat, ce que de nombreux aficionados du rugby n’ont pas compris à l’époque, l’A.S. Béziers étant considérée d’abord comme une terrible machine de guerre avec son pack surpuissant, et sa paire de demis Astre-Cabrol, sans que cela soit suffisant pour laisser croire aux sélectionneurs qu’une ossature biterroise puisse s’imposer dans le Tournoi des 5 Nations, ou devant les grandes nations de l’hémisphère Sud. On ne peut d’ailleurs leur donner tort a posteriori, puisqu’en 1977, en pleine domination biterroise et avec seulement 2 joueurs de l’A.S. Béziers (Palmié et Paco), le XV de France était sur le toit du monde.

Faisons à présent un petit récapitulatif des grands moments vécus par ce club qui, par parenthèse, se débat de nos jours en queue de classement du championnat Pro D2…après être tombé en Fédérale 1, un destin que l’on peut rapprocher de celui du F.C. Lourdes, un peu meilleur toutefois, mais éloigné de celui du S.U. Agen ou du Stade Montois, autres clubs prestigieux, qui arrivent à survivre entre la Pro D2 et le Top 14.  Première chose à noter, la finale du championnat de France en 1921 qui opposait l’USA Perpignan au Stade Toulousain (5-0) eut lieu au Parc des Sports de Sauclières, précisément le stade où a évolué très longtemps  l’AS Béziers.

Cela étant, la gloire sportive du club a réellement commencé au début des années 60, très précisément le 22 mai 1960 quand l’AS Béziers perdit en finale contre le F.C. Lourdes (14-11). Rien d’infamant à cela, parce qu’à l’époque le F.C. Lourdes restait une très grande équipe, même s’il avait fallu remplacer les deux frères Prat partis à la retraite, F. Labazuy et Rancoule qui avaient changé de club (respectivementTarbes et Toulon), et Lacaze et Barthe passés à XIII…ce qui faisait beaucoup, les Lourdais ayant toutefois récupéré les Racingmen Crauste et Marquesuzaa et Roland Crancée, l’immense deuxième-ligne. Les Biterrois étaient les favoris pour le titre, parce qu’ils avaient battu les Lourdais deux fois en poule, mais en finale les rouge et bleu lourdais battirent les Biterrois, eux aussi habituellement en rouge et bleu, mais qui pour l’occasion étaient en jaune, grâce aux deux essais marqués par les Lourdais, contre un seul à Béziers.

Cette défaite sema la désolation dans les rangs héraultais, au point que le seconde ligne Gayraud, le dur des durs du pack biterrois pleura comme une madeleine, s’écriant : « C’est fini, je ne serai jamais champion de France ». Il se trompait, puisque l’année suivante (le 28 mai 1961) l’AS Béziers battit l’US Dacquoise des frères Albaladejo, Lasserre, Othats, Cassiède et Bérilhe, sur le score de 6 points à 3, à l’issue d’un match à la fois terne et violent qui contrastait hélas avec la période lourdaise que l’on venait de vivre. Il fallut un drop génial de son demi de mêlée Danos dans les dernières minutes pour départager les deux équipes. Dans cette équipe de Béziers, outre Danos et Gayraud, on citera l’arrière Dedieu (12 sélections), un arrière à l’ancienne c’est-à-dire dans le cas présent se contentant d’être parfait sur le plan de la défense individuelle et du coup de pied, Lucien Rogé (16 sélections), trois-quart aile à la classe folle qui aurait fait une grande carrière à Lourdes dans un cadre plus propice à l’offensive, et les avants entraînés par un expert reconnu à l’époque, Barthès, parmi lesquels on citera les troisièmes ligne Arnal et Rondi, le deuxième ligne Salas et le pilier Raoul Barrière, international lors de la tournée en Afrique du Sud (1958), qui allait remplacer Barthès en 1968, comme entraîneur du club.

En attendant l’ASB sera de nouveau en finale du championnat l’année qui suivit son premier titre, le 27 mai 1962 à Toulouse, contre le SU Agen qui l’emporta 14-11, à l’issue d’une finale qui réconcilia tous les amoureux du rugby, y compris les journalistes britanniques qui avaient fait le déplacement. Les finales, les Bitérrois commençaient à s’y habituer, puisqu’en 1964 ils affrontaient la Section Paloise pour s’attribuer de nouveau le Bouclier de Brennus. Mais là il n’y eut guère de match, et l’AS Béziers s’inclina lourdement (14-0) face à Moncla et ses copains, notamment Piqué et Capdouze, et dans le pack, Saux et Etcheverry. C’était presque le chant du cygne de ce qui restait de la génération Danos-Dedieu, et si je dis presque c’est parce que l’AS Béziers prit sa revanche quelques jours plus tard sur ces mêmes Palois dans la finale du Challenge du Manoir, qui était l’équivalent à l’époque de la Coupe de France dans le football.

Mais très vite une nouvelle génération d’une qualité et plus encore d’une densité exceptionnelle allait se révéler, et ce dès 1971 contre le RC Toulon de Gruarin et des frères Herrero, premier titre de champion de France de cette génération, avec Cantoni à l’arrière, Lavagne, Navarro, Sarda et Séguier en trois-quart, la paire de demis Astre-Cabrol, plus devant Christian Pesteil, Buonomo, Saisset, Estève, Sénal Hortoland, Lubrano et Vaquerin.  Nombre de ces joueurs allaient en effet marquer la décennie 1970, notamment Cantoni l’arrière feu-follet, Cabrol et Astre qui formèrent une paire de demis incomparable sur le plan national, les avants Estève, Saisset et Vaquerin, auxquels étaient venus s’ajouter un peu plus tard J.P. Pesteil chez les trois-quarts et devant Palmié, Martin et Paco. En 1971, l’ASB l’emporta à Bordeaux (15-9) contre Toulon après prolongations, les Biterrois ayant été sauvé de la défaite par un exploit de Cantoni peu avant la fin du temps règlementaire. L’année suivante ils confirmèrent leur emprise sur le rugby français contre le CA Brive (9-0), puis de nouveau en 1974 contre le R.C. Narbonne (16-14), dans un derby qui fit énormément de bruit, avec un drop de Cabrol à la dernière minute suite à une prise de balle en touche de Palmié, ce qui empêchera deux des plus grands noms du rugby français, Walter Spanghero et Jo Maso, d’être (au moins une fois) champion de France. Un nouveau titre qui sera confirmé l’année suivante contre Brive de nouveau (13-12), à l’issue d’une finale qui tint les spectateurs en haleine jusqu’au bout.

En 1976, l’AS Béziers fut battue par Agen en finale (13-10), mais l’emporta de nouveau en 1977 contre l’USA Perpignan (12-4), grâce à un essai de Richard Astre, et deux pénalités et une transformation de Cabrol, que l’on appellera plus tard « Monsieur Finale » tellement il faisait montre d’une remarquable régularité dans ce type de match. Et comme il faut toujours choisir une rencontre référence dans une période aussi faste, et bien je choisirais la finale de 1978,  gagnée contre l’AS Montferrand de Droitecourt, Dubertrand, Romeu, Cristina et Gasparotto. Cette finale, les Biterrois l’emportèrent sur le score de 31 points à 9 contre des Montferrandais qui, pourtant, avaient réalisé un excellent match. Jamais les Biterrois n’ont semblé plus maître de leur sujet que ce jour-là, marquant 5 essais contre un seul à Montferrand. Un vrai chef d’œuvre pour la dernière finale de la paire Cabrol-Astre !

Mais le départ de sa charnière vedette, ainsi que du troisième ligne Olivier Saisset, n’allait pas empêcher l’AS Béziers de remporter de nouveau le titre en 1980, contre le club qui allait lui succéder peu après à la tête du rugby français, le Stade Toulousain. Le club biterrois l’emporta de justesse (10-6) à l’issue d’un très beau match que les Héraultais ont quand même dominé, marquant deux essais contre aucun au Stade Toulousain, qui comptait dans ses rangs des joueurs comme Rives et Skrela en troisième ligne, mais aussi G. Martinez le demi de mêlée, Gabernet l’arrière et les trois-quarts aile Harize…et Guy Novès. Une année plus tard, 1981, les vieux guerriers biterrois battront nettement (22-13) en finale une valeureuse équipe de Bagnères, où la classe d’Aguirre et de Bertranne fut insuffisante pour compenser l’énorme supériorité du pack biterrois sur celui du Stade Bagnérais.

En 1983, l’AS Béziers, qui avait de moins en moins de ressemblance avec celle que l’on avait découverte une dizaine d’années auparavant, remportait le titre en battant le R.R.C. Nice (14-6), dans une finale cent pour cent méditerranéenne. Les Biterrois dominèrent assez facilement la rencontre grâce à leur paquet d’avants, marquant deux essais par Vachier et Escande, les demis qui avaient succédé à Astre et Cabrol. Cette équipe commandée par Lacans, grand espoir de notre rugby trop tôt disparu, qui avait perdu la quasi-totalité des éléments qui lui avaient permis de dominer le rugby français depuis 1971 (seuls restaient les inamovibles Palmié, Martin et Vaquerin), allait s’emparer à nouveau du Bouclier de Brennus l’année suivante (26 mai 1984) en battant Agen en finale sur le score de 21-21, les deux équipes étant départagées par une épreuve de tirs au but, ce qui fit entrer cette finale dans l’histoire. Elle aurait d’ailleurs mérité d’y entrer plutôt par la qualité de la rencontre entre deux équipes qui nous gratifièrent d’attaques de très bonne facture, les arrières agenais (Bérot, Sella, Mothe et Lavigne) trouvant à qui parler avec ceux de l’AS Béziers (Fabre, Joguet, Fort et Médina). Hélas pour les Biterrois, ce titre arraché dans ces conditions exceptionnelles sera le dernier d’une longue série, avant que peu à peu cette merveilleuse épopée pour les supporters biterrois se dilue dans une nuit de plus en plus profonde au fil du temps.

Réponse de jno640 02 n° 795/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 14:38
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Coco47.

En enlevant les îliens à cette équipe de Nevers, ce serait plus facile ( tout comme Vannes) ... Là, il faut reconnaître qu'ils ont de très bonnes invividualités, capables de te débloquer un match n'importe quand et de bétonner le jeu jusqu'à la fin.  On a vu leurs résultats en baisse ces derniers temps, certainement à cause du physique mais bon, je dirais qu'on a 60 / 40 % de chance de passer mais pour aller faire quoi à Oyo ? On espère bien sûr aller le plus loin possible avec nos jeunes, qu'ils apprennent le métier au mieux; Reste qu'on ne veut surtout pas monter et qu'on (les supporters) le verrait d'un mauvais oeil. On n'est pas prêts à servir de camarades d'entraînement aux clubs de l'élite pour prendre 40 pions tous les WE. Ce serait regresser pour notre club.. pour les années futures. Donc, restons en ProD2 qui est à notre niveau. Je crois bien que le fossé s'est encore creusé physiquement cette saison entre Top14 et ProD2.  Y'a qu'à voir l'USAP qui n'a pas démérité mais qui a battu tous les records en nombre de défaites... On les reverra avec plaisir à Bayonne, la saison prochaine. 

Réponse de fifi11 01 n° 796/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 15:24
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Et à Carcassonne aussi mais avec moins de plaisir.je ne sais pas s’il y en a parmi vous qui se rappelle de ce match boucherie entre lavelanet et Toulon.lanes vedel d’un côté.herrero hache zappa de l’autre.fallait pas tomber!!!!!

Réponse de Loustic 01 n° 797/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 17:51
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Oui  moi je m'en rappelle Fifi .....mais je crois que c'était Lavelanet /Nice en 1972 !!! .....Pour ça que je dis qu'il n'y avait pas que Béziers qui laissait tomber .En plus avec leur pack surpuissant ,ils avaient pas besoin de ça .Il y avait 80 clubs en 10 poules de 8 (je crois ) et les matchs étaient souvent disproportionnés ...pi c'est passé à 40 ....puis  16 puis 14 ! Devrait le mettre en Top 10 et ligue fermée et basta .....

On avait la JOP Prades à l'époque qui était montée en 1ere division (aujourd'hui en fédé 3).....dans la poule de Toulon !

Le soir Toulon était resté au village à l'apéro (au ricard à l'époque ) quand Herrero (André ) est passé dans l'encadrure de la porte du bar , les épaules touchées de chaque cotés ....  Thuir (fédérale 3 actuellement )aussi était monté en divison 1, il jouait dans la poule de Béziers ....

L'écart entre le prod2 et le top 14 s'est encore creusé effectivement .....pour preuves les deux qui sont descendus Brives et OYO finisssent les deux premiers en pro d 2  .... et l'Usap avec son équipe quasi types de championne de pro d2 (avec 97 points ) n'a gagné que 2 match !! Certains perdus de très peu , mais perdu quand même ...

Agen bataille chaque année (avec succés ) pour ne pas descendre .....les deux qui sont montés , l'Usap descend , et Grenoble fera un barrage à OYO ....(la revanche de l'an dernier )..

Grenoble Agen , Usap Oyo Brive .... rien a faire en Top 14 ....bicause budgets trop serré... Pau s'en est sorti , mais avec Total .....et ses stars Blacks ...mais là ? Font comme les copains ...

Devrait le mettre en Top 10 et ligue fermée et basta .....comment comparer un club à 35 boules avec un qui arrive juste à 15 .....faut pas déconner non plus .

Réponse de coco47 02 n° 798/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 17:54
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Re Bonjour  !!! 

Mais non Loustic on est pas chauvin dans le Sud Ouest nous avont eut beaucoups plus de titres que le Languedoc - Rousillon ( qui fait partie du Sud ouest apres que notre Flanby est mèlanger tout ça !! mais bon on vous accepte !!!) par contre je te remercie pour la bonne page de lecture que tu nous a mis !!! mais qui sent un peut le vieux comme ceux qui ont connus cette èpoque !!!!!!!

Oui JNO tu a tout a fait raison en disant que le fossè se creuse de plus en plus et je me pose la question pourquoi pas une Elite a 12 clubs et le reste Championnat de France un vrai avec un peut plus de jeunes bien de chez nous !!!!!! mais sa reste un reve !!!!!    A ++++ !!!!

Réponse de Loustic 01 n° 799/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 20:46
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Un top 10 je te dis avec les 10 plus gros budgets ......entre 25 et 35 boules .... les autres en championnat de France .....le vrai avec nos bons joueurs français qui joueraient tous les wéeks-end ..... ou alors un championnat européens avec les 4 ou 5 plus gros budgets français  britanniques .et Irlandais (leurs provinces qui ne foncent que pour la Coupe dEurope ...........

 

Réponse de jno640 01 n° 800/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 22:01
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!
Réponse de fifi11 01 n° 801/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 23:17
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Tu as raison.lavelanet Nice et non Toulon.toutes mes excuses.bonne soirée

Réponse de Loustic 01 n° 802/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 23:47
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Faut être abonné pour lire tout l'article du MO .......et moi j'y suis pas .

mais on comprend bien que les bons jeunes sont "pillés " par les grands clubs plein de frics .....et ce n'est pas l'apanage que de l'Aviron bayonnais  de se les faire piquer ,..... d'autres clubs formateurs comme Massy , Agen et d'autres ......se les font piquer régulièrement avant qu'ils  soient professionnels , Toulouse était expert , avec Clermont  ....les auvergnats ont même une "passerelle " avec les jeunes iliens sudistes du pacifique ...

Normalement ces clubs formateurs doivent recevoir des indemnités de formation pendant 10 ans de la part des clubs acheteurs qui ne forment pas ....ça doit entrer en vigueur l'an prochain ....les clubs amateurs percevront ainsi un peu plus de pognon , et c'est normal dans ce milieu ou les formateurs sont bénévoles !

http://sport24.lefigaro.fr/rugby/top-14/fil-info/des-indemnites-de-formation-versees-aux-clubs-des-juillet-943892

Réponse de jno640 01 n° 803/1149
Posté le: Mardi 07 Mai 2019 à 23:59
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

J'espère que l'article ne vous paraîtra pas trop long...  (copier/coller)

Ca montre l'étendu de notre désastre...


AVIRON BAYONNAIS
L’exode de plus en plus tôt
L’Aviron Bayonnais a vu, récemment, des jeunes talents quitter le club alors qu’ils ne comptaient aucun match chez les professionnels. Pourtant, les bleus ont bien leur place dans le projet de Yannick Bru.

Ils s’appellent Cheikh Tiberghien, Max Spring, Théo Costossèque ou Roman Oupin. Ils ont, tous, un point commun. Passés par les équipes jeunes de l’Aviron et de l’équipe de France, pour trois d’entre eux, membres du Pôle espoirs du Lycée Cassin à Bayonne, ils ont rejoint les grosses écuries du Top 14 alors qu’ils n’avaient pas disputé le moindre match chez les professionnels. L’an dernier, donc, Théo Costossèque (2000) s’est engagé avec le Racing, alors que Roman Oupin (2002) filait à Clermont. La saison prochaine, Cheikh Tiberghien (2000) s’en ira à Clermont, pendant que Max Spring (2001), posera ses bagages dans les Hauts-de-Seine. La liste peut s’allonger si on y ajoute les départs d’Adrien Lapègue (Stade Français), de Rémy Sellan (Nevers) ou encore de Franck Lascassies (Section Paloise) survenus sur les deux dernières saisons, même si tous avaient un âge plus avancé et un bagage international moins important.

Historiquement, Bayonne, comme son voisin Biarrot, a toujours attiré les meilleurs jeunes du département, voire de la région. Costossèque arriva à l’Aviron en provenance de Peyrehorade. Spring, de Nafarroa. Historiquement, aussi, l’Aviron a souvent vu ses meilleurs éléments quitter le club. Ce qui frappe, ici, c’est l’âge de l'exode de ces talents. "Sur ma seconde année avec les professionnels, lorsque nous sommes montés en Top 14 (2017), les clubs ont commencé à être intéressés se souvient Martin Laveau. Avant, je n’avais pas vraiment eu de sollicitations. Il y a trois ans, j’ai l’impression que ça ne se faisait pas trop. C’est depuis qu’ils ont augmenté les quotas de JIFF qu’on voit ça." Thomas Darracq, l’ancien directeur du centre de formation de l’Aviron, n’est pas étonné de ces départs : "Les clubs cherchent à récupérer de jeunes joueurs français. À partir de là, la concurrence est de plus en plus féroce, dès le plus jeune âge" note-t-il. "J’étais à la recherche d’un nouveau défi pour tenter ma chance en Top 14, explique Tiberghien. L'Aviron voulait me prêter. Clermont m’a proposé quelque chose d’intéressant et j’aurai la chance, si je fais ce qu’il faut pendant la préparation, de jouer avec les pros puisque c’est une année Coupe du Monde."

Sur les traces d’Iturria, Ollivon, Étrillard…
Étrillard, Chouzenoux, Iturria, Ollivon, Ugalde, Laveau, Ancely, Ducuing… La liste des joueurs, passés récemment par le centre de formation de l’Aviron, qui s'épanouissent désormais en TOP 14 est belle. Sans compter les Sayerse, Bordenave, Etcheverry, Loustalot ou autres, qui font les beaux jours des clubs de Pro D2. Pour tous ceux qui évoluent en Top 14, le scénario fut le même, ou presque. Après une ou deux saisons avec l’équipe première, leurs prestations individuelles ont frappé dans l’œil des recruteurs des formations de l’élite et il fut difficile, pour ne pas dire impossible, sur les bords de Nive, de les retenir. Martin Laveau a quitté l’Aviron l’an dernier. "Je voulais aller voir plus haut, explique l’ailier. Ça faisait trois ans que je jouais en première, nous étions en Pro D2 et quand des clubs de Top 14 t’appellent, c’est tentant. Je voulais me tester au plus haut niveau."

Les facteurs qui entrent en jeu
L’argent, le nerf de la guerre, et les infrastructures sont deux critères qui peuvent s’avérer importants pour les futurs recrutés. "Dans mon choix, l’aspect financier n’a pas trop pesé" assure Tiberghien. "Les contrats entrent en jeu, il ne faut pas se le cacher affirme de son côté Laveau. Tu le regardes, mais après, chaque joueur a ses propres valeurs. Au tout début, je comptais rester à Bayonne et j’ai négocié avec l’Aviron avant d’avoir la proposition de Castres. J’ai demandé des conditions et le club n’a pas répondu à mes attentes. Puis je suis parti dans un club qui comptait me faire jouer, avec un manager qui me voulait."

Par contre, Laveau et Tiberghien, sont unanimes : les installations sont importantes. "Je pense que si le joueur est sérieux, il ne peut que progresser avec les infrastructures et les moyens mis au niveau du staff" juge le futur arrière de Clermont, convaincu après avoir visité le centre d’entraînement de l’ASM. "Quand tu es jeune, que tu visites un club et que tu vois qu’il met tout en place pour que les joueurs réussissent, ça impressionne. C’est sûr que ça rentre en compte » conclut l’actuel joueur du Castres Olympique.

-----------

C'est bon pour le moral...C'est bon pour le moral... ;-) 

Réponse de Loustic 01 n° 804/1149
Posté le: Mercredi 08 Mai 2019 à 00:42
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

L'ASM a depuis 2015 un superbe centre d'entrainement et de perfectionnement parfaitement adapté pour que le joueur professionnel s'y réalise ...le plus beau de l'héxagone avec 3000 m2 de surface dans le stade  ...outils ultras modernes.

Mais un centre pareil ça coute plus d'un bras .....c'est pas à la portée de tous , et on peut comprendre que de jeunes joueurs y soient sensibles , il y a tout pour reussir .. .(en plus du contrat ...)  l'ASM paiera des indemnités  aux clubs formateurs ....

Réponse de domi19 03 n° 805/1149
Posté le: Mercredi 08 Mai 2019 à 10:07
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Si on va par la, bayonne aussi pille les petits clubs aquitains ....
Tu apprends a jouer à 10-15 ans , on te forme à devenir un grand joueur à partir de junior
Et si bayonne pleure de les voir partir, ils n'ont pas finis : ils ne veulent pas devenir un grand club, pas de fusion, c'est plus important de battre biarritz pour l'égo.....
Comment voulez vous qu'un bon jeune ait envie de faire sa carrière en prod2 ????
Il a envie de jouer des titres, des coupes d'europe ......

Réponse de PATXI640 03 n° 806/1149
Posté le: Mercredi 08 Mai 2019 à 10:49
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Bonjour à tous, encore une fois, la fusion n'a rien à voir avec le débat des clubs pillés. Laissez nous tranquilles avec nos '' égos ''. C'est toujours agréable de voir un jeune formé au club jouer dans un grand club. Moi ce qui me dérange c'est un club comme Clermont qui monte une académie au Fidji pour récupérer des jeunes au centre de formation. Aupa BO. Ikus arte.

Réponse de Loustic 01 n° 807/1149
Posté le: Mercredi 08 Mai 2019 à 15:12
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Salut

Il me semble normal que les "petits jeunes " qui poussent dans les petits clubs ruraux  des départements , intégrent pour les meilleurs d'entre eux  les cadets  et juniors du club phare du département , comme Bayonne ou Perpignan ...L'Usap étant le CLUB de tout "un peuple " .... plein d'écoles de rugby vivent à ses côtés et lui réserve donc logiquement les meilleurs joueurs ......   (z'avez vu les gabarits des cadets des clubs pro ??? Sont énormes !!)

Ensuite ils  sont peu élus en équipe 1 chez les pros , après les juniors (avec de bons résultats souvent ) ils intégrent les "espoirs " .....avec l'espoir de passer pro souvent en vain , ils alimentent alors nos équipes de féférales 2 ou 3 .....ou ça joue pas mal .

Mais comment refuser l'appel des sirénes des grands clubs riches .....? Chez nous notre jeune pilier gauche Forletta 22 ans très  sollicité par Clermont vient de refuser une belle offre ......en plus il aurait pu enquiller au début pas mal de match , vu le doublon avec la coupe du monde .Mais  son attachement à l'Usap  et à sa "catalanité"  sont restés les plus forts malgré la descente  ...Heureusement pour nous, mais c'est pas souvent , combien sont partis à Toulon , ou ailleurs ....et pis sont revenus déçus  de pas faire le poids face aux vedettes étrangéres .....

Vedettes étrangéres du Sud qu'au début nous étions tous content de bader quand ils venaient renforcer nos clubs ....Au BO par exemple  ils étaient bien content s'avoir fait venir un Joe Roff ailier vainqueur de la coupe du monde avec l'Australie en 1999....certe il a beaucoup fait de golf au pays basque  , mais pour les matchs couperets ,il a toujours assurer l'artiste .

Maintenant trop c'est trop comme on dit .....allez les Jiffs ! Mais avec les jiffs justement , les "petits clubs " n'ont pas fini de se faire piller par les gargantuas que sont Clermont ,Toulouse , Toulon , Racing 92 ,Lyon ....d'ou la loi sur les indemnisations qui entre en vigueur l'an prochain .

 

Réponse de jno640 01 n° 808/1149
Posté le: Mercredi 08 Mai 2019 à 19:42
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Domi.

C'est vrai que l'ASM n'a aucun vivier dans le Puy de Dôme, ( car sûrement aucun clubs de rugby dignes de ce nom ? -Riom - Cournon - Issoire - Thiers... )  pour y pêcher des pépites.

Chaque année avec leurs Espoirs l'ASM, dispute les phases finales du championnat et justement, combien ont leur chance en équipe première ? Allez; 2 cette année..!  Des bons oui mais maintenant blessés et saison terminée. Les autres espoirs, ils seront jetés au fur et à mesure... 

C'est vrai que chez nous, les meilleurs jeunes du département viennent soit à Btz soit à Bayonne, clubs phares qui peuvent permettre aux jeunes de percer; Mais quand on vient te les débaucher avant même leurs 20 ans, là, je ne suis plus d'accord. Certains de ces jeunes pris trop tôt, sont déracinés avant même la fin de leurs études et les moins chanceux (il y en aura)  seront jetés à la poubelle par l'ASM, gros club consommateur mais non respectueux de l'environnement. Parce que dans un club formateur comme à Bayonne, tous nos jeunes sont poussés et tenus  à avoir des diplômes professionnels avant de signer Pro et même un contrat Espoir. Le sport-étude sert à ça et tant pis pour ceux qui ont des qualités rugbystiques mais qui délaissent leurs études.  Ils ne sont pas conservés. Alors, oui, j'espère bien que dans les années à venir, le gros clubs pilleurs de Jiff seront tenus de payer de grosses indemnités aux clubs formateurs, comme cela se fait au foot. Ca leur fera la bîte. 

Parce que je me pose des questions sur l'avenir de votre grosse colonie, académie fidjienne à l'issue de leur carrière Pro ou Espoirs. Ils feront quoi ensuite dans leur vie ? On les renverra dans leur île avec le bisou de Bibendum, avec deux fûts de rhum ??? Je crois que ce sera un deal de ce type et pas autre chose... Car la formation, ce n'est pas seulement le rugby . Il faut aussi leur donner une formation professionnelle pour la suite et leur vie d'après !  Mais bon, l'ASM comme d'autres gros clubs, l'humain, ils s'en carrent l'oignon ! 

Réponse de domi19 02 n° 809/1149
Posté le: Mercredi 08 Mai 2019 à 23:56
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Quand tous les clubs feront jouer autant d'espoirs qu'a l'asm, ça ira
Pour les jeunes de la région qui jouent ou ont joué en une, tu n'auras pas assez de doigts pour les compter
Les jeunes fidjiens qui viennent sont formés , s'intègrent bien, font leur vie, bref sont comme les autres, je ne vois pas ou est le manque d'humanisme ???
Bayonne ne fait jouer des jeunes uniquement par manque de pognon : quand ils jouent en top 14, ils font comme les autres et vont faire leur marché ailleurs.
Brive est devant vous avec moins d'argent, comme quoi.......

Réponse de jno640 01 n° 810/1149
Posté le: Jeudi 09 Mai 2019 à 00:06
Titre: RE: Rugby saison 2018-2019 !!!!

Domi : Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu ? Mais c'est bien sûr. 

Et alors, les jeunes fidjiens, quand ils sortent, ils sont toujours encadrés par des anciens pour éviter les problèmes connus et reconnus ou c'est une légende propagée par de faux supporters de Clermont  en déplacement ? 

Ah, s'il n'y avait que l'argent... vous seriez champions de France, mais plus souvent !